Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2018 6 21 /07 /juillet /2018 13:17
Affaire d'état en Macronie !

Au fil des révélations, l'affaire Benalla prend de plus en plus d'ampleur ! Et cela en dit long sur les institutions de notre république.

 

Soyons honnête, les conseillers occultes, les barbouzes, les magouilles par truands interposés, cela a toujours existé. Et bien avant 1958. De Gaulle avait ses réseaux, Mitterrand les siens, Chirac avait mis la ville de Paris en coupe réglée... Sarkozy et Hollande avaient également leurs méthodes de placement de Pierre, Paul , Jacques à droite et à gauche et si les coups tordus étaient moins visibles, on peut penser qu'il y en a eu. Il suffit de se rappeler comment des éléments de justice fuitaient opportunément dans la presse afin d'affaiblir tel ou tel ennemi politique du président.

 

Macron qui s'est fait élire sur la promesse d'un président exemplaire, différent et qui remiserait au placard toutes les magouilles des tontons qui l'ont précédé, ne fait , finalement, que suivre une habitude trop ancrée. 

 

Je dis cela sans cynisme ni amertume mais simplement en toute lucidité. Que Benalla ait été pris en flagrant délit de tabassage de manifestant le 1er mai et que l'Elysée ait tout fait pour étouffer l'affaire n'est qu'une suite logique de tout ce qui ne va pas dans notre République. Et ce ne sont pas les Insoumis ou les clowns de l'UPR, Asselineau en tête, qui y changeraient quelque chose vu qu'ils ont tous fait partie à un moment ou à un autre de l'appareil d'état, en tant que ministre, secrétaire d'était, députés ou préfet.

 

Ce qui est grave, c'est bien entendu cette fuite en avant de Macron et de ses partisans. Comme toujours, personne n'a rien vu, rien entendu, n'était au courant de rien. Nous sommes donc dirigés par des gens qui ignorent qui ils emploient, leurs antécédents (Benalla a été impliqué dans une affaire de violence sur une femme en 2016) et  qui ne se rendent même pas compte qu'un individu soi disant mis à pied en mai dernier continue de faire partie de la garde rapprochée du président comme le prouvent des photos montrant Benalla avec Macron les 13 et 14 juillet dernier.

 

Bien entendu, comme toujours dans ce type d'affaire, le pouvoir crie au scandale, à la manipulation, la déstabilisation... Et fait mine d'oublier que Macron limogé en quelques minutes un général d'armée qui avait eu le culot de le critiquer, qu'il a fait mettre en garde à vue un photographe avant de porter plainte contre lui...

 

Soyons clair, Macron et son entourage nous prennent pour des cons ! Après avoir volé le défilé de la victoire des Bleus aux centaines de milliers de Français qui attendait sous le soleil les champions sur les champs Elysées, le président montre une fois de plus son caractère despotique et méprisant. 

Celui qui devait soi-disant changer la politique, l'homme "neuf" (mais qu'il ne l'était que dans l'esprit des gogos assez naïfs pour voter pour lui) n'est qu'un voyou en col blanc comme beaucoup d'autres !

 

Démagogiques, mes propos ? si vous trouvez normal que l'Elysée emploie des brutes épaisses et qu'elle les protège de la justice, jusqu'au moment où cela devient trop gros, je pense que les vrais démagos, c'est vous !!

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
On dirait qu'ils sont passés en mode « 1 scandale hebdomadaire un point c’est tout »(après le prélèvement à la source, le dernier en date:l'affaire saal).Les scandales s’enchaînent à un rythme effréné !« On accélère & on amplifie, on lâche rien !»qu’ils disent..La productivité a connu une sacrée hausse dans les ministères de la macronie.Je comprends mieux maintenant ce terme obscur de « disruption » :c’est la République en voie de décomposition !
Répondre
G
Ce qui est incroyable dans cette histoire, c'est le moyen mis à disposition de ce type. Après les 10 000 balles du coiffeur de Hollande (le plus bel emploi fictif de ces 30 dernières années), on a donc droit à un barbouze qui palpait autant pour faire la basse besogne de Macron ! Pitoyable !
Répondre
L
A vous lire, vous êtes un anar en fait !!! Vous avez raison, tous pourris. Vous avez oublié de dire que Montebourg avait licencié cet énergumène. Moi je l'aime bien Montebourg, dommage qu'il ait perdu la primaire socialiste.
Répondre
D
L'art de ne savoir lire que ce qui va dans le sens de sa pensée ! Chapeau bas ! Je ne vais pas vous re-expliquer mon article (autre chose à faire), mais je ne fais que constater que chaque président a eu ses coups bas.

Le souci est que Macron s'en fait une spécialité mais que, pas de chance, cette fois, la presse si docile à son égard, a décidé de le lâcher.

Quand à Montebourg, à part vouloir relancer les ventes de marinières....