Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2018 6 23 /06 /juin /2018 20:10
Macron continue de massacrer la fonction présidentielle

Si Sarkozy avec son "casse toi, pauvre con" avait ouvert une bien triste brèche , on peut dire que le fossoyeur de la fonction présidentielle fut Hollande. Entre son "président des bisous", ses gaffes à répétitions, ses insultes envers les sans-dents,son adultère à l'Elysée, sa rupture par dépêche France presse et j'en passe, il a montré que même un abruti fini pouvait faire croire qu'il était président.

 

Mais avec Macron, on allait voir ce qu'on allait voir ! Finies les conneries, place à un vrai mec, un qui en a , un qui regardera Trump dans les yeux et qui va redorer la présidence.

 

Sauf que depuis son élection, Macron a montré son vrai visage : celui d'un type autoritaire, égotique, hautain, hargneux et agressif. Les jours qui viennent de s'écouler ont montré qu'il était également méprisant et qu'il se foutait comme de sa première Rollex des finances publiques. Après tout, comme le disait Hollande "C'est l'Etat qui paie" !

 

On a donc eu droit à un renouvellement de la vaisselle du palais de Monsieur pour 500 000 euros ! C'est ce que je gagne en 12  ans et demi. Il est vrai que je profite des promos chez Ikea pour refaire ma vaisselle (en plus, je me suis fait avoir, elles sont trop grandes pour mon lave-vaisselle). Mais "on" nous a expliqué que c'était normal, que c'était une société française qui la fabriquerait et que cela s'étalait sur 18 mois. 

 

On a également eu droit à une piscine...pardon un bassin hors sol à Brégançon. Hé oui, car Monsieur ne peut aller à la plage à cause des paparazzis , il lui faut donc un havre de paix. Mais qu'on se rassure, cela ne coûtera "que" 35 000 euros (mon salaire sur 1 an). Et cela sera sur le budget du fort. Il faut croire qu'il a de sacrés réserves ce budget, car qui peut trouver 35 000 euros dans son budget ?

 

Le Macron dépensier n'est cependant pas la hauteur du Macron qui ne se prend pas pour rien. Un gamin a donc osé l'appeler Manu. Le genre de bêtise que l'on fait sans réfléchir quand on a 15-16 ans.

 

Mais pour Macron, c'est une atteinte à sa dignité. Alors qu'un "Monsieur le président, pas Manu" aurait suffit, Macron 1er a humilié l'adolescent, le tutoyant de manière bien plus méprisante, bien plus impolie que le "Manu". Puis, il lui a balancé une tirade totalement hallucinée sur le fait que le gamin doit déjà se trouver un boulot, se nourrir avant de penser à la révolution !! Pour lui donc, un simple "Hé Manu" est un acte révolutionnaire ? 

 

En fait, et il l'a déjà montré, Macron ne supporte pas qu'on ne respecte pas sa très haute personne. Enfin, sauf si la personne en face n'a pas 15 ans. Face à Trump, on ne l'a pas trop vu le grand Macron, celui qui terrorise les adolescents, qui balance ensuite l'humiliation au public. Mais bon, c'est à cela qu'on reconnait les lâches : fort avec les faibles, faibles avec les forts.

 

Enfin, le 21 juin, on a eu le Macron snobinard, celui qui invite (enfin , façon de parler vu qu'ils ont été payé) de pseudo-artistes branchouilles à transformer la cour de l'Elysée en boite de nuit gay. Que l'un des branleurs à platine porte un T-shirt "moi fils d'immigré , noir, pédé" est assez cocasse car si l'un seul d'entre nous emploie le dernier mot , il est directement déféré devant un juge. Mais cela doit être de l'humour.

 

De même que des phrases comme "je me suis fait sucer la bite", "Brûlons la maison", "enculé de ta mère" doivent être de l'humour. Bien entendu, toute la gauche caviar a trouvé merveilleux que Macron fasse entrer la techno ou le rap (franchement, je m'y perds, ayant un peu de mal à différencier l'odeur de ces deux bouses) à l'Elysée. 

 

Le pire est que tous les lècheurs de Macron, Castaner en tête,  défendent tout ceci, excusent tout. Ainsi, la photo qui illustre  cet article doit faire engager les "homophobes" et Castaner propose de la partager au maximum.

 

Macron bousille la fonction présidentielle de manière industrielle quand Hollande et dans une moindre mesure Sarkozy en étaient à l'artisanat et on est donc prié d'applaudir ?

 

Désolé, mais pour reprendre une phrase entendu le 21 juin : allez vous faire ....

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Macron ne bousille pas plus la fonction présidentielle que Trump aux US. En plus, il est allé se faire confesser au Vatican ... tout est pardonné
Répondre