Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 16:52
Trump est-il si effrayant ?

La une du Boston Globe est sans doute représentative d'une certaine panique qui s'empare des médias US. On ne parlera pas forcément des médias démocrates qui ont décidé de passer sous silence les casseroles d'Hillary, comme ils avaient oublié de parler de celles d'Obama en 2008 et 2012, mais aussi de journaux plus neutres, voire penchant vers le GOP.

 

Cette une est donc un exemple incroyable ! C'est une fausse une qui imagine les décisions de Trump président : il déporterait les imigrants clandestins et demanderait à l'armée américaine de tuer les familles de membres connus de l'armée islamiste (ISIS). Ces décisions entraîneraient des émeutes dans tout le pays, obligeant l'armée à multiplier les couvre-feux et une chute drastique des marchés.

 

Bref, Trump c'est un nazi (les déportations), un dictateur (les couvre-feux) et un irresponsable économique (la chute des marchés).

 

Et , dans sa vraie édition, le journal exhorte les Républicains à faire barrage contre Trump et à choisir Cruz comme candidat.

 

Ce type de désinformation me fait penser aux paroles de Ségolène Royal en 2007. La bécasse qui a ruiné sa région Poitou-Charentes prophétisait des émeutes voire une guerre civile si Sarkozy était élu. Il n'en a rien été. De même, les jeunes socialistes avaient fait des affiches avec le visage de Sarkozy et le slogan "Votez Le-Pen". Enfin, en 2012, c'est Libération qui comparait le président à Hitler.

 

La méthode est vieille comme le monde. Pour discréditer un homme politique, il suffit de le comparer à l'extrême droite ou aux nazis. Cela ne coûte pas cher et cela permet de se la jouer "veilleur de la démocratie" dans les cercles branchés.

 

Pour le moment, malgré la victoire (attendue) de Ted Cruz dans le Wisconsin, Trump est toujours en tête. Certains observateurs de la vie politique américaine estiment que Clinton souhaite justement affronter Trump, plus facile à battre que Cruz selon les sondages nationaux (ce qui ne veut rien dire vu que les élections se font état par état), allant même jusqu'à pousser les démocrates à aller voter Trump lors des primaires ouvertes. 

 

Vérité ? délire ? peur du fantasque milliardaire qui, qu'on le veuille ou non, a mis un sacré coup de pied dans la fourmillère politique ? Sans doute tout cela à la fois.

 

Ce qui est sûr, c'est que, plutôt que de taper sur Trump, le GOP ferait bien de s'attaquer à leur véritable adversaire : Hillary Clinton. Ils ont déjà fait l'erreur en 2008 en crachant sur Bush et en 2012 en refusant d'aller vraiment au combat contre Obama. Mais peut-être que le GOP se complait dans l'opposition ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Dave - dans USA 2016
commenter cet article

commentaires