Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2019 2 01 /10 /octobre /2019 20:58
Adieu Chichi...

J'espère que vous me permettrez cette familiarité que d'appeler Chichi Jacques Chirac. En fait, si pour moi, il ne fut pas un bon président (je vais y revenir), j'ai toujours aimé sa bonhommie , sa proximité  avec les Français, sa sincérité et son côté combattif quasi inoxydable ! L'ayant vu une fois en meeting en 95, alors qu'il était au fond du trou côté sondage, j'avais été scotché par son énergie ! Jouant le tout pour le tout, Chirac électrisait la foule, pas très nombreuse d'ailleurs, et ne s'avouait  à aucun moment vaincu. On connaît la suite : Balladur éliminé, Jospin en tête du premier tour et victoire finale ! 

 

Après, évidemment , cela se gâta : la dissolution ratée, les 5 ans de cohabitation avec Jospin, la campagne surréaliste de 2002 avec le duel contre Le Pen (où il refusa le débat, ce qui m'agaça prodigieusement car je reste persuadé qu'il aurait eu le dessus contre le leader du FN) puis 5 années franchement décevantes, où le pays fut du surplace et ne se réforma pas.

 

Mais quelle vie !! Chirac a tout connu, a été trahi, a trahi (Giscard en 81 notamment), a dit tout et son contraire que cela soit sur l'immigration, l'économie, le libéralisme, le traitement du chômage... Louvoyant dans les modes politiques, Chirac était prêt à tout pour parvenir à son but : être président ! Cela aura passé par un affrontement très dur avec Mitterrand puis par un tout aussi tendu avec Balladur, qui laissera des traces durables dans la droite française. 

 

Le souci avec les buts qu'on se donne , c'est que quand on y arrive, on a tendance à s'endormir et à lever le pied. Que reste-il des 12 ans de présidence Chirac ? La fin du service militaire. Mais après...

 

Maintenant, il est évident qu'au delà de cette présidence, il est normal pour la nation de rendre un hommage à Jacques Chirac. Acteur de la vie du pays pendant près de 30 ans, maire de Paris adoré par les Parisiens, il a marqué l'histoire de France, n'en déplaise aux quelques couillons qui ont balancé "Mes gamins ne connaissent pas Chirac, je ne vois pas pourquoi ils devraient respecter une minute de silence pour lui". A ce propos, dénonçons le syndicat Snuipp qui a profité du suicide terrible d'une directrice d'école pour balancer à ses adhérents que les enfants de primaire ne devaient pas être associés à l'hommage !! Ben oui, mon con, t'as raison ! C'eut été un président de gauche, ils auraient réclamé 3 jours de deuil avec fermeture des écoles !

 

Passons !

 

Dommage aussi que cette cérémonie ait été émaillée de polémiques (faut-il autoriser Marine Le Pen à participer ? pourquoi ne pas dire le mot messe ? ect, ect...). On aurait aimé un peu plus d'union nationale et moins de selfie devant le cercueil du président. Et que dire du guignol qui dirige Mediapart qui n'a rien trouvé de mieux que de rappeler les casseroles de Chirac ! C'est bon, coco. Il a été jugé il me semble, et , même si cela fait un peu démagogique de le dire, il ne faisait ce que tout le monde faisait.

 

Adieu donc Chichi ! Espérons que là où tu es parti, tu as trouvé la paix que tu as souvent cherché ici bas. Et que tu te dis "la vanité humaine, finalement, ce n'est vraiment qu'une fausse idole".

 

PS : une fois encore, de longues semaines se sont passées sans article. Pourtant, il y a des choses à dire, mais voilà le temps me manque terriblement. Mais je n'arrive pas à laisser tomber le blog. Je dois trouver une solution pour vous proposer plus régulièrement des articles.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Chirac, cela a été aussi le courage de ne pas suivre Georges bush dans sa guerre absurde en Iraq. On a vu où tout cela nous a mené et cette déstabilisation du moyen Orient n'est pas finie, surtout avec la décision de Trump de lâcher les kurdes de Syrie.
Répondre