Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2018 4 26 /07 /juillet /2018 13:43

Depuis hier, la contre-attaque a été lancée par l'Elysée : non, l'affaire Benalla n'est pas si grave. Non les prérogatives dont il bénéficiait (badge d'entrée à l'assemblée, appartement de fonction, salaire à 10 000 € par mois....) ne sont pas si importants. Et la vidéo n'est pas si incriminante. Et ce sont les policiers jaloux de ce jeune homme qui ont monté le truc en épingle. Et les médias ne font rien qu'à gonfler l'affaire parce qu'ils en veulent au gentil président qui leur a rétorqué "Venez me chercher"...

 

Stop ! 

 

A un moment, la décence n'autorise plus ce genre de propos et on est bien dans une affaire d'état car :

 

- Benalla n'avait rien à faire le 1er mai dans son "déguisement" de policier pour frapper des manifestants. La vidéo, qu'il a récupéré mais soi-disant pas regardé, est tout de même éloquente.  Si un vrai policier avait fait de même, il n'aurait pas été mis à pied pendant 15 jours.

 

- Gérard Collomb a menti en disant qu'il ne connaissait pas le sieur en question. Car d'une part l'intéressé a dit le contraire à la presse (Le monde en l'occurence) et que d'autre de part de nombreuses photos et témoignages prouvent qu'il ne pouvait pas ne pas le connaitre. Le ministre a donc menti devant l'Assemblée.

 

- Macron a également grandement minimisé ses liens avec Benalla. Là aussi, témoignages et photos montrent le contraire. Cependant, il n'a pas menti devant l'Assemblée vu qu'il n'a pas été auditionné , mais sa crédibilité en a encore pris un coup.

 

- Si la police est agacée par les avantages dont bénéficiait Benalla, c'est tout simplement parce qu'ils sont exagérés et tiennent plus du fait du prince que de récompenses justifiées pour bons et loyaux service. Ce n'est pas par jalousie. Et là aussi de nombreux témoignages montrent que Benalla traitait les forces de l'ordre par le mépris. Comme son seigneur et maitre d'ailleurs qui a viré un général qui avait osé critiqué son budget militaire ou humilié un gamin de 15 ans qui l'avait appelé Manu.

 

Toute la Macronie est vent debout pour nous faire croire que ce n'est pas une affaire. La comique Marlène Shiappa ose "Personne ne parle vraiment de cette affaire". Il suffit d'aller sur FB ou Twitter , d'ouvrir la radio ou le journal pour se rendre que c'est faux.

 

Quant à Macron qui balance "qu'ils viennent me chercher", on peut à nouveau voir le mépris crasse de ce président envers tout ceux qui osent le contester.  Pris la main dans le sac, il n'a pas la présence de s'excuser mais en rajoute dans la provocation, sachant très bien que ses soutiens le défendront coûte que coûte. 

 

On a bel et bien une affaire d'état car elle implique le sommet de l'état. N'en déplaise aux groupies de ce président bouffi d'orgueil, il faudra bien qu'il rende compte aux Français.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Non, ce n'est pas une affaire d'état et je ne suis pas groupie de Macron ! ok, le type aurait du être licencié dès la connaissance des faits. ok,ceux qui s'occupent de la sécurité du président de la république ne devraient être que des fonctionnaires, gendarmes ou policiers et pas des barbouzes sans diplome. ok, ce type n'aurait jamais du être présent le 1er mai dans cette rue. Mais, on n'est pas en face du SAC des années 60 et 70. Il n'y a pas eu mort d'hommes, il y a seulement eu plaquage d'un couple qui ne l'oublions pas ont lancé des projectiles sur les forces de l'ordre. Ce que j'ai trouvé comique dans cette histoire, c'est de voir Jacob applaudir Mélenchon dans l'hémicycle. La vérité, c'est que l'opposition de droite et de gauche a exploité cette pseudo affaire pour retarder la réforme constitionnelle qui va impliquer une baisse importante du nombre de députés et sénateurs et faire donc des économies. Les gens râlent qu'il y a trop de députés, qui souvent sont surpris à dormir à l'assemblée et quand on veut réformer tout ça, ils ne sont pas contents non plus.
Répondre
G
Ah ah !! Sarko aura fait le quart de la moitié de cette magouille, vous demanderiez sa tête en place publique !!

Pseudo affaire ? Quand on voit tout ce qui a été bafoué, le salaire, l'appartement, les faux témoignages (Colomb qui jure DEVANT l'assemblée qui ne le connait pas), la confiscation des bandes vidéos, vous trouvez cela normal ?

Pas mort d'homme ? Encore heureux ! Il n'empêche, Benalla n'avait PAS LE DROIT de faire cela et le président l'a couvert !

Et dire que c'est quasiment un complot pour faire reculer la réforme constitutionnelle , on atteint un sommet de débilité comme celui qui fait dire à un âne de LREM que ce sont les Russes qui sont derrière l'affaire !
L
un point de vue très intéressant dans le ouest france du jour où Laurent Marchand compare Salvini à Trump. Il est vrai que le populisme gagne partout, aux US, en Europe et en Russie. https://www.ouest-france.fr/reflexion/editorial/point-de-vue-italie-le-retour-des-vieux-demons-5905501
Répondre
L
A Gérard : Ah ah ! Sarko a fait plus du quart de la moitié de cette magouille. Je n'ai jamais demandé sa tête. Moi je respecte les institutions et on a la tête du président lors des élections présidentielles. Personnellement, je n'ai jamais parlé de complot mais il est vrai que ça embête bcp de députés ce projet constitutionnel avec la baisse du nombre de parlementaires. Moi, je trouve comique cette union sacrée entre Mélenchon et Jacob. Benalla n'avait pas le droit de faire cela, je n'ai jamais dit le contraire.
G
A Fred : donc, parce que des types qui ont des casseroles (mais plus de mandat) ont fait partie de ton camp, il faut laisser faire dans l'autre !

Une fois de plus, je constate que les indignations sont toujours sélectives !
F
Enfin quelqu'un qui a un peu de bon sens dans cette affaire qui ne mérite pas effectivement tout le foin que l'on en fait. Ce qui m'amuse c'est l'opposition qui veut faire des leçons de morale avec toutes les casseroles qu'ils traînent derrière eux, ils feraient mieux de se taire..