Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2018 7 07 /01 /janvier /2018 15:12

Le bouquin de Michael Wolff sera évidemment un succès de librairie. C'est le but : faire énormément d'argent en sortant mondialement un brûlot sur un homme que tous les bien pensants adorent détester, se la jouant rebelle en dénigrant un homme élu par le peuple.

 

En accusant Donald Trump de folie, Wolff fait dans la facilité la plus crasse. Ce mec est dingue ! hop, fermez le ban. Inutile d'en rajouter, le débat est clos. Bien entendu , Wolff n'apporte pas d'arguments solides, mais là aussi, cela ne sert à rien : ceux qui pensent que Trump est fou-idiot-débile-dangereux (rayez les mentions que vous voulez) seront confortés dans leurs idées.

 

Les autres, qui essayent d'aller plus loin dans l'analyser, ne pourront que s'étrangler devant de telles méthodes, mais peine perdue. Pendant 8 ans, on est passé pour de dangereux fascistes car on défendait Bush puis pour des salopards racistes parce qu'on critiquait Obama.

 

Trump serait donc un fou, mais qui a réussi dans les affaires, qui a su se relever après plusieurs coups durs financiers, qui a réussi à prendre de vitesse le GOP pour être le candidat républicain puis à se faire élire face à une candidate qui était imbattable. Pas mal pour un fou furieux.

 

Depuis un an qu'il est président, Trump a le toupet, donc la folie selon Wolff, d'appliquer le programme pour lequel les électeurs l'ont élu : remettre l'Amérique au premier plan, faire baisser le chômage, lutter contre l'immigration illégale, endiguer les états-voyous.

 

Si on y ajoute son climat-scepticisme, il est clair que sa folie s'apparente surtout à un refus de tout ce qui est à la mode chez les élites auto-proclamées qui entendent régir le monde.

 

Bref, accuser quelqu'un de folie, c'est surtout tomber dans la facilité. Et faire oublier toutes les enquêtes en cours sur Hillary Clinton. Mais comme on le sait, plus c'est gros, plus ça marche.

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Après c'est une question de point de vue.

Moi je pense que les fous sont :
- ceux qui signent un accord avec les fanatiques religieux iraniens.
- ceux qui ont permis à la Corée du Nord de poursuivre leur programme nucléaire.
- ceux qui financent les islamistes palestiniens et enfoncent la démocratie israélienne.

Cette féministe, SJW qui s'oppose à la conférence de Milo est folle.
https://www.youtube.com/watch?v=Gy6spOAbxhg
https://www.youtube.com/watch?v=HyEXV5fZTrY
Répondre