Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2017 1 27 /11 /novembre /2017 09:51

Solère ou la trahison en marche.

Il a planté les Républicains pour Macron. C'est un choix et après tout, cela ne sera pas le premier (ni le dernier) à changer de camp. Mais quand  on accepte une questure à l'Assemblée Nationale au nom de "Je représente l'opposition" puis qu'on rejoint le camp de la majorité, on rend cette questure. Solère ne veut pas la rendre, il trahit donc ses "convictions" en sus de son camp.

 

Si c'est cela la politique autrement, franchement, on pouvait s'en passer.

 

Cachez cette croix que je ne saurais voir

Depuis quelques temps, les "athées" voudraient nous faire croire que la France n'a jamais été chrétienne. Ces intégristes modernes chassent donc tout ce qui rappelle le christianisme. Evidemment, ils n'attaquent pas les prières de rues dans le XVIIIe car il est plus dangereux de s'attaquer aux islamistes français qu'aux catholiques. Mais quand il s'agit de demander le retrait des crèches (qui existent dans l'espace public depuis des siècles) ou d'enlever la croix au dessus d'une statue de Jean Paul II ou même de la porte d'un cimetière, ils rappliquent ventre à terre et la bave aux lèvres.

 

C'est donc devenu une mode que de cracher sur le christianisme. Une mode facile et peu dangereuse, comme je l'ai dit. Et le pire c'est que ces clowns ne font même pas semblant d'être contre "toutes les religions". Pourquoi faire , après tout, vu que leurs relais médiatiques sont de tout coeur avec eux ! Et quand  ce ne sont pas les médias, les "people" prennent la suite. On se souvient tous de la phrase de Bergé qui espérait qu'une "bombe explose dans le cortège de la Manif pour tous". A l'époque, qui s'est élevé contre les propos de cette ordure pédophile ?

 

Que les athées intégristes se le disent : la France est un pays chrétien depuis le IIeme siècle et les premières grandes vagues de persécutions en Gaule. Ce ne sont pas des gens qui ont imposé la religion par la force, mais au contraire, qui sont morts pour elles. Que ceux qui ne  supportent pas les croix détournent le regard. Ou alors qu'ils soient honnêtes (rires) et s'attaquent vraiment à toute religion, y compris celle dont les représentants abattent toute une rédaction, coupable à ses yeux de blasphème !

 

Massacre dans une mosquée égyptienne 

Dans le même temps, je n'ai pas trop entendu ces "libres penseurs" s'insurger du massacre de plus de 300 personnes dans une mosquée égyptienne. Il est vrai que les auteurs de ce carnage sont eux mêmes musulmans, ce qui rend toujours très pudiques les médias. Pourtant, la cible n'a pas été choisie au hasard. La mosquée du Sinaï est fréquentée par les forces de police égyptienne. Or, le président Sissi lutte sans aucun répit contre l'Etat islamiste et il est hélas logique que les fascistes verts s'en prennent aux représentants des forces de l'ordre. La mosquée est également fréquentée par des Soufis, traitres et méritant la mort aux yeux de l'EI. Tout était donc réuni pour un carnage perpétré par des lopettes qui, n'osant pas affronter l'armée de face, s'en vont tuer leurs familles sans défense.

 

Si au moins ce massacre ouvrait les yeux sur d'autres en Egypte ! Dans le Sinaï d'autres Soufis mais aussi de nombreux Chrétiens ont été massacrés sans que cela n'émeuve grand monde. Même le pape François préfère condamner les vilains racistes qui rejettent les migrants que l'EI qui massacrent ses brebis à tour de bras. Jean Paul II et Benoît XVI avaient pris la mesure de la menace. François , au nom d'une doctrine incompréhensible, a choisi, comme la majorité des occidentaux de l'ignorer.

 

Esclavage musulman ? Cela dure depuis des siècles.

Le reportage choc sur CNN a eu le mérite de remettre les pendules à l'heure et de rappeler à un monde qui faisait semblant de ne pas le savoir que la traite négrière, pratiquée sans discontinuité depuis le 7eme siècle par les musulmans existait toujours. 

On a énormément écrit sur la traite négrière européenne, tâche noire sur l'histoire de notre continent et qui s'est étalé, grosso modo du XVe au XIXe siècle, avec des remises en cause de l'esclavage faites en Europe dès les années 1790. On a tellement écrit et disserté sur cette question que, encore maintenant, les blancs européens doivent battre leur coulpe et s'excuser encore et toujours de cette abomination. Ils l'ont déjà fait mainte et mainte fois, mais qu'importe. Dès que quelque chose ne va pas en Afrique ou dans les iles des Caraïbes, il faut rappeler au Blanc qu'il fut un esclavagiste. 

 

Mais qu'en est-il de la repentance musulmane sur la traite humaine ? Rien , nada, que dalle ! Non seulement, on ne regrette rien mais surtout on la continue. Le reportage de CNN montrait des migrants vendus comme des bêtes, mais qui a fait un reportage sur les femmes chrétiennes vendues comme esclaves sexuelles au Moyen Orient ?

 

Qui s'intéresse au sort de milliers de Philippins travaillant pour quasiment rien et privés de liberté dans les pays du Golfe ?

 

Qui sait que s'il n'y a quasiment pas d'hommes noirs au Moyen Orient, à la différence de l'Amérique ou des Caraïbes, c'est parce que les esclaves étaient castrés dès leur arrivée ?

 

Olivier Pétré-Grenouillau a été mis plus bas que terre quand il a évoqué la traite effectuée par les Musulmans. Le Monde a estimé qu'il détournait l'histoire, alors qu'il ne faisait que la mettre en lumière. Certains collectifs "droits de l'hommiste" l'ont traité de révisionniste ! 

 

Comme toujours, dès que l'on touche à l'Islam, la culture de l'excuse revient au galop. Si les droits de l'hommiste n'ont pas de mots assez durs pour qualifier la traite européenne, ils détournent pudiquement les yeux quand il s'agit de la traite musulmane. Le reportage de CNN a certes jeté un pavé dans la mare, mais la tiédeur des réactions montre bien l'embarras de nos élites, toujours très timorées quand il s'agit de critiquer les pays musulmans.

 

Qu'on se le dise : l'esclavage islamiste a encore des beaux jours devant lui.

 

Culture : pourquoi la Mini Super NES est un tel carton ?

 

Je vois qu'en un titre j'ai perdu une partie de mon auditoire ! Je parle en fait de l'idée géniale de Nintendo  de rééditer l'une de ses consoles les plus emblématiques, la Super Nintendo (appelée donc Super NES) dans un nouveau boitier, beaucoup plus petit, avec deux manettes, un cable HDMI et 22 jeux pré-installés. Lesquels ? Zelda link to the past, Donkey Kong Country,  Super Mario World, SuperMario Kart, Streefighter et j'en passe.

 

Ces jeux ont , pour certains, quasiment 30 ans. Ils sont en 2D, sont totalement dépassés technologiquement et n'ont donc rien à voir avec ce qui se fait maintenant.

 

Pourtant la Mini Super NES s'est mieux vendu que la Xbox One ! 

 

Pourquoi ?

 

Parce que la nostalgie fonctionne à plein. Ceux qui ont usé leurs yeux et leurs nuits sur Zelda ou Donkey Kong se sont rués sur cette réédition, même si leur vieille console fonctionnait encore. C'est le cas de votre serviteur qui n'a donc pas hésité à débourser 80 euros et quelques pour précommander la console. Et qui a fait découvrir  à ses enfants les plus jeunes les jeux de sa propre adolescence ! Et vu les chiffres, je ne suis pas le seul.

 

En 2016, Nintendo avait déjà réédité la Mini NES, mais avec des stocks moins importants. La console s'était retrouvée très vite en rupture et la firme s'est sans doute dit qu'il y avait un coup plus intéressant à faire commercialement plutôt que de créer un produit rare dont s'emparerait le marché noir et sur lequel elle ne toucherait de l'argent qu'au tout début.

 

Alors oui, il y a eu quelques critiques, notamment sur le fait que les jeux sont tous en anglais (Nintendo n'a sorti que deux versions : une en japonais et une en anglais, pour le reste du monde). Mais même là, des petits malins ont trouvé le moyen de rajouter des jeux (des Roms en fait, facilement trouvables sur Internet) dans la console.

 

Le dicton "C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleurs soupes" est toujours d'actualité, y compris dans le monde des pixels.

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
--- Solère ou la trahison en marche.---

Solère est de la même trempe que son ami Jean-Christophe Lagarde. Ce groupe des "constructifs" est composé d'une belle brochette d'enflures. Et au sujet de Lagarde je vous conseil,David, de regarder, si ce n'est pas déjà fait, le replay de "Pièces à conviction". Elus et associations : les liaisons dangereuses. https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-3/pieces-a-conviction/pieces-a-conviction-du-mercredi-29-novembre-2017_2480563.html

Le documentaire montre comment l'UDI (Lagarde etc,) s'est emparée du 9-3, Bobigny, Drancy... Il montre qui sont les proches de Lagarde (islamistes et la compagne d'un des tueurs d'Ilan Halimi).

---Cachez cette croix que je ne saurais voir----

Je suis moi-même athée/agnostique (je le suis devenu progressivement) pourtant je partage votre avis. Il y a un véritable deux poids, deux mesures quand il s'agit des chrétiens et des musulmans. Ceci dit aux USA et en Angleterre certains athées me semblent bien plus courageux (encore que Fourest n'est pas si mal). Bill Maher, Hitchens, Dawkins, Sam Harris pour ne citer que les plus célèbres, ne se sont jamais privés d'attaquer l'islam. Une interview de Dawkins censée se tenir sur une radio de l'Université de Berkeley a même été annulée pour les propos qu'il a tenu contre l'islam.

Quant à la croix ou les crèches de Noël, elles ne m'embêtent pas. Moi-même je mets une crèche chez moi. C'est la tradition.

--- Culture : pourquoi la Mini Super NES est un tel carton ?---

J'ai aussi encore ma SNES mais je n'ai pas pu résister quand j'ai vu la Mini Super Nes en rayon (oui, oui en rayon, ce n'est pas une blague).Je ne regrette pas mon achat, pouvoir jouer à des jeux comme Earth Bound qui n'est jamais sorti chez nous était une occasion que je ne pouvais pas manquer. Et en effet, c'est un bon moyen pour faire découvrir aux plus jeunes les jeux avec lesquels j'ai grandi.
Répondre
A
Si vous saviez le talent qu'il faut pour retourner sa veste et faire semblant qu'il n'y a rien. Soulere essaye d'obtenir une place aux championnat du monde de la mauvaise foi. C'est dur, la concurrence est rude
Répondre
D
ah ! ah !! On dirait la chanson de Dutronc !