Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2017 1 20 /11 /novembre /2017 09:48

Retour du bloc note !!! 

Depuis plusieurs mois, il devient très compliqué pour moi de tenir à jour correctement le blog. Mon travail me prend énormément de temps (d'autant plus que cette année, je n'ai plus d'aide administrative à la direction) ainsi que ma vie familiale (6 enfants, cela occupe !!). Ajoutez-y un manque de retour sur les articles - là où j'avais plusieurs commentaires, polémiques ou non, il y a encore un an, j'ai désormais très peu de personnes qui interviennent - ce qui , je l'avoue, est un peu lassant. Après tout, le blog est fait pour partager mes modestes avis.

 

Bref, plutôt que de continuer sur cette lancée chaotique, je préfère revenir à une formule que j'avais utilisé il y a quelques années, à savoir un bloc note hebdomadaire et, s'il y a matière des  articles supplémentaires. Je vais d'ailleurs rajouter quelques articles cultures notamment sur la musique, le cinéma et les comics. Mais de toutes façons, le bloc note aura toujours une rubrique culturelle.

 

Let's go.

 

Un an de Trump ? Quand les médias nous trompent.

 

Donald Trump a donc fêté le premier anniversaire de son élection. Bien entendu, les médias politiquement correct se sont déchaînés sur le "pire président américain" , "l'abruti en chef qui autorise la chasse aux éléphants", "le neuneu qui tweete plus vite que son ombre pour ne raconter que des conneries" et j'en passe. Glissons rapidement que le début de sa présidence sera fêtée en janvier et qu'il n'est donc pas au pouvoir depuis un an. On ne peut pas demander à des journalistes de comprendre les subtilités de la démocratie américaine.

 

D'un point de vue respect des promesses, Trump a fait ce qu'il avait dit en campagne, notamment cette idée de remettre l'Amérique au premier plan. Que cela soit face à l'Iran, à la Corée du nord ou au Moyen Orient, il a remis un peu d'ordre dans le bordel qu'avait créé Obama en 8 ans. Trump n'hésite pas à dire que certains pays n'ont rien à faire dans le concert des nations s'ils ne respectent pas les règles internationales ! Vis à vis de la Corée, on a tout de même atteint des sommets de stupidité de la part des journalistes qui ont estimé que le danger ne venait pas du dictateur paranoïaque coréen, mais du président élu démocratiquement des USA !! Le monde à l'envers qui rappelle curieusement les abrutis qui, à la fin des années 30, estimaient que la Pologne et la Tchécoslovaquie étaient responsables de la guerre, histoire de cacher leur propre lâcheté.

 

Vis à vis de la Russie, on nous balance depuis un an une destitution de Trump qui, si l'on en croit certains, aurait été élu grâce à Poutine. Rappelons qu'un état étranger ne peut pas franchement truquer des bulletins de vote (y compris les machines de vote électronique) et que Poutine avait plus d'intérêt à voir Clinton au pouvoir. D'ailleurs les démocrates se font discrets sur ce sujet, car leur ancienne candidate est bien plus mouillée dans une affaire de collusion avec la Russie que Trump. Le problème est que, un an après, certains n'ont toujours pas admis le verdict des urnes. La pauvre fille qui a fait un doigt d'honneur au président de son pays a surtout montré le peu de cas qu'elle faisait de la démocratie . Certes, elle est devenue une héroïne pour une partie d'une planète au cerveau bien lavé par les médias, mais à mes yeux, elle n'est qu'une abrutie et je n'irais pas pleurer sur le fait qu'elle ait perdue son job. 

 

D'un point de vue intérieur, l'économie va nettement mieux. Le chômage a reculé, l'abandon de l'Obamacare a redonné une bouffée d'air a pas mal d'entreprise. La construction du mur avec le Mexique, commencé il y a des années sous Clinton (mais cela personne ne vous le dira) et même quelque peu continué sous Obama, va donc se poursuivre. Le Mexique n'apprécie pas vraiment, mais les habitants des états limitrophes, y compris ceux qui viennent justement du Mexique, sont pour car ils ne supportent plus l'arrivée de clandestins. 

 

En clair, Trump fait ce qu'il avait dit qu'il ferait. Cela défrise ses opposants, mais pour une fois qu'un politique tient ses promesses, forcément, cela surprend.

 

Macron, l'imposture continue

 

A la différence des USA, la France a élu un imposteur qui navigue à vue. Si certaines promesses de campagne ont été renvoyées aux calendes grecques quand le nouveau maitre des lieux s'est rendu compte qu'elles étaient infaisables - mais en faisant endosser à d'autres les reniements, comme le fait de repousser la grosse baisse de part de nucléaire qui a dû être fait par Hulot -, pour le reste, on est dans un flottement total.

 

On peut se demander si on a un premier ministre, vu qu'il ne s'exprime jamais, si les députés en marche servent à quelque chose vu qu'ils ne font que perpétrer les mauvaises habitudes qu'ils dénonçaient pour se faire élire (emplois familiaux, absentéisme important avec des excuses délirantes) ou de se plaindre de leurs "scandaleuses" conditions de travail ou bien si le Président, à part insulter les Français quand il est à l'étranger, a compris qu'il dirigeait un pays et non pas un club de belote.

 

D'ailleurs, on notera que Macron parle beaucoup à l'étranger, souvent pour dire n'importe quoi. Sa dernière sortie sur l'Islam qui n'aurait jamais tenté d'éradiquer les autres religions montre que soit il est d'une ignorance crasse (les destructions récentes à Palmyre ou en Afghanistan sont peut être dues à des Suédois végans) soit d'un cynisme écoeurant ! Soit il ment par omission soit de manière délibérée. Dans les deux cas, il n'est pas à la hauteur !

 

Tout n'est pas à jeter bien sûr depuis mai 2017. La tentative de reprise en main de l'école par le nouveau ministre en fait partie. Petit à petit, il essaie de virer tous les pseudo-pédagogues qui minent l'école depuis des lustres. Et même si on peut trouver son approche encore timide , sans doute par crainte de grèves massives de ceux qui veulent que rien ne change (déjà 3 grèves à l'éducation nationale depuis la rentrée), il a le mérite de tenter de remettre les choses dans le bon sens. Reste à voir si Macron ne le lâchera pas au premier coup de vent syndical.

 

Car , et c'est en cela que je parle d'imposture, notre président n'est guère courageux. J'ai déjà évoqué le cas Hulot, obligé de manger son chapeau sur le nucléaire. Mais on pourrait aussi parler de cette interrogation scandaleuse sur l'abaissement de la "majorité" sexuelle ! Alors qu'un FDP a été acquitté après avoir violé une gamine de 11 ans (qui est tombée enceinte) sous le fallacieux prétexte qu'il ne l'a pas contrainte, un gouvernement courageux et un président sérieux auraient profité de cette décision de justice honteuse pour remettre les points sur les i et interdire , sous quelque prétexte que ce soit, les relations sexuelles entre adultes et mineurs. Mais bien entendu, c'est le contraire que nous avons eu, vu que la secrétaire qui s'est emparée de la question s'est demandé s'il ne fallait pas abaisser l'âge de la majorité sexuelle de 15 à 13 ans ! Dans une société qui hypersexualise les petites filles (je suis effaré de voir comment certaines  gamines que j'ai en CE2 ou CM1 sont habillées, tels des gourgandines en bas âge), c'est un très très mauvais signal à envoyer à tous les pervers qui pullulent dans notre pays.

 

La chute dans les sondages de l'exécutif s'explique surtout par cette gouvernance à courte vue, par la déception engendrée par un programme bidon et très évasif, par le fait que, comme en 2012, les Français ouvrent les yeux après s'être fait endormir par un beau parleur. Mais comme on dit, si tu te fais avoir une fois, on peut t'excuser, si tu te fais avoir plusieurs fois, c'est que tu es un peu con.

 

En attendant, on a la nette impression que rien n'a changé : tous les problèmes qui gangrènent la société sont toujours là et vont en s'accentuant ! 

 

Le racisme, excuse commode des médiocres.

 

Venue des USA, cette mode qui consiste à excuser les erreurs de certains à cause de leur couleur de peau est désormais bien ancrée en France. Qu'un footballeur moyen (même si jouant à Madrid) ne soit pas appelé en équipe de France, c'est à cause du racisme de son sélectionneur.

Qu'une femme politique tweete à propos de la mort de Simone Veil "Yes, la meuf is dead" et hop, son antisémitisme est excusé par le fait que l'on attaque une politicienne noire, donc on est raciste.

 

Que des élus protestent contre les prières musulmanes de rues - illégales au passage - et hop, ils sont accusés d'islamophobie et de "perturber" les dites-prières. 

 

Qu'une député de la France Insoumise fasse des parallèles idiots entre le budget du PSG et l'effondrement d'une barrière dans un stade de L1 moins richement doté, et boum, si on ose lui dire qu'elle confond tout, on a droit en retour "Vous m'attaquez car vous être raciste et sexiste"...

 

Ces quelques exemples ne sont hélas pas des exceptions. Désormais, on ne juge pas quelqu'un sur ses actes, mais sur son sexe, sa couleur de peau, sa religion. Mais bien entendu, il vaut mieux être une femme issue de l'immigration plutôt qu'un homme blanc français depuis 5 générations. La première est excusable, le deuxième est forcément coupable. Et les médias entonnent avec une étonnante synchronicité ce refrain. 

 

Soyons clair : un con reste un con, qu'il soit homme, femme, blanc, noir, chrétien, athée, musulman... Sauf pour les donneurs de leçons à la petite semaine.

 

Univers DC en France : un déficit d'images ?

La récente sortie du film Justice League a permis de  voir que, à la différence de Marvel, le monde DC dessiné est très mal connu en France. Ainsi, certaines critiques se plaignent du manque d'humour des films Warner sortis depuis 2013 et Man of Steel, en le comparant avec celui de Marvel. Sauf que dans les comics, cela fait des lustres qu'il n'y a pas une once d'humour dans la plupart des séries. Si on met de côté la mini-série Harley Quinn (un ton humoristique qui tranche avec le reste de l'univers DC), on ne peut pas dire que les séries sorties depuis le fameux Crisis on infinite Earths soit des sommes d'hilarité. Pourtant, les éditions Urban Comics ont fait un travail énorme depuis quelques années pour démocratiser et faire connaître le monde de Superman, Batman, Wonder Woman ou Cyborg. Lisez donc la série Justice League en 10 volumes où Lex Luthor prendra la tête des héros pour lutter contre un Superman maléfique venant d'une autre dimension et vous comprendre mieux mon propos.

 

Les films DC sont donc en totale adéquation avec les Comics, n'en déplaise à certaines critiques qui doivent ne connaitre de la Distinguée Concurrence que Batman et Robin !!

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Aux US, le chômage avait déjà reculé avec Obama et on est resté sur la tendance des 2 mandats d'Obama. L'Obamacare n'a pas été abrogée contrairement à ce que vous dîtes, puisqu'il n'y a pas eu de majorité au congrès. Par contre, ce que l'on sait, c'est que les baisses d'impôts décidées par Trump vont accroître très fortement le déficit américain.
Répondre
A
J'aime bien le format bloc note. j'avoue que je suis partage sur Trump. Il avait promis une baisse de la presence de forces speciales partout dans le monde et c'est le contraire. Avoir des troupes partout et liquider des gens sans controle ce n'est pas tres "concert des nations".C'est vrai que Kim est un dictateur vicelar, mais le provoquer pour avoir une guerre, c'est plus les sud coreens qui vont prendre que Guam.
Pour Macron, on s'y attendait. Ce ne sont que les naifs qui decouvrent la realite. Trop tard malheureusement.
Répondre
M
Je suis vraiment désolée de votre découragement au sujet de votre blog. La première, j'avoue avoir délaissé un peu sa fréquentation, trop polluée par d'importants soucis familiaux. Mais c'est toujours avec plaisir que je reçois votre newsletter. Je pense que l'hiver dernier nous aura tous marqués avec ces campagnes indigestes pour des primaires aussi débiles qu'inutiles. Macron est en place, nous sommes tous un peu KO devant ce résultat. Je ne sais pas vous, mais moi j'ai beaucoup de mal à m'intéresser désormais à l'actualité politique. Des députés immatures qui ne savent même pas pourquoi ils votent, des journalistes plus blablateurs que jamais, bref une cacophonie qui nous déprime et nous fatigue. On en a pris pour cinq ans..., vivement le bout !
Comme vous j'ai halluciné devant la proposition d'abaisser la majorité sexuelle à 13 ans. A force de banaliser tout ce qui est sexe on encourage les déviances avec le résultat que l'on sait.
J'attends sans espoir un politique qui oserait interdire les scènes trop poussées dans les films programmés en première partie de soirée... Comment voulez-vous que des gamines gardent un look sage quand tout fait l'apologie du sexy. C'est comme ça que beaucoup trop de filles de sixième se retrouvent en string dans les vestiaires des gymnases. Alors finalement la Barbie voilée n'a pas que du mauvais... polémique mise à part.
Notre époque est folle. Les journalistes nous manipulent. Les politiques nous entubent. Quelle tristesse.
Tenez bon Dave !
Répondre