Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2007 7 11 /11 /novembre /2007 09:57
Mine de rien , l'interview du président américain par PPDA montre une évolution de la mentalité journalistique en France , perceptible depuis l'élection de Nicolas Sarkozy.

Il est clair que l'Amérique a cessé d'être l'ennemi de toutes les rédactions et si certains journalistes continuent d'afficher leur antiaméricanisme  au grand jour (ce qui est leur droit le plus strict, et qui nous donnent le droit de critiquer cet antiaméricanisme), petit à petit, on sent une évolution , que la page de l'ère chiraquienne est en train de se tourner, et ce des deux côtés de l'Atlantique.

Preuve en est cette volonté affichée de renouer un dialogue mis à mal par les sieurs Villepin et Chirac qui , aidés par Poutine et Shroeder se sont opposés à la libération de l'Irak. Le journaliste  Alain Hertoghe avait d'ailleurs très bien décrit cette hystérie anti-US lors de la guerre de 2003 dans son livre "La guerre à Outrance : comment on nous a désinformés sur l'Irak" , montrant que  les grands journaux , y compris Le Figaro avaient manipulé leurs lecteurs afin de leur faire croire à un désastre dans les sables de l'ex -Babylone.

Certes,  tout n'est pas parfait . La situation réelle en Irak n'est que montrée partiellement par les médias. On continue à tresser des couronnes à des Al Gore ou des Bill Clinton. Les acteurs hollywoodiens gauchistes sont accueillis chez nous comme des messies mais on sent un frémissement, un changement. Bush n'est plus le diable décrit par Chavez (l'apprenti-dictateur vient d'ailleurs de se faire remettre en place de manière  ferme par le roi d'Espagne !!) mais un président qui, somme toute, a osé prendre les décisions indispensables à un moment crucial de l'Histoire quand la France, elle, continuait de vivre dans une bulle.

L'interview, que je mets ici en "pièce jointe" montre un président d'une classe impériale, qui n'élude pas les questions, qui ose dire que Saddam devait être éliminé et qui ne cache pas son admiration pour son nouvel homologue français. PPDA a beau ressortir quelques clichés de sa manche, son interlocuteur n'en reste pas moins d'une grande classe et montre  qu'il a marqué son temps.

Bien entendu, l'interview ne peut masquer la haine que certains ont encore de l'Amérique (il n'y a qu'à voir les commentaires que je reçois régulièrement) mais petit à petit , la mentalité évolue... Qui va piano....

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
De bien belles images!
Répondre
C
Le pauvre POUDOU est sans doute l'un de ces tristes produits d'une éducation nationale gauchisante (désolé de généraliser, David) et d'un délire anti-américain propre à la classe politique et médiatique en général.

A ce niveau de bêtise, mieux vaut en rire !!
Répondre
L
La politique américaine à la veille de la seconde guerre mondiale était basée sur l'isolationnisme : on laisse les autres se débrouiller, on n'est pas les gendarmes du monde. Ont-ils soutenus de quelque façon les dicatures fascistes ? La réponse est clairement non. Ils ont même refusé de vendre quoique ce soit à l'Axe (notamment du pétrole au Japon, qui a plus ou moins amené Pearl Harbourg) tandis qu'ils vendaient du matériel à crédit à leurs futurs alliés dans cette guerre.Avec 500 000 morts seulement, ont-ils libéré l'europe ? Les Etats Unis n'étaient pas seuls, mais ils ont apporté une contribution majeure à l'effort de guerre.  Les américains ont l'habitude de faire la guerre en utilisant le matériel au maximum et en limitant les pertes humaines. Donner le nombre de morts pour prétendre qu'ils ne se sont pas si bien battus que cela n'est pas pertinent il faut regarder le nombre de troupes engagées, les résultats et le matériel utilisé. Par exemple, l'URSS a réussi à avoir un nombre de mort terriblement élevé grâce à l'incompétence notoire de ses généraux (notamment de Staline) mais sans aucun résultat jusqu'à Stalingrad. Il ne faut pas non plus oublier que les Etats Unis ont fait face quasiment seuls au Japon et qu'ils les ont vaincus. C'est un des rares pays à s'être battu sur tous les fronts.Il y avait sans aucun doute quelques pro nazi aux Etats Unis, comme dans tous les pays du monde, mais ils n'étaient certainement pas majoritaires, ni très influents puisqu'ils n'ont pas pu empêcher le gouvernement US de soutenir ceux qui luttaient contre l'Axe.
Répondre
D
Ce ne sont pas mes méthodes non plus. Quand je mets un commentaire, j'assume mes idées en mettant mon nom.

Bien content d'apprendre que cela n'émane pas de vous. Sans doute un "admirateur" de mon blog qui croit malin de faire cela et qui ignore qu'une adresse IP est unique.

Bien à vous.

David
Répondre
R
Bonjour Dave ou David, juste pour signaler que le copier coller dont il est question n'émane pas de moi mais visiblement d'un fan de votre site, ayant d'ailleurs reproduit le même commentaire, copier-coller donc, sur le blog de mon collègue sarkophage.Content que cela ne vienne pas de vous, mais le lien donné pointait sur votre site site.Juste pour dire que, les 2 copiés-collés étaient hors sujet n'ayant aucun rapport avec le billet de mo, site ou celui de Sarkophage.Ce ne sont pas mes méthodes, sont -ce les vôtres?Au plaisir de vous lire, bien que ne partageant pas vos idées
Répondre