Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2019 4 06 /06 /juin /2019 06:45
Oui, le 6 juin fut un tournant essentiel de la seconde guerre mondiale !

Il y a 75 ans, des milliers d'Américains, Anglais, Canadiens, Français, Néo-Zélandais, Norvégiens, Australiens et même Polonais débarquaient en Normandie sous un torrent de feu ! Les plages se transformaient en un enfer de plomb et les morts jonchaient le sable. Un temps compromis par une tempête, le D-Day avait finalement lieu et au soir, une tête de pont était établie sur une mince bande de terre française. A partir de là, et après avoir réussi à mettre en place des ports artificiels, les armées alliées se lançaient à la reconquête de l'Europe, sachant que de l'autre côté, l'armée rouge se lançait elle à la conquête de l'Europe, établissant une réalité qui ne tomberait qu'à la fin des années 80.

 

Ce jour de commémoration devrait être celui du recueillement. Hélas, il est encore et toujours celui des polémiques. Passons sur les insultes que va endurer Donald Trump en France, après celles reçues en Angleterre. Il n'y a pas grand chose à en dire, si ce n'est que l'auto-proclamée camp du "bien" a la bave aux lèvres et se montre bien peu démocratique.

 

Non, ce qui me gêne, c'est ce révisionniste qui consiste à dire que le 6 juin ne fut pas un tournant ! Que Stalingrad ou Midway le fut !

 

A ce niveau de foutage de gueule, on pourrait en rire, mais non ! Oui, Stalingrad fut le tombeau de l'armée allemande à l'est et c'est avec cette défaite que Staline a pu reprendre la main et entreprendre de repousser l'invasion , puis la pousser jusqu'au coeur de l'Europe.

 

Oui, Midway permit à l'Amérique de reprendre la main dans le Pacifique et de couler une partie de la flotte japonaise. L'armée US avait percé le code nippon et compris le plan de l'amiral Yamamoto. En brisant l'armée japonaise du Pacifique, les Etats-Unis purent reporter une partie de leurs forces en Europe !

 

Ce qu'ignorent ou feignent d'ignorer les révisionnistes, c'est que la seconde guerre mondiale se divisait en plusieurs front, que Staline exhortait ses alliés à ouvrir un front à l'Ouest pour obliger Hitler à se battre également sur la façade Atlantique, que les débarquements (avant le D Day, il y avait eu la Sicile, l'Italie et après il y aura la Provence mais aussi l'échec de la Hollande) étaient une condition sine qua none pour diviser l'effort de guerre allemand, les Nazis s'étant lancés dans une guerre totale, mettant toutes leurs forces dans la balance.

 

Le D-Day fut un tournant dans la victoire. Personne ne peut dire ce qu'il se serait passé si l'Amérique était resté sourde aux demandes européennes ! L'armée rouge se serait-elle emparée de toute l'Europe ? Les Nazis auraient-ils perfectionné leurs V1 et V2, auraient-ils accédé à l'arme atomique, ce qui aurait logiquement changé le visage de la guerre ? Sans le débarquement, le conflit aurait-il perduré des années durant car l'armée rouge se serait heurté à une résistance de plus en plus forte ?

 

On sait également que sans l'aide américaine en munitions, carburants, vivres, l'armée rouge n'aurait pas pu faire une telle percée. On sait également que l'Angleterre n'aurait jamais pu tenir sans l'aide US.

 

Dire que le D-Day n'est qu'un "détail" de cette guerre est à la fois une infamie mais une erreur ! Le D-Day a accéléré la victoire, il a permis de ré-équilibrer les forces des vainqueurs, il a permis de ne pas laisser Staline maitre du terrain ! Ceux qui crachent sur les vétérans, et ils sont nombreux, ces abrutis qui n'ont connu ni la guerre ni l'occupation soviétique de l'Europe feraient mieux de la fermer et d'ouvrir un livre d'histoire !

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Merci pour ce cours d’Histoire ! Entièrement d’accord avec vous...mais nous avons un gros défaut : nous aimons l’Amérique, pas celle de hussein o, les Américains, leur histoire même si elle est plutôt jeune par rapport à la nôtre, et tare ultime nous apprécions Donald Trump.
J’aime beaucoup ce que vous écrivez. Je mets rarement des commentaires, mais aujourd’hui je n’ai pas résisté...
Répondre