Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 11:04
p16941.jpgLe pitch : bien décidé à laver l’honneur de son grand père, accusé d’avoir participé à l’assassinat du président Lincoln, Benjamin Gates se lance à la recherche d’un nouveau trésor.

Benjamin Gates et le trésor des templiers avait été une des bonnes surprises de 2004. Succès mondial, une séquelle était inévitable. Jerry Bruckheimer a donc réuni la même équipe, de Nicolas Cage à Jon Turteltaub pour une nouvelle aventure tout aussi sympathique que la première.

La première impression est que le producteur, le réalisateur et les scénaristes n’ont pas voulu jouer de la surenchère. Les personnages étant connus, on rentre certes un peu plus vite dans l’action mais ce n’est pas pour autant que les explosions seront plus grosses (il n’y en a quasiment pas) ou que les courses-poursuites détruiront plus de voitures. Un refus du toujours plus largement compensé par un humour bon enfant, toujours très bien amené et exempt de toute vulgarité. Bruckheimer avait un jour dit qu’il fallait de nouveau des films d’aventures pour  toute la famille : il tient parole. Le livre des secrets n’a pas de scènes très violentes, pas de morts inutiles et même les bad guys trouvent une chance de rédemption. Responsable, Jerry Bruckheimer, lui qui a tant fait pour la violence gratuite au cinéma ? On peut désormais le penser.

Tout comme le premier film, cette séquelle entend visiter les symboles de l’histoire américaine. En commençant par l’un de ses épisodes les plus tragiques (la mort de Lincoln), Le livre des secrets entend faire œuvre pédagogique : les dialogues sont d’ailleurs truffés de références à l’historique de cet événement, notamment un excellent échange entre Gates et un gamin lors d’une fête  à la Maison-Blanche. Hormis, un petit passage à Paris (quelque peu caricatural) et une plus grande scène à Londres (où Gates doit pénétrer par effraction dans le bureau de la Reine) suivie de la course-poursuite obligatoire du film, très bien filmée de surcroît, le film se déroule sur le territoire américain. Mais il abandonne les symboles de l’indépendance du premier opus pour se concentrer sur ses lieux de pouvoirs et sur les images présidentielles. De Lincoln au Mont Rushmore, en passant Kennedy et par l’actuel leader américain (certes, le film met en scène un président fictif, mais des présidents qui aiment la country music, il n’y en a pas beaucoup. Et l’on sait que Bruckheimer est plutôt Républicain), l’imagerie de la présidence américaine émaille tout le métrage. Et la respecte. On est loin du gag un peu gras de l'apparition de Bush dans Transformers.

Gates est également un héros qui réfléchit, pas un fonceur. Il respecte son prochain et ne cherche pas à s’enrichir mais à améliorer la connaissance. Le film, s’il ne cache pas sa volonté de faire de l’argent (normal, on est à Hollywood) ,  cherche aussi  à améliorer la connaissance. Bruckheimer retrouve ainsi le côté pédagogique du Jeune Indiana Jones, la géniale série de Lucas qui mêlait histoire et aventure. Ici, donc on croise des bibliothécaires, des historiens, des universitaires et même des policiers français adeptes de Montesquieu. Certains pourront trouver cela agaçant, mais les dialogues sont bel et bien là pour apprendre des choses, et faire progresser l’intrigue bien sûr.

L’action ? Elle est là aussi, mais ne vous attendez pas à un rythme trépidant. Gates est un penseur, pas un fonceur. Et même si certaines parties sont un peu tirées par les cheveux, comme le faux enlèvement du Président, on se laisse rapidement entraîner dans ce tourbillon bon enfant qui, mine de rien, n’admet aucun temps morts !!

Enfin, tout comme le premier opus, Benjamin Gates et le livre des secrets est un film patriote, respectueux de la plus grande démocratie du monde. Pas étonnant qu’il ait connu un tel succès : les Américains aiment et respectent leur pays. Ils sont donc prêts à se rendre en masse dans les cinémas pour voir un film qui aime et respecte leur pays
à l'inverse de tous les films récents qui crachent sur l'Amérique style Lions for Lambs ou La vallée d'Elah,. En cela, Le livre des Secrets est un film qui permet de prendre le pouls d’une nation. Certes, il sera détesté par tous les racistes anti-américains, les Bayrou et autres Besancenot, mais qu'importe. Les patriotes et les amoureux de la liberté ne pourront qu'être transportés par ces deux heures qui montrent de l'Amérique son meilleur visage.

En résumé, Nicolas Cage et Cie ont parfaitement réussi leur coup : ils nous offrent un film passionnant, bien rythmé, bien dialogué et n’excluant personne, un vrai film familial, intelligent et racé !! C’est tellement rare aujourd’hui que l’on ne puisse qu’espérer qu’ils ne s’arrêtent pas là !! Après tout, l'histoire américaine étant riche, nul doute que d'autres trésors se cachent dans ses sous-sols.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dave - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Laurent 17/03/2008 17:18

Quel est donc le sens de la vie pour vous maitre yoda ?C'est une question posée comme ça, et dont je ne viendrais pas voir la réponse.You can keep my ip and play to find my identity. So you'll feel like a spy.Les anglophones sont tellement beaux dans les films ou y tuens des gens pas comme eux...

Rage Against The Machine 05/03/2008 18:39

c'est un des pires films que Nicolas Cage ait jamais participé.Lorsque j'ai vu la première partie j'ai dit directement " Tiens les américains entrain de rêver d'une histoire et d'un trésor qui n'ont pas eu l'occasion de l'avoir ou même de l'acheter (rire!!!!) ".En faite , ce film n'a rien de spéciale ,rien du tout , ni scénario , ni performance des acteurs.Celui qui veut voir le vrai Nicolas Cage , il doit regarder "Leaving Las Vegas" .

Iced Earth 22/02/2008 00:04

Yep je vais le voir demain, parcontre je suis allé voir Rambo ce soir, et il est vraimment violent. Apres les scenes qui montrent les massacres dans les villages on est bien content de voir la machine de guerre leur rentrer dedans.

Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo