Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 10:41

Les évènements qui ont eu lieu à Ajaccio préfigurent-ils ce qui arrivera sur le continent dans les prochains mois ?

 

Assiste-t-on à un réveil des consciences vis à vis de certaines réalités, soigneusement occultées par nos cher médias ?

 

Après le temps de la peur, le temps de la riposte ?

 

En analysant de manière chronologique l'incendie de la soi-disant salle de prière , il est clair que nous ne somme plus dans l'angélisme et le vivre ensemble pronés par une partie des bobos qu'ils soient de gauche ou de droite. Le 13 novembre avait ouvert pas mal de yeux. Le 25 décembre est le premier pas d'une riposte.

 

Au départ, un incident devenu hélas banal : de jeunes chances pour la France mettent le feu à des palettes de bois afin d'attirer les pompiers dans leur cité. Le but ? Caillasser, agresser et blesser les soldats du feu tout en leur hurlant "Sales Corses, cassez-vous, vous n'êtes plus chez vous ici".

 

Sauf que la Corse n'est pas le continent. Et 600 habitants du quartier ont déjà commencé par se rassembler devant la préfecture, en soutien aux pompiers et policiers blessés, avant d'aller dire aux chances pour la France que, hé bien, si, ils étaient chez eux ! Et les "Arabi fora" qu'ils ont scandé ne laissaient aucun doute sur le fait qu'ils n'ont pas vraiment apprécié qu'on veuille les chasser de leur île.

 

Et c'est là qu'une salle de sport "musulmane" a été attaquée. Et que des exemplaires du Coran qui s'y trouvaient (??) ont été partiellement brûlés

 

Pour les médias complices, ce sont donc des "indépendantistes racistes" qui ont attaqué une paisible communauté et ont dégradé un lieu de culte.

 

Sauf que dans les 600 personnes, il y avait de tout : des indépendantistes sans doute, mais surtout des Corses excédés que l'Etat ne leur vienne pas en aide.

 

Sauf qu'une salle de sport n'est pas un lieu de culte. Je sais qu'on dit que le sport est l'opium du peuple, qu'on parle des stades comme les "temples du football" (ou du rugby). Mais une salle de sport où l'on trouve des Coran et où l'on vient prier est en fait un lieu de culte clandestin, ce qui est , théoriquement, interdit par la loi.

 

Sauf que l'agression au départ vient du guet apens tendu aux pompiers.

 

Bref, au lieu de parler l'islamophobie, de raconter des fables telles que "Ce sont les Musulmans qui ont libéré la Corse lors de la 2e guerre mondiale", les médias feraient bien de chercher à comprendre la colère d'une communauté qui en a quelque peu ras le bol qu'on cherche à lui imposer des coutumes et une religion dont elle entend se passer.

 

Comme pour la montée du FN, il est bien plus simple de casser le thermomètre et de parler de "beaufs racistes". Et il est tout aussi facile de refuser de voir où est l'origine de l'affaire.

 

Au passage, il y a eu en 2015 plus de 200 églises saccagées. Aucun gros titre, aucun article pleurnichard, mais une indifférence "surprenante" de la part des médias. Par contre, bruler partiellement quelques Corans devient un crime contre l'humanité.

 

Ce qui s'est passé en Corse pourraient bien donner des idées aux Contientaux qui constatent aussi que, chez eux, les agresseurs de pompiers sont rarement poursuivies et que, au final, ils peuvent très bien se défendre eux-mêmes.

 

Les adeptes du "vivre ensemble", qui ne vivent en fait qu'entre eux dans des quartiers de haute sécurité, devraient réfléchir aux évènements d'Ajaccio plutôt que de les rejeter avec des accusations faciles de racisme. Ils devraient se poser la question suivante : comment une communauté que l'on présente comme ouverte, sympa, pacifique, cherchant à tout prix à s'intégrer entraînent tant de réactions négatives ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Dave - dans True France
commenter cet article

commentaires

D.J 28/12/2015 12:40

Moi je me souvient surtout ce que les nationalistes corses ont dit au lendemain du 11 septembre: " On y avaient pensé; eux ils l'ont fait ". Javais pas entendu beaucoup de corses à l'époque dénoncer ce plaisir à peine voilé des nationalistes quand ils ont vu les deux tours démolis à coup de Boeing par des islamistes avec comme bilan 3000 citoyens américains tués.

Qu'ils ne viennent pas se plaindre. Le 11 septembre fut un avertissement au monde libre. Et ce monde libre ( corse compris ) pour beaucoup ont déclaré que les USA l'avaient bien cherché.

D.J

Français 29/12/2015 11:12

Bonjour
Ceci n'est qu'un petit incident monté en épingle. Les journaleux à la solde des politicards cachent la vérité avec des grands mots. Il n'empêche que l'exaspération est à son comble et ils s'en foutent. La guerre civile qui leur fait si peur est en marche, et les résultats seront d'autant plus désastreux, que ces profiteurs divers mettront du temps à réagir contre les réels fouteurs de merde. On nous prends pour des gogos imbéciles, mais les limites sont atteintes....

Un Français qui pense comme beaucoup et qui se taisent et n'en pensent pas moins...