Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 12:12
jospin.jpgDécidément , la taupe troskyste n'est pas beau joueur. Ni très fair play. Et surtout bien amnésique. Après avoir boudé pendant toute la campagne parce que les militants lui avaient clairement fait comprendre qu'ils n'en voulaient même pas comme  candidat à la candidature , Tristus 1er casse Royal dans un livre assassin mais  s'expose aussi à de petites comparaisons.

Improvisations incessantes, propos de touristes sur la justice chinoise, Royal "pas taillée pour le rôle", "illusion qui doit se terminer"... n'en jetez plus la cour est pleine. C'est ce qu'on pourra lire la semaine prochaine dans L'impasse (rien que le titre) , le dernier livre en date d'un membre du PS contre Ségolène Royal.

Pour lui Ségolène Royal est tout simplement une «figure secondaire de la vie publique», qui n’est parvenue à prendre la tête de la bataille présidentielle qu’à la faveur d’une «illusion», alors qu’elle était la «candidate qui était la moins capable de gagner». 

Sans doute, pense-t-il que lui , il était le plus capable de gagner.

Sauf que en 95, il a été proprement battu par Jacques Chirac.

Sauf que en 2002, il n'a même pas été capable d'aller au 2e tour , laissant cette "chance" à Le pen et  couvrant ainsi la France de ridicule. Pourtant, l'élection était donnée imperdable , comme en 2007. On sait ce qu'il en a été.

Sauf que sa campagne de 2002 fut aussi marquée par quelques gaffes (moins , je le reconnais) comme celle sur l'âge du capitaine Chirac, son refus d'avoir une orientation à gauche claire et une volonté de se passer d'une partie du PS.

D'autant que Jospin  estime offensant que Royal ait passé sous silence la période 97-2002. On peut la comprendre quand on voit ce que les 35 heures ont fait comme dégâts dans le monde du travail, dans l'opinion... S'il voulait tellement défendre son bilan, il pouvait se présenter ne serait-ce qu'à la candidature.

Jospin a  été un mauvais premier ministre, moins que De Villepin il est vrai mais est-ce que cela l'autorise à cracher aussi ouvertement sur sa rivale ?

N'a-t-il pas dit le 21 avril 2002 qu'il abandonnait la vie politique ? Ou bien prend-il exemple sur Noah, autre  briseur de serment quand cela l'arrange (Si Sarko passe, je me casse !! Il est toujours là !!) ?

On peut également se poser la question sur la succession de livres contre Royal. Même si cela ne peut que réjouir ses adversaires de droite (j'en suis), on peut se dire que le PS aurait été avisé d'en écrire autant en 2002. Et quand Royal parle d'attaques sexistes, on peut penser qu'elle n'a pas entièrement tort.

A moins que,  en politique, il y ait également des intouchables. Comme sa suffisance Jospin !! Un type qui refuse de reconnaître sa défaite et qui se ridiculise en insultant les autres.

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
L'aigritude est mauvaise conseillère !
Répondre
S
Et puis je croyais qu'il retirait définitivement de la politique en 2002 ?"Tiens, vous êtes encore là ?", dirais-je.Le PS :  c'est fini ! 
Répondre
$
A l'Americaine!!!!   President: Royal  - Vice President: JospinVoila! l'affaire est donc reglee.Global WarNing!
Répondre
D
Paul, votre commentaire est très intéressant. Vu sous cet angle, on peut comprendre Jospin.<br /> <br /> Mais je ne suis pas sur qu'il l'aurait fait mieux (ou moins pire ) que Royal. Et comme elle, il n'a toujours pas fait son autocritique.<br /> <br /> Concernant la défaite de 2002, j'ai de la famille au PS (hé oui) et leur commentaire était lapidaire : on a perdu parce qu'on a fait une campagne de merde. Bon, faut dire, ce sont des fabusiens.
Répondre
P
Jospin a raison de tapper sur Royal. Celle-ci se croit investi d'une mission divine, elle a déjà annoncé sa volonté de se présenter en 2012 !Royal n'était qu'une candidature anti-bordel. Pendant 5 ans, le PS n'a élaboré aucun programme, les éléphants se bagarraient sans cesse pour devenir le "candidat naturel". Il fallait trouver une tête neuve pour les départager, et Royal avait deux atouts: etre la compagne du chef et etre une femme (bon je sais, c'est risible comme atouts, mais quand on n'a rien a proposer, il ne reste plus que la com').Jospin n'a perdu en 2002 qu'à cause de l'abstention des bobos persuadés que le second tour se ferait comme d'habitude entre RPR et PS. Il n'ont pas refait la même erreur cette année.Reste 95. Là encore, Jospin fut le parachuté pour sauver les meubles. Jusqu'en 94, c'était Rocard qui dirigeait le PS, mais Mitterand n'en voulait à aucun prix. Il a fallu trouver un candidat en catastrophe, c'est tombé sur Jojo parce qu'il avait dirigé le PS avant 88 (et donc été adoubé par Mitterand). Il a fait un bon score (23%) si on se souvient que la gauche était en pleine déroute en 1993 (60 députés seulement aux élections de mars). Le PS n'ayant aucun homme charismatique (genre Sarkozy), il est obligé de présenter un gestionnaire. Jospin aurait pu faire mieux que Royal. C'était même le seul au PS !
Répondre