Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 06:34

Comme 4 millions de Français, je suis donc allé donner obole aux primaires dans l'espoir de voir Nicolas Sarkozy se qualifier au second tour.

Comme je l'ai déjà écrit, je pense que l'ancien président a fait une erreur en revenant en politique. Les girouette françaises ne lui ont toujours pas pardonné son quinquennat (qu'ils avaient pourtant appelé de leur voeux en votant massivement pour lui) et n'ont pas franchement compris qu'avec lui, la crise de 2008 a été mieux absorbée que si Royal avait été au pouvoir.

Les gens de droite n'ont pas apprécié l'ouverture, comme si les talents pullulaient à l'UMP en 2007. Le vote de 2012 ne fut pas un vote d'adhésion pour Hollande, mais un vote de rejet de Sarkozy, même si le résultat fut bien plus serré qu'en 2007 et que les girouettes ont vite compris quel clown elles avaient mis au pouvoir, avec les conséquences que l'on sait.

Personnellement, je n'étais pas franchement pour les primaires. Ou alors, pas pour cette forme où tout le monde pouvait voter. Résultat, selon les calculs de certains sondeurs durant la journée, 10% des votants venaient de la gauche et 15 venaient du FN. Cela n'a pas aidé l'ancien président. Après tout, Juppé n'avait-il pas appelé tout le monde, gauche, droite, centre et cie à venir voter lors de cette primaire ? Sous-entendu, voter pour moi !!

Mais, estimant que la démocratie valait le coup et qu'il fallait donc en passer pour là, je suis allé voter près de chez moi et ait voté Sarkozy sans aucun état d'âme.

Espoir déçu donc. Certes, je ne le voyais pas en tête car, si chez les Républicains, ils arrivaient largement en tête, sur un échantillon plus large de Français, ce n'était pas le cas. Mais j'espérais un duel Fillon-Sarkozy, ce qui n'aurait pas manqué de piquant.

Pas de bol, si la victoire lors de la primaire de Fillon montre qu'une partie de l'électorat de droite veut un candidat de droite, la qualification de Juppé montre qu'une autre partie n'a toujours pas compris que le maire de Bordeaux est ce que l'on peut voir de pire en politique : un opportuniste mou, islamophile, dont les recettes ont largement fait les preuves de leur inefficacité et dont le politiquement correct est tout simplement écoeurant !

 

Juppé c'est, pour les 28% qui ont la mémoire courte, le type qui a baissé sa culotte devant les syndicats en 95, qui a avalisé toutes les décisions foireuses de Chirac durant 2 ans, qui a tenté le pari de la dissolution, qui a été inéligible pendant 2 ans, qui a été incapable de se faire élire député en 2007, qui aura plombé (sciemment) la campagne de Sarkozy en 2012, qui n'a de cesse que de faire croire qu'il est un grand homme alors qu'il n'aura été que le boutiquier de Chirac.

 

Mais les votants l'ont placé en 2e position. Tout comme les Français ont voté Hollande en 2012. On a beau leur expliquer que leur champion est un toquard, ils préfèrent céder aux sirènes du conformisme. Et le fait de voir NKM, qui est persuadée qu'avec 2,5%, elle a mis un mouvement en marche (il fallait se pincer pour entendre son discours de "victoire" hier !!) apporter son soutien à Juppé montre bien que ce dernier n'est qu'une pâle copie d'un Hollande sans cheveux.

 

Je n'ai pas vraiment apprécié les attaques de Fillon, son ingratitude envers celui qui l'a protégé durant 5 ans. Mais au moins, son programme est de droite, même s'il est loin d'être "ultra libéral" comme certains l'affirment. 

 

Je voterai donc pour lui dimanche prochain. Avec quelques regrets et le sentiment que ce n'est pas forcément le meilleur qui ira à la bataille présidentielle.

 

Parce que, contrairement à beaucoup, je ne suis pas dans l'euphorie de ceux qui estiment que l'alternance sera obligatoirement au bout. Hollande aurait sans doute préféré Juppé (facile pour lui de dire "Voter pour moi, l'original, plutôt que la copie") voire Sarkozy (le match retour pouvait à nouveau tourner à son avantage, vu que les médias nous auraient sorti le classique "Tout sauf Sarko" et que, en cas de débordement à droite par Marine le Pen, il se serait retrouvé dans la situation de 2002).

 

Mais si Fillon doit sortir vainqueur des primaires dimanche prochain, ce qui serait logique, à moins bien sur que les électeurs de gauche se déplacent à nouveau pour voter Juppé, sa victoire face à Hollande (qui sera candidat, je n'en doute pas) est loin d'être acquise.

 

Maintenant, j'espère que Nicolas Sarkozy va se retirer de la politique. La déception est grande, mais quand vous êtes rejeté par votre propre famille et vos proches, mieux vaut passer la main.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dave - dans France2017
commenter cet article

commentaires

DEBERTEIX 27/11/2016 16:26

J'ai toujours pensé que N.Sarkozy était un faux dur et sa défaite a la primaire est selon moi amplement méritée mème si j'espérais que cette défaite ai lieu au deuxieme tour face a F.Fillon. Malheureusement Juppé passe au deuxieme tour. Quand a F.Fillon je pense que c'est un faux mou et que son programme Libéral-Conservateur et non pas Ultralibéral-traditionaliste comme le disent ses détracteurs peut permettre de redrésser la France.Mais pour cela si il est élu a la primaire et ensuite Président de la République il devrait appliquer 2 phrases:
F.Fillon se dit Gaulliste et ses détracteurs l'accusent d'etre Thatchérien...Moi personnellement je ne suis pas du tout Gaulliste et etre traité de Thatchérien est pour moi un compliment,mais bref passons. Une fois élu Président il devrait appliqué une phrase de De Gaulle qui disait "Une victoire ça s'exploite" et imposé son programme fermement. Et quand il aura contre lui des manifestants souvent manipulés qui manifesteront contre sa politique il pourra répondre une phrase de M.Thatcher qui disait "C'est sans importance ce ne sont pas mes électeurs" et continuer les réformes. Ces deux phrases peuvent paraitrent sans intéret mais si il les tiens il prouvera sa volonté a réformé et son courage a tenir le cap face a l'adversité.
Vous écrivez a quelque chose prés que F.Fillon a était ingras avec N.Sarkozy...possible mais pour la défense de F.Fillon je pourrais dire que N.Sarkozy l'a était aussi il y'a quelques années vis a vis de Chirac.(Attention je ne suis pas Chiraquien je m'en voudrais) C'est sans doute cela aussi la politique....
Bonjour a vous et merci d'avoir créé ce blog que je suis régulièrement.

michèle 21/11/2016 09:37

OUF ! Nous avons enfin fini de souffrir pour (avec) lui. Je suis un peu k.o. par ce résultat, et j'éprouve un sentiment de grand vide. On n'entendra plus jamais "tout sauf Sarko" comme vous dites... c'est la fin d'une ère. Il était intelligent, très intelligent mais son attitude physique l'aura plombé. Alors si les français préfèrent n'importe quoi à sa place, tant pis pour eux.
Il y a en effet fort à parier que les gauchos vont se mobiliser dimanche pour Juppé. Espérons que les Fillonistes ne vont pas ses sentir lauréats à coup sûr et ne pas se déplacer ...
Bien tristement,

michèle

Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo