Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 06:37
Birmanie , la Révolution, enfin ?

Il est des moments que l'on ne peut pas saisir. Ecrasé depuis des decennies par la junte militaire, pourquoi le peuple birman a-t-il choisi ce mois de septembre pour dire "non" ? Pourquoi un sursaut démocratique emmené par les moines boudhistes alors que l'on avait l'impression que les birmans s'étaient "habitués" à cette privation de la liberté ? Nul ne le saura à moins d'étudier en détail la sociologie et la réalité de la vie en Birmanie. Or, et c'est le propre d'une dictature, le cadenassage des informations ne permet pas forcément de voir le ras-le-bol des gens. En France, où l'on peut manifester quand on veut, on oublie trop vite que cette chance, tout le monde ne l'a pas.

Mais bien évidemment les amoureux de la liberté ne peuvent que se réjouir de cette formidable levée en masse d'un peuple qui décide de dire non. D'espérer que cette révolution safran puisse en inspirer d'autres, en Iran, en Corée, à Cuba, en Chine, à Gaza.... Espérer aussi qu'au bout , il n'y aura pas la repression sanglante. Espérer surtout que les démocraties, les vrais ne détourneront pas pudiquement les yeux en cas de dérapage de la junte.

Sanctions contre la Birmanie

En demandant des sanctions contre la junte, Nicolas Sarkozy a rompu avec la prudence française qui , depuis des années, l'avait amené à considérer avec suspicions toute tentative de renversement d'une dictature. On se rappellera avec honte pendant longtemps De Villepin à l'ONU qui, sous les habits d'Aristide Briand, cachaient en fait la pensée de Daladier.

"Nous ne pouvons pas accepter des comportements aussi contraires aux droits de l'homme et aux droits de l'opposition"

"La France n'acceptera pas que l'opposition birmane soit muselée".

"Notre soutien va aux démocrates, nous ne pouvons pas accepter que des gens soient frappés, que des gens soient tués parce qu'ils manifestent, (...) que des gens soient assignés à résidence ou mis en prison".

Voilà des phrases que l'on a plaisir à entendre dans la bouche d'un président. D'autant qu'elles font écho à celles de Georges Bush. Mais le président va encore plus loin en exigeant que l'Union Européenne et l'ONU prennent des sanctions, que Total retire ses billes de Birmanie et n'investisse plus de nouveau là bas. Il est également prêt à envoyer Rama Yade pour signifier à la junte ce que le mot liberté veut dire.

Quelque part, cela fait du bien de voir que la France a rejoint le camp de la liberté.

Homophobie iranienne

En déclarant qu'il n'y avait pas d'homosexuels en Iran, le président iranien n'a pas tout à fait menti. Depuis des années, l'Iran pend les homosexuels sans que personne ne s'en émeuvent vraiment. Un petit tour sur le site d'Act Up montre que l'association mène une guerre contre Sarkozy, Hortefeux, Manuel Walls mais rien, absolument rien sur les déclaration d'Ahmindjamenad !! De telles déclarations ne font que renforcer la piètre opinion que l'on peut se faire  du nazillon iranien mais le fait qu'elle ne provoque pas de vagues en France, y compris chez ceux qui se servent de la cause homosexuelle comme d'un étendard invite à se poser des questions quand à leur sincérité.

Europe 1 , radio de l'opposition ?

C'est l'impression que me fait de plus en plus la grille de rentrée de la radio. Entre les éditoriaux du matin où l'on descend en flèche la politique gouvernementale, la mainmise pendant 3 heures de 11h à 14h de l'information par la mise en scène spectacle de Morandini au détriment d'une analyse raisonnée et le retour de Ruquier, on peut se le demander.

Seul avantage : la parole donnée aux gens "normaux" et qui, le plus souvent, va contre cette pensée unique et qui doit donner de l'urtiquaire aux tenants du politiquement correct.

Royal, fin de parcours ?

La publication de tous les livres sur la défaîte de Ségolène Royal n'entame en rien son penchant pour la démesure. Se plaçant dans les habits d'une Sainte, Marie-Bobo prend surtout le risque de ne pas faire son autocritique. Un peu comme un Jospin en 2002. On sait ce qu'il en est devenu. En attendant, le PS en est réduit à mesurer le temps de parole de Sarkozy dans les médias. Pas bien glorieux.

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Pour une fois, Royal avait peut être raison quand elle affirmait pendant la campagne qu'il fallait boycotter les jeux olympiques. Mais bon , c'est la seule chose à peu près sensée qu'elle ait dit jusqu'à maintenant ....La Birmanie : il était temps qu'ils se rebiffent et oui à 100% pour les sanctionsHomophobie Iranienne : je m'étais fais exactement la même remarque que toi. Cette façon de réagir d'Act Up prouve donc que ce mouvement est politisé au point d'oublier de tels paroles qu'il aurait totu de suite fallu condamner : je trouve ça très grave !Europe 1 : j'en sais rien, je n'écoute jamais ...Royal et le PS : ils sombrent dans le ridicule !
Répondre
C
La Chine s'oppose à des sanctions. Comme au Darfour . Comme en Irak.

Et on fera les JO à Pékin ?
Répondre