Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 22:25

Contrairement à ce que je craignais, le FN n'emporte aucune région. La plus forte mobilisation a permis de rajouter des voix au PS et aux Républicains. Le retrait des listes de gauche en PACA et dans le Nord a logiquement profité à Estrosi et Bertrand. Et même dans le cas de triangulaires, le FN n'a pas réussi à s'imposer. En Lorraine, par exemple, de 39% au premier tour, Philipot est passé à 36. Pourtant ses voix ont augmenté en nombre, mais le recul de l'abstention et un bon report de voix des autres listes de droite ont donné la victoire à Richert, le Républicain qui a remplacé au pied levé Nadine Morano.

 

Maintenant, même en ayant aucune région, le FN triple ses conseillers, ce qui donnera facilement les parainages à Marine Le Pen. De plus, en se posant à nouveau en victime du système, les frontistes vont pouvoir continuer à jouer sur ce registre. Cela marche plutôt bien si on lit les commentaires de leurs électeurs dépités.

 

La gauche s'en sort bien, même si je ne comprends pas pourquoi la Bretagne des "bonnets rouges" continue à faire confiance aux faussaires socialistes. Mais avec 5 grandes régions , on est bien loin de la branlée attendue. Nul doute que le "front républicain" et les triangulaires avec le FN ont bien aidé. La gauche gagne souvent grâce au FN, l'exemple le plus éclatant furent les législatives de 1997.

 

La droite gagne 7 régions dont la puissante Ile de France (même si c'est de justesse). La campagne haineuse de Bartolone a joué contre lui au final. Quand on insulte la moité de ses électeurs, il ne faut pas s'attendre à ce qu'elle vote pour vous.

 

Nicolas Sarkozy n'a qu'à moitié réussi son pari. Dans les régions où la campagne fut orientée à droite, la droite a gagné. Dans les régions où la campagne a été plus que molle, le FN a résisté et a permis à la gauche de l'emporter. Et pourtant hier, la cruche NKM continuait de critiquer le "ni-ni". Elle a été exclue des Républicains ce jour et c'est une bonne chose. La droite n'a plus besoin de ses transfuges bobos, les Juppés et autre Baroin, toujours prêts à baisser leur froc devant la gauche !

 

Le FN sort gagnant au final. Il montre qu'il s'enracine durablement dans le paysage, que son vote est désormais un vote d'adhésion et plus seulement de protestation. Les naïfs ont beau se gargariser en disant "60% des Français ne veulent pas du FN", la vérité est tout autre. Désormais, le vote frontiste ne se cache plus, il s'affirme au grand jour.

 

Et tant que la France ira mal, avec un chômage très haut, une insécurité massive et une islamisation rampante, le FN aura le vent en poupe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires