Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 22:59
undefinedCeux qui soutiennent les activistes du Hamas en France, ceux qui militent contre le mur (celui côté Israëlien, pas celui côté egyptien) , ceux qui croient qu'Arafat était un saint peuvent se réjouir : le terrorisme aveugle et barbare revient sur la terre Sainte. Et le mur ne protège pas toujours !!

Le terrorisme revient à Jérusalem. A la faveur de la tombée de la nuit, un Palestinien a pénétré et ouvert le feu, jeudi, dans la librairie d'un institut d'études talmudiques du quartier de Kyriat Moshé, à l'ouest de la ville. L'assaillant, qui était équipé d'une arme automatique, a tiré dans toutes les directions de la salle, où étaient réunis près de 80 élèves, tuant au moins huit étudiants et en blessant neuf autres dont trois grièvement, avant d'être lui-même abattu. Le pire aura peut-être été évité : la police a indiqué qu'il portait une ceinture d'explosifs non actionnée.

Le pire a été évité. Les personnes citées plus haut vont donc avoir des regrets !! Elles auraient pu ouvrir encore plus de champagne , faire encore plus la fête !!

D'après les premières informations, le terroriste aurait été tué par un habitant du quartier, qui avait pris position sur le toit d'un bâtiment voisin après avoir entendu les premiers tirs. Les forces de l'ordre fouillent l'établissement pour s'assurer que le tireur a bien agi seul et que d'éventuels complices n'ont pas pris la fuite.

Comme quoi, être armé a parfois des avantages.

L'attentat a été revendiqué dans les heures qui ont suivi par un groupe jusque là inconnu : les Kataëb Ahrar el-Jalil (Brigades des hommes libres de la Galilée)-Groupe du Martyr Imad Moughnieh (Ndlr : du nom du principal dirigeant militaire du Hezbollah assassiné le 12 février) et les martyrs de Gaza.

Les noms pompeux, les nazislamistes aiment cela. Cela flatte leur orgueil et leur besoin narcissique qu'on parle d'eux. On se proclame émir, armée, martyrs, brigades... pour camoufler son vrai nom : lâche !! On égorge au nom d'Allah des prisonniers captifs, on tire à la roquette sur des pélerins, on massacre des civils, cibles tellement plus faciles que des militaires. Et on fait croire à un au delà à une cohorte d'abrutis, persuadés qu'un dieu sanguinaire leur accordera ses faveurs.

Cela porte un nom : la connerie !!!


Le ministère des Affaires étrangères israélien a dénoncé cet acte visant à «tuer les chances de paix. Les terroristes ont attaqué une école et des innocents». Peu après, le département d'Etat américain a «condamné» l'attentat . Cela faisait presque quatre ans que Jérusalem n'avait pas connu d'attentats suicide. Cependant, la police et l'armée n'ont cessé d'affirmer avoir déjoué de nombreuses actions terroristes.

Gageons que les gens cités plus haut vont nous ressortir le "martyr de Gaza". Sauf que, ici, les étudiants ne tirent pas à la roquette sur des civils. Sauf que ici, on ne se planque pas dans des maisons pour espérer le maximum de dommage collatéraux très médiatiques. Sauf que ici, on n'a pas affaire à une représaille contre de lâches terroristes mais bel et bien à des assassinats de masse contre des civils qui n'ont même pas l'excuse d'être des activistes.

A l'annonce de l'attaque, des manifestations de joie ont éclaté dans la bande de Gaza. Un rassemblement s'est spontanément formé dans le camp de Jabaliya, récent théâtre des raids israéliens. Des haut-parleurs ont scandé des slogans louant les auteurs de l'attentat. Un porte-parole du Hamas a salué une «attaque héroïque» en réponse «aux crimes» d'Israël. Peu après l'attentat, quatre combattants palestiniens ont été tués dans un raid aérien israélien dans le sud de la bande de Gaza.

Grand classique. On a dansé à Gaza le 11 septembre quand Mohamed Atta assassinait 3 000 personnes (j'en profite pour le rappeler à Marion Cottillard). On dansera toujours à Gaza quand coulera le sang juif. On ne danse pas à Jérusalem quand les lopettes du Hamas meurent sous les balles de Tsahal. C'est peut être cela la différence entre le fanatisme et la civilisation.

L'incursion de l'armée israélienne dans la bande de Gaza, pour mettre fin aux tirs de roquette visant Israël, avait entraîné la mort le week-end passé de 80 Gazaouïtes.

Et parmi ces 80, combien de civils ? Une minorité. Combien de nazislamistes  ? Une majorité.

Il a fallu 50 millions de morts pour éradiquer le nazisme. Combien en faudra-t-il pour éradiquer le nazislamisme  ???

(les passages en gras sont tirés  de la page du Figaro)
Partager cet article
Repost0

commentaires

G
La paix selon les muslims c'est Dar El Islam, un point c'est tout et tout le reste c'est de la Takkia.Le seul évenement qui me réjouirait c'est la Fitna mais en attendant une telle opportunité,rendons leurs coup pour coup tout au moins sur le net tant que nos élites ne nous suppriment stte possibilité de communiquer librement.
Répondre
C
Quand je dis "dur à comprendre", je parle de l'orthographe.

Mais vous avez raison, un "vieux con" comme moi ne peut pas comprendre un jeune intelligent comme vous.

Par contre, je pense vous respecter en ne vous tutoyant pas.
Répondre
R
claude ..... bien sur que tu comprend pas ce que je dis :) en faite je parle un langage que "comme toi" ne peut pas comprendre , le langage pour  la Paix et pour stopper les meurtres de deux camps. J'aimerai dire que La Paix ce n'est pas de la faiblesse car si on est fort on luttera pour la Paix mais si on est faible on ne cesse de tuer des civils. Peace
Répondre
D
Soyez nombreux . Dommage que je ne sois pas à Paris ce jour.
Répondre
L
Manifestation de soutien à Israël   Mardi 11 mars 2008 18h30   Place de la République Paris  Cette manifestation a trois objectifs :  1) honorer la mémoire des 8 enfants lâchement assassinés dans l’école talmudique Merkaz haRav de Jérusalem, jeudi 6 mars ; 2) soutenir les habitants de Sdérot et Ashkelon, meurtris par les bombardements continus ; 3) soutenir le droit légal et légitime d'Israël de défendre et de protéger sa population.                                                                 
Répondre