Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 05:29
nuonchea.jpgNuon Chea,  l'un des collaborateurs  les plus proches de Pol Pot va-t-il répondre de ses crimes ?

Pour ceux qui l'ignorent , ou pour ceux qui font mine de le faire , comme , par exemple, les derniers sympathisans communistes en France, le régime de Pol Pot ne fut pas seulement l'un des plus sanguinaires de la planète, détruisant 1/3 de la population du Cambodge, ce fut surtout le plus cynique, le plus délirant et aussi, hélas, l'un des plus soutenus par les masses décérébrés des gauchistes européens.

Nuon Chea s'occupa de la prison de Tuol Sleng (S-21), une antichambre de l'enfer où les Khmers rouges torturaient, violaient, tuaient  tous leurs opposants. Et de 75 à 78 , au Cambodge, le simple fait de porter des lunettes ou de savoir lire pouvait faire de vous un opposant. Les intellectuels étaient forcément des esprits corrompus pour ces assassins.

Durant 3 ans, les Khmers vont enfoncer leur pays dans une folie sans nom. Décidant de repartir de l'année zéro, ils envoient les citadins à la campagne. Et tant pis pour les faibles, ils sont executés. Pol Pot, cet Hitler Khmer , s'appuie sur une armée de fanatiques, dont certains n'ont même pas 12 ans , qui lui obéissent aveuglément. La moralité n'existe plus. Le Cambodge se transforme en un vaste charnier pendant que les pacifistes en Amérique continue à fêter la défaite américaine au Viet-Nam.

La folie communiste n'a pas de limite. Les meurtres se succèdent. Contester un ordre, se plaindre de la fatigue, consoler un ami peut entraîner la mort. Pol Pot règne sur un océan de cadavre. Et Nuon Chea est l'homme qui orchestre cette macabre parodie de gouvernance. Et nul besoin de technique sophistiquée , un simple coup de pelle afin de briser le cou suffit pour faire l'un des plus grands génocides du XXe siècle. Après tout, les massacres au Rwanda n'ont eu besoin que de machettes.
khmer.jpg
Pendant ce temps, en Europe, les gauchos célèbrent Mao et admirent Pol Pot, l'homme qui a mis la bourgeoisie à genoux !!

Interdisant la monnaie, la propriété privée, les Khmers propulsent leur pays dans les limbes du sous developpement : la famine s'installe, l'économie plonge, n'existant plus. Athés intégriste, les Khmers liquident toute religion et détruisent sans disctinction les églises chrétiennes , les pagode boudhistes . Les croyants   , chrétiens, boudhistes, musulmans sont impitoyablement assassinés.

Il faudra l'intervention du Viet-Nam , pourtant l'allié de la veille, pour que le monde découvre l'horreur Khmer. Mais même là les scribouillards de l'Humanité détourneront pudiquement les yeux.

Pol Pot mourra tranquillement, sans jamais répondre de ses crimes. "Regardez moi, ai-je l'air d'un sauvage ? j'ai la conscience tranquille !". Voilà comme se dépeignait Pol Pot

Nuon Chea a moins de chance. Ce vieillard e 82 ans va donc passer en jugement. Cet adepte du marxisme leninisme coulait des jours paisibles de rentier du côté de Païlin !! De rentier !! Pour un homme qui se réclamait du communisme.

Puisse vivre-t-il encore assez longtemps pour répondre de l'horreur qui a mise en place durant ces années de terreur. Durant ces années normales dans un régime communiste.

L'horreur Khmer ne s'est pas arreté en 78 : http://khmercanada.site.voila.fr/atrocites.htm

Et encore


Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Je rejoint tout à fait Claude :  la technique consistant à troller les sujets qui les gênent avec de longs copier-collers déviant sur d'autres sujets et truffés  de relativisme et de minimisations indécentes. Remarquez que les posts de ce Drham, après avoir feint de critiquer les communistes, se terminent par une apologie du communisme et du marxisme : vous êtes invités à lire Marx !!! Les communistes, et même les gauchistes,  n'osent plus faire l'apologie des Khmers Rouges, mais pour eux c'était une "erreur" et c'est tout ce que leur inspire cette horreur. Quelques perles : "Dans les premiers jours, même Le Figaro s'est  félicité." Tiens donc ! D'abord, ce serait à vérifier, mais j'ai de sérieux doutes, et même si le Figaro n'est pas une référence, le mentionner évite de citer le principal soutien des Khmers Rouge que fut Li Monde avec notamment le tristement célèbre Jean Autocruel pour qui la déportation de ses habitants  était "le joyeux retour à la terre des habitants de Pnom-Penh". "Ces soutiens ont toujours été des soutiens de "gauchos" égarés, sans influence." : archi-faux ; la France étant le pays qui, par ses liens particuliers avec le Cambodge, pouvait être le pays le plus "dangereux" pour la "cause", c'est en France que les gauchistes ont dominé l'opinion (en tête la LCR de Krivine: cf. mon article :  François Hollande prêt à voter pour Besancenot) et n'ont pas que peu contribué à stopper toute velléité de sauvetage d'une population en voie d'extermination et à museler l'opinion : il ne fallait pas que cela se sache. Sur Cuba : "Le New York Times, ... Castro est considéré en héros de la démocratie." : bien sûr le quotidien le plus gauchiste des USA ! On s'en serait douté ! Une dernière mais de taille (technique de dérision bien connue) :  "Quant à la menace rouge, agitée comme un croquemitaine, elle a été instrumentalisée dans le but de faire perdurer une guerre froide qui permit surtout au complexe militaro-industriel de s'enrichir..."  :  100 millions de morts, bah... un petit "exercice de bêtise" d'un "fétu de paille" ... qui ne lui suffit pas sans doute pour qualifier le communisme de menace. @Jean : ne vous fatiguez pas, vous avez à faire à un propagandiste. A gicler. "Saint-Barthélémy" : je ne l'avais pas encore vue celle-là ! Le coup suivant, je prend les paris,  nous avons droit à un post de 100 lignes sur le Rainbow Warrior, LEU CRIME des capitalistes occidentaux qui a lui seul équilibre tous les crimes des rouges  et des islamistes réunis et qui interdirait selon eux toute critique. Cela vous fait hurler ?  Aussi incroyable que cela puisse paraître, j'ai déjà entendu ! Ils sont d'une indécence à faire rougir Staline ou Hitler. Enfin : "l'associer à la gauche, car, c'est faire un amalgame honteux". Qu'à fait la gauche de l'époque pour s'opposer à ce massacre ?  Il suffit de lire la presse et d'écouter leurs discours de l'époque : Cela allait de : 1.  traiter ceux qui voulaient parler de ce ce qui se passait là-bas de "réactionnaires", de "suppôts de l'agresseur impérialiste américain" pour les plus actifs, ou, au mieux : 2. "ne pas en parler car cela risque de nuire à la cause du socialisme et à notre image" pour les plus passifs. Voilà.
Répondre
C
Dorham fait manifestement partie de ces gens condescendants qui feignent la tolérance pour mieux assener LEUR vérité. Au moins, l'auteur de ce blog ne cache pas ses idées et , contrairement, à ce qu'écrit le bouffon de service, il ne tente pas de convaincre à tout crin.<br /> <br /> Pour ma part, je viens sur ce blog pour m'informer, pas pour me convaincre.
Répondre
J
Dorham, je suis certain que vous pourriez gagner en lisibilité si vous abandonniez ce ton supérieur et pédant.J'aurais pu trouver intéressant ce que vous avez mis tant de temps à écrire. Mais j'ai vite abandonné,  votre désir d'humilier suinte encore entre vos lignes.Vous m'indisposez !Dites les choses avec simplicité et tranquillité, surtout si vous n'êtes pas d'accord... et on cherchera à vous comprendre.
Répondre
D
Ne vous inquiétez pas, Claude, j’aime bien répondre à ce type d’arguments. Et puis Dorham n’est pas un bouffon, juste quelqu’un qui pense autrement que nous. C’est son droit.<br /> <br /> Préjugé ? J’écris avec des préjugés, donc. Mais quoi ? Cet article ? En quoi y a t il des préjugés dans mon texte quand j’écris que l’on a enfin arrêté l’un des responsables du génocide cambodgien ? Est-ce écrire avec des œillères que dire que lorsque les khmers rouges étaient au pouvoir, il y eut peu de gens pour les condamner. Certes, peu d’informations filtraient, mais une bonne partie de l’intelligentsia de gauche louait Pol Pot, tout comme elle louait Mao. Les Maoïstes, cela te dit quelque chose ? <br /> <br /> Bien sûr que j’ai des préjugés. Comme tout le monde. Et j’ai l’honnêteté de les assumer. À la différence de beaucoup de monde, je n’ai pas peur de dire que je suis partial. Et que mes idées, donc mes écrits, viennent de ma partialité. Je ne suis pas comme ces journalistes qui se disent au-dessus de idées politiques de la masse mais qui trempent leur plume dans leur idéologie. À noter que seul un Ivan Rioufol ose dire qu’il écrit sous influence de ses idées.<br /> <br /> Tu m’attaques sur ma soi-disant ignorance (j’ai Bac+5 et je continue d’ailleurs à étudier, dans le but encore lointain de préparer une thèse d’état en histoire médiévale) mais sans me connaître. Ce qui en dit d’ailleurs long sur ta façon de juger les gens. Marx , j’ai lu et il m’a royalement gonflé, car j’ai rarement dû déchiffrer une prose aussi mal foutue, à part peut être Claude Simon. Au moins, ce dernier a eu le Nobel. Marx donc a pondu une « théorie’ , à laquelle je n’adhère pas et qui, appliquée, a entraîné plus de 100 millions de morts. C’est de l’arithmétique. Pas un préjugé. Tout comme Mein Kampf et le traité de Versailles en sont responsables de 50 millions.<br /> <br /> L’URSS, un colosse aux pied d’argile ? Ce qui est amusant c’est que, souvent, ceux qui me sortent cet argument sont les premiers à dire que l’Armée Rouge a gagné le 2e conflit mondial à elle toute seule, que sans une Wehrmacht piégée autour de Stalingrad, les anglo-américains n’auraient pas pu débarquer en France, etc… Ce sont les mêmes qui refusent alors de constater que l’URSS a vraiment commencé à résister quand les USA ont livré nourritures et munitions à Staline. Autre époque, autres mœurs. Il y avait un ennemi commun, l’ex-allié d’hier, l’autre signataire du pacte germano-soviétique.<br /> <br /> L’URSS est donc un colosse aux pied d’argile quand cela arrange celui qui prononce cette phrase. Et quand bien même cela serait vrai, l’URSS a quand même réussi à faire main basse sur la moitié de l’Europe (et bien avant Yalta, hélas) puis a orchestré en sous-main la répression de Budapest, le printemps de Prague, le blocus de Berlin, le mur, la mise pas de la Pologne, l’invasion de l’Afghanistan (approuvée par Marchais, d’ailleurs)…. <br /> Staline avait beau avoir dissous le Kominterm durant la guerre (comme l’expliquait de manière magistrale Marc Ferro dans Ils étaient 7 hommes en guerre), les PC des différents pays du monde n’en ont toujours pas moins agi sur ordre. Demande-toi pourquoi les communistes, fort de leur aura « résistante » n’ont pas pris le pouvoir en France ?<br /> <br /> La guerre froide, un complot militariste si je te suis ? Pourquoi pas !! Il y a bien des naïfs qui croient que l’homme n’a jamais été sur la Lune ou qu’aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone. Soyons sérieux deux minutes. Les exemples que tu cites (les Dacha et cie) n’étaient que de petits arrangements tout comme le téléphone rouge installé après la crise des missiles à Cuba. Les sommets entre les deux grands ? Juste des rencontres entre des gens assez civilisés pour se parler. Après tout, à Munich, Daladier et Chamberlain sont bien aller négocier avec Adolf sous le regard taquin de Benito. Mais sans doute la 2e guerre mondiale fut un complot pour relancer l’industrie militaire.<br /> <br /> L’équilibre de la terreur ? Bien sûr que je sais ce que c’est !! Tu me prends pour quoi ?Quand j’étais gosse, j’ai participé à des exercices d’évacuation dans les abris mis en place près de l’école. Et je me rappelle avec terreur l’affaire de l’avion abattu au dessus des Sakhaline quand les chaînes télévisés nous passaient en boucle des scénarii de troisième guerre mondiale. MAD : Mutual Assured Destruction . T’inquiète pas, je connais.<br /> <br /> Je note quand même que pour une fois quelqu’un analyse de manière rationnelle le maccarthysme comme le fait Florian Aflalon dans Alerte rouge sur l’Amérique. Et d’ailleurs peu de gens savent que ce sont les Républicains qui ont mis fin à McCarthy et que la campagne de calomnies envers son nom valait bien la sienne.<br /> <br /> J’avoue que la comparaison avec la St Barthélemy me laisse perplexe. Rien à voir avec une série de massacres commanditée par une reine mère vieillissante et qui voulait éviter que l’on s’intéresse de trop à sa participation dans la tentative de meurtre de Coligny et les écrits de Marx et Engel. A moins que tu ne penses que Marx a été perverti par ses disciples. C’est là aussi l’argument classique. Sauf que Lénine le premier a toujours affirmé avoir appliqué Marx à la lettre. La dictature du prolétariat, il l’a juste remplacée par la dictature de Lénine et ses amis.<br /> <br /> J’arrète là. Je n’ai pas de citation d’Audiard sous la main, à part peut être « Revenir des Amériques pour me faire doubler par un cave » mais franchement là, j’ai du mal à l’accrocher à mon argumentaire.
Répondre
C
A pleurer , l'argumentaire de Dorham qui suit à la lettre les préceptes de la désinformation gauchiste : s'éloigner du sujet pour attirer la polémique sur un terrain autre afin de cacher ses propres méconnaissances.<br /> <br /> Le titre est clair : un assassin communiste sous les verrous !! Nuon Chea etait communiste ! C'était un assassin !!<br /> <br /> La polémique débile de Dorham (qui a donc lu Marx si j'ai bien compris. Tout comme moi d'ailleurs. Mais , comme le disait Reagan, moi, je l'ai compris donc je le rejette) n'a pour but que de camoufler la honte que devrait éprouver les communistes vis à vis des actions de leurs pairs.<br /> <br /> David, ne perdez pas à répondre à ce bouffon, il n'en vaut pas la peine.
Répondre