Dimanche 3 février 2008 7 03 /02 /Fév /2008 09:57
undefined Comme chaque année, je ferai ici un tour d’horizon de la situation planétaire.

• Les États-Unis sont fort loin de se porter aussi mal que leurs ennemis et faux amis se plaisent à le dire : la croissance fléchira peut-être un peu, mais il n’y aura vraisemblablement pas de « krach », juste une correction boursière.

L’année 2008 y sera une année électorale importante puisque le premier mardi de novembre se trouvera élu le successeur de George Walker Bush. Contrairement à ce que d’aucuns disaient et disent encore, rien n’est joué. Hillary Clinton, côté démocrate, ne semble plus incarner un élan irrésistible, et Barack Obama est parvenu à déstabiliser la machine de son adversaire. Du côté républicain, c’est plus serré encore : l’avance dont Giuliani jouissait s’est effondrée. Le courant conservateur religieux se porte vers Mike Huckabee. Mitt Romney semble en difficulté, John McCain reprend des allures de favori, mais nous ne serons fixés que le 5 février.

Il est passionnant de voir une vraie démocratie fonctionner et donner à chacun sa chance de se faire entendre. Comme en 2006, je pense que si les Républicains perdent, c’est qu’ils auront laissé échapper la victoire, car leurs adversaires ne sont pas délivrés de la dérive bobo qui leur a fait tant de tort au cours des récentes décennies.

• En Amérique latine, la vague gauchiste semble s’essouffler, ce qui est une excellente nouvelle, même si la région reste en proie à une confiance délétère en des solutions étatistes qui la condamnent à un moindre développement. Le « chavisme », semble, en tout cas, appartenir au passé bien davantage qu’au futur.

Comme l’illustre la situation au Kenya, peu d’espoirs se dessinent du côté de l’Afrique subsaharienne qui continuera à être un lieu dont on extrait des matières premières et d’où les habitants s’enfuient.

Il n’y a pas de sauveur

• En Asie orientale, la Chine va continuer à croître et se présenter bien aux Jeux Olympiques, mais derrière le masque, les problèmes d’environnement s’accentueront, les effets d’une fuite en avant qui fait l’impasse sur la vie de centaines de millions de gens se feront davantage sentir. Toutes les aventures sont possibles pour les années à venir, et je fais partie de ceux qui, comme Thierry Wolton dans son livre « Le grand bluff chinois », pensent que cela ne se passera pas bien, et que l’euphorie laissera place à la douleur. La stratégie la plus sage restera celle de l’endiguement pratiquée par les États-Unis, et qui consiste à s’appuyer sur l’Inde et le Japon. La ligne à ne pas franchir restera le détroit de Taïwan.

La Russie poursuivra une dérive autocratique qui pourra s’appuyer sur les revenus du gaz et du pétrole, mais qui ne pourra remédier à l’effondrement démographique et sanitaire du pays.

• Reste le Moyen-Orient. Le seul point positif, là, est la stabilisation de l’Irak où l’après-guerre est en voie d’être gagné. Un rapport très politisé des agences de renseignement américaines est venu donner des arguments aux adversaires d’une action contre le régime des mollahs qui restera, donc, très vraisemblablement en place. Malgré la situation positive en Irak, les dictatures de la région sont parvenues à éviter ce qui, pour elle, aurait été le pire : une démocratisation qui ferait tache d’huile. Le retour au statu quo n’annoncera là rien de fécond. Israël devra se battre dos au mur, et se retrouvera dans une situation pas très différente de celle qui prévalait avant Bush.

• L’Europe, continuera à vivre sur son passé. L’économie de la connaissance, huit ans après Lisbonne, reste enlisée sous trop de rigidités étatiques. L’Allemagne survit en faisant de la sous-traitance en Europe centrale. Londres est, avec New York, la place financière primordiale. Il reste de la richesse, mais les peuples vieillissent, comme en Russie.
Des changements de population s’opèrent. Le capital intellectuel s’en va doucement. Le déclin se poursuit à un rythme qui reste, semble-t-il, tolérable pour les populations.

• La France ? Elle ressemble à l’Europe : comme l’a noté Hubert Védrine dans son rapport aseptisé sur la mondialisation (remis au président de la République le 4 octobre), le futur y fait peur. On a rêvé d’un sauveur. On risque de découvrir qu’il n’existe pas.

(La page originale)
Par Dave - Publié dans : neoconservatisme
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés