Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 08:42
351408438-sebastien-chabal-reacts-after-the-rugby-world-cup-semifinal-between.jpgCela s'est joué à quoi ?  Au premier essai encaissé après une minute de jeu suite à une bête erreur de la défense ? A Sébastien Chabal tombant à quelques dizaines de centimètres de la ligne de l'en-but anglais à la 70e ? Au coup de pied magique de Wilkinson ? ou tout simplement au fait que les Bleus n'ont pas réussi à aller jusqu'au bout , ont craqué , n'ont pas osé s'imposer ?

Comment explique-t-on une défaite en demi-finale ? Contrairement en 2003, l'équipe de France n'a pas  été laminée sous la pluie. Elle avait les moyens de  faire SA finale devant SON public. Mais nos amis anglais la voulaient aussi cette place. Ils n'ont pas douté. Même menés pendant près d'une heure, ils nous ont poussé à la faute, ils ont défendu comme des lions, ils ont empêché l'équipe de France de se developper en attaque. Chapeau bas.

Cette victoire anglaise, c'est une victoire réaliste. Celle d'une équipe qui ne renonce jamais. L'âme anglaise est ainsi. Elle l'a prouvée  dans les années les plus noires de son histoire. La comparaison semblera peut être honteuse car disproportionnée mais après tout, les  Anglais, c'est ce peuple qui a subi le blitz et qui ne s'est jamais rendu.

Vae Victis ? En aucune manière !! Après un début médiocre, la France a su redresser la barre. Elle a réussi à s'imposer dans des matchs qui n'étaient pas si faciles, dans une poule qui était tout sauf simple.

Elle nous a fait rêver contre les Blacks , certes aidée par un petit en avant (mais tout petit . Et puis, parfois l'arbitrage se révèle être contre nous. C'est aussi cela l'incertitude du sport). Tout un peuple, comme en 98, en 2000, en 2006 s'est rangé derrière son équipe et s'est pris à espérer.

La pire insulte qu'on pourrait lui faire ce serait de  la rejeter, de parler de grave échec. Comme le dit, Bernard Laporte, "Nous sommes évidemment très déçus car notre objectif était de gagner ce match, d’aller en finale et gagner cette finale. Notre parcours s’arrête aujourd’hui face à une équipe d’Angleterre que l’on savait solide devant et performante dans l’occupation du terrain. On s’attendait à ce genre de match mais on n’a pas réussi à se libérer." et plus loin, dans l'interview donnée au Figaro "Elle n’est pas ratée mais elle n’est pas réussie car notre objectif était d’aller au bout. On n’a pas gagné, c’est donc un échec. On est déçu, c’est évident. Mais on est tout de même arrivé en demi-finales, on meurt à cinq points de l’Angleterre…"

Oui, nous sommes déçu. Mais non, je ne jetterais pas la pierre à Chabal et à ses coéquipiers. Et même si hier, ils n'ont pas donné 100% de ce que nous espérions, franchement, on y a cru. Jusqu'à cette bête pénalité. Jusqu'à ce drop maginifique. Jusqu'à cette ultime attaque. La France avait les moyens d'être finaliste. Elle n'a pas réussi à les employer à fond.

Le  réalisme anglais a fait le reste !!

Il reste un match désormais pour finir cette coupe du monde et arriver 3e de la compétition. Ce n'est peut être qu'un lot de consolation mais il faut le jouer à fond. Ne serait-ce que pour atténuer la déception d'être passé si près d'un rêve.

Et puis, soyons positifs. Le grand public a découvert le rugby. Les écoles ont fait joué les enfants au rugby .  Et un enfant qui découvre les valeurs du sport ne peut que grandir un peu plus.

Les larmes de Chabal faisaient peine à voir mais , finalement, elles nous montraient que ce sont des hommes qui jouaient. Pas des symboles.

Merci et à charge de revanche.

Quand à vous, Messieurs les Anglais, félicitations et ... gardez votre titre désormais.
Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Bon ce soir, on a été mauvais, très mauvais.

Début de match bien, de la volonté... et puis on s'écroule...

Chapeau bas, les pumas !!
Répondre
G
Cher David

Merci pour le renseignement ensuite je n' ai jamais dit que c'était le poltiquement correct qui guidait ton choix(relit moi bien) mais malheureusement le cas de la plupart.

De main ces mêmes acharnés de sport collectifs ou autre brûleront ces couleurs et siffleront "La Marseillaise" si les décideurs dien pensant leurs demandent,l' exemple parfait avec le loi sur les tests ADN qui se passent trés bien dans d' autres pays et qui ici pose problémes avec tous ces démarcheurs médiatiques qui ont un pied à terre à l' étranger en cas mauvais présage.

La victoire de toute équipe de France m' ennuie et leurs défaites laissent indiférent.Mauvais je suis et bein je l' assume!
Répondre
D
A Boudi : tout à fait d'accord.

Et ce n'est pas le politiquement correct qui dicte ma conduite, bien au contraire.
Répondre
D
Utu n'existe qu'en Zone 1 (http://www.amazon.com/Utu-John-Bach/dp/B0000541WF)

Pour les non initiés , il s'agit du troisième film de Geoff Murphy , un excellent réalisateur néo-zélandais qui s'est fait broyer par hollywood et ne tourne plus que des Fortress 2 et autre Piège à grande vitesse 2.
Répondre
J
" - Cette victoire anglaise, c'est une victoire réaliste. Celle d'une équipe qui ne renonce jamais. L'âme anglaise est ainsi."J'étais venu ici pour écrire justement ces mot-là. Bravo à David pour m'avoir devancé.Bien sûr moi aussi, je soutiens notre équipe et je les félicite pour nous avoir fait rêver durant quelques semaines. C'est l'un des sports qui demande le plus d'engagement physique, le plus de foi, le plus de courage... Et là comme ailleurs seule la victoire est jolie.Ma réflexion sera différente... " l'âme anglaise est ainsi, ne jamais renoncer". Et brusquement, c'est toute l'Histoire qui nous saute au visage !Car n'en doutons pas ce qui vient de se passer est une lutte de caractères.Visionnaires, c'est Lapérouse qui tourne à droite à l'approche de la grande ile et s'en va mourir à Vanikoro; et c'est Cook qui tourne à gauche et découvre la passe pour entrer dans ce qui deviendra Sydney, et l'Australie.Stupide, c'est Louis XIV qui n'a vu que "quelques arpents de neiges" au Nouveau Monde et l'abandonna aux Anglais imaginatifs qui fondèrent l'Amérique et le Canada.C'est ce même monaque absolu qui rien de mieux que d'expulser les Protestants créatifs, avec parmi eux Denis Papin récupéré... par les Anglais. Ses travaux furent à l'origine de la première révolution technologique, domination industrielle des Anglais pour un siècle.Toujours cette capacité à voir comment pourraient être les choses dans le futur et abandonner de vieilles recettes. Sans état d'âme ils ont poussé toutes leurs couteuses îles exotiques à l'indépendance tout en privilégiant leur commerce perso (le Commonwealth), pendant que nous nous pataugeons encore dans le délire technocratique des "DomTom", avec ses "continuités territoriales" hors de prix, ces flux d'allocs et de RMI en explosion, pour des populations toujours plus dépendantes, toujours plus "victimes" qui ne nous rapportent rien, même pas un Nobel !!Les exemples abondent, les Anglais ne sont pas parfaits, cependant dans le rugby comme ailleurs ils ont une conscience aigüe de leurs forces et.... de leurs faiblesses; et ils ont toujours su en tirer parti pour Gagner....et écrire l'Histoire.
Répondre