Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2018 3 18 /07 /juillet /2018 13:56
Profitons de cette parenthèse bleue

Les pisse-vinaigres et les cyniques en sont pour leur frais. Malgré toutes les prédictions sur le destin de l'équipe de France en Russie, qui allait au mieux sortir dès les matchs à élimination directe au pire se ridiculiser , ce sont bien les Bleus qui se sont installés sur le toit du monde, au dépend d'une équipe de Croatie plus joueuse certes, mais qui n'a pas su taper fort au bon moment.

 

Une équipe de gamins a donc remporté, pour la 2e fois de l'histoire du pays, le plus prestigieux des trophées mondiaux, éliminant deux doubles champions (l'Argentine de Messi puis l'Uruguay de Cavani) et la "meilleure équipe du tournoi" alias les Belges, marquant 11 buts sur ces 4 matchs et en n'encaissant que 5, dont 3 contre l'Albicéleste. Excusez du peu.

 

Alors, oui, le triomphe de Hugo, Antoine, Kylian, Samuel, Paul et cie ne fera pas baisser le chômage, n'arrêtera pas la crise des migrants et n'aura aucune influence sur la crise de confiance envers le politique.

 

Et les accidents qui ont suivi le triomphe des Bleus ont montré que rien ne changeait : il y a toujours des casseurs qui profitent du moindre évènement festif, toujours des obsédés qui agressent sexuellement des femmes dans les foules (c'est la même chose dans les festivals rock), et l'Etat parait toujours aussi impuissant face à cette racaille qui n'en a rien à foutre du sport et pour qui seul compte la violence, la dégradation, le sexe agressif.

 

Mais profitons tout de même de cette petite parenthèse bleue. Il sera temps de parler du Trump bashing, du mépris de Macron envers une partie de la population, de l'islamisation rampante qui gangrène la société, de l'effondrement toujours plus spectaculaire de l'école.

 

Un peu de ciel bleu, de temps en temps, cela fait du bien.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
"Il a misé sur une politique qui consiste à travailler avec les populations locales en ralliant à sa cause des milices même sunnites pour combattre Al Qaeda." Vous oubliez de dire que les américains ont payé ces milices en échange de leur soutien. ça a amélioré temporairement la situation mais en mettant au pouvoir les chiites, les américains ont entraîné l'insurrection sunnite. Obama aurait sans doute pu retarder le retrait des troupes, mais il y aurait encore eu plus de pertes de soldats américians. Le bilan est donc vraiment globalement négatif et Obama n'est pas responsable de ce bilan désastreux.
Répondre
D
Le bilan désastreux a permis de mettre hors d'état de nuire un type qui a plus de 2 millions de morts sur la conscience, a chassé les Talibans d'Afghanistan , a calmé les ardeurs de la Libye et de la Syrie (qui a évacué le Liban), enlevé le Pakistan d'une pente dangereuse. Quand Obama est arrivé au pouvoir, il a tout foutu en l'air pour satisfaire son électorat musulman. Et pour le résultat que l'on sait. Quand aux pertes américaines, il y a eu plus de morts US dans les 5 premiers jours du D Day qu'en 9 ans de présence en Irak.
L
Il n'y a que les néo-conservateurs pour penser qu'en 2008, l'Irak était plus que sur la voie de la normalisation. Tous les analystes et spécialistes des relations internationales disent que l'intervention en Irak a entraîné le chaos dans la région. D'ailleurs, les officiers de Saddam sont venus grossir les rangs de l'état islamiste. Dès octobre 2006, l'état islamiste d'Irak était proclamé, donc en 2008, l'Irak n'était pas vraiment sur la voie de la normalisation.
Répondre
L
Moi je vous parle du bilan désastreux en Irak. Ensuite, je vous trouve très optimiste sur l'Afghanistan, la Lybie et la Syrie ! On ne peut pas non plus comparer le D Day et l'intervention en Irak, comme on ne peut pas comparer le D Day et la guerre du Vietnam.
L
le Trump bashing est logique quand on voit encore son comportement pitoyable devant Poutine. Pauvre Amérique
Répondre
L
@ Lucien,

Lisez bien les dates que j'ai mis en lien y compris la date de l'article et vous verrez que la situation des attentats et des morts c'est nettement améliorée dés 2007 pour décliner dés 2010 sous le mandat d'Obama. L'intervention a bien créé un chaos à ses débuts. La reprise en main du bourbier irakien par la General Petraeus a permis de chasser Al qada d'Irak. Petraeus avait compris qu'une guerre ne se gagne pas en se comportant comme un occupant. Il a misé sur une politique qui consiste à travailler avec les populations locales en ralliant à sa cause des milices même sunnites pour combattre Al Qaeda.

Quand à l'EI en 2006 ce n'était qu'une alliance de groupes islamistes encore peu actif en Irak. L'EI a pris de l'importance et a contrôler l'Irak après le départ des troupes US décidé par Obama. Quand aux officiers de Saddam qui ont rejoint l'Ei est un bel exemple que le régime de Saddam n'avait rien de laïc et qu'il avait à la tête de ses armées des fanatiques islamistes.

https://www.rts.ch/info/monde/2848135-le-nombre-de-civils-tues-en-irak-au-plus-bas.html
D
C'est vrai que c'était tellement mieux la guerre froide ou les menaces nord-coréennes.

Dois-je vous rappeler que vous faisiez partie de ceux qui estimaient que Bush était un va-t-en guerre ?

Jamais content, vraiment !
L
C'est Barak qui a raison sur cette victoire . https://www.youtube.com/watch?v=jyn6slU4iD8
Répondre
D
Obama a détruit en quelques mois tout le bénéfice que Bush avait tiré de l'intervention en Irak (ce qui au passage avait calmé la Libye et la Syrie, ainsi que les Mollahs). En 2008, l'Irak était plus que sur la voie de la normalisation, Al Qaïda agonisait, Daesh n'existait quasiment pas. Mais continuez à croire qu'Obama fut un génie.
L
je faisais partie de ceux qui disaient que l'intervention de Bush en Irak avait entraîné le chaos dans la région. Je n'ai pas changé d'avis. Si ça vous satisfait que Trump désavoue les services secrets US devant Poutine, c'est votre droit mais c'est étonnant.