Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 07:59

«L'école a besoin d'un budget ambitieux et d'une tout autre politique éducative qui mette la réussite des élèves au centre de ses préoccupations», clament les trois principaux syndicats de professeurs des écoles. Le SNUipp-FSU, le SE-Unsa et le Sgen-CFDT, qui représentent 80% de la profession, ont ainsi appelé mercredi à une grève unitaire dans les écoles primaires le jeudi 15 mai pour protester contre la politique budgétaire et éducative du gouvernement, «prise sans concertation approfondie».

Cette grève s'inscrit dans le cadre d'un large appel à la mobilisation, jusqu'ici sans grève, de 18 organisations (fédérations enseignantes, lycéens, étudiants, associations, parents d'élèves) pour la même journée.

«Le budget 2008 qui sera appliqué à la prochaine rentrée dans les écoles ne permettra pas de faire face à la hausse démographique dans le premier degré», dénoncent les trois syndicats. «Les effectifs des classes seront plus chargés et les dispositifs innovants plus difficiles à mettre en oeuvre» expliquent-ils.

Ils s'attaquent aussi à la réforme des programmes, qui traduisent selon eux, «une vision passéiste et rétrograde de l'école, ainsi qu'un recul didactique et pédagogique». Par ailleurs, «l'introduction de nouveaux contenus apparaît comme un affichage d'autant plus incohérent que le temps d'enseignement sera diminué de deux heures hebdomadaires, en septembre 2008», estiment les trois organisations.


Ca , c'est pour l'article du Figaro qui est bien neutre sur le coup là !!

La vérité est que les syndicats d'enseignants ne veulent que rien ne change. Ils veulent continuer à se la couler douce, à n'avoir de compte à rendre à personne concernant l'échec scolaire à l'entrée en 6e et surout, ils veulent surfer sur l'actuel mécontentement des Français envers le pouvoir !!

Quand aux affirmations, elles sont fausses. Hausse démographique dans le premier degré qui surchagerait les classes ? Elle intervient après une période de baisse !!!

Programme qui donnent une vision passéiste ? J'en ai déjà parlé, au contraire, il s'agit de revenir à des bases solides et à ne plus mettre l'enfant en avant au détriment de son savoir.

Temps d'enseignement diminué ? Sachez que les syndicats n'ont rien contre du moment qu'on leur laisse ce temps pour qu'ils en disposent à leur guise et non pas pour aider les enfants en difficulté !!

Le 15 mai, si vos enfants ne sont pas dans leur classe, sachez que les arguments des grévistes sont totalement bidons !!!

Faites passer le message.

D'autres articles sur le sujet
Stage de rattrapage et démagogie syndicale

Les nouveaux programmes : dans le bon sens.
Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Les "problèmes" de l'école ne se règleront pas par des initiatives comme la "Nuit des écoles", a affirmé ce' matin sur France 2 le ministre de l'Education Xavier Darcos, estimant qu'il n'était pas souhaitable que les établissements scolaires soient transformés "en foire du caravaning".<br /> "Il y a quelque chose là d'un peu dérisoire. Ce n'est pas comme ça que les problèmes de l'école se règleront", a dit Darcos. "Ce camping revendicatif ne me plaît pas beaucoup", "et puis il faut respecter l'école. Ce n'est pas un lieu où on vient regarder avec les copains des matchs de foot, pendant la nuit. Ce n'est pas comme ça que les choses se passent et je ne voudrais pas qu'on transforme les écoles de France en foire du caravaning. Tout ceci n'est pas souhaitable", a-t-il ajouté.<br /> "Ce sont les mêmes maires socialistes qui ferment les écoles les jours de grève et qui là, les ouvrent le vendredi soir pour qu'on aille y faire du camping, amener son thermos, son sac de couchage. Tout ça, j'aurai la charité de ne pas dire ce que j'en pense et ce qu'en pensent, sans aucun doute, la plupart des Français", a encore déclaré M. Darcos.
Répondre
B
Autant de populisme est navrant !
Répondre
S
Comment dit-on "Se la couler douce" en langage Education Nationale ?<br /> <br /> Peigner le mammouth.<br /> <br /> A faire suivre sans modération.
Répondre
D
Fichtre, si il y a des soupçons de fumette chez les écoliers suisses , vous êtes mal barré !!Plus sérieusement, ce test serait pour voir si les enfants fument ? Si oui, cela peut être un moyen d'expliquer tous les dangers qu'ils courent avec ça.Si c'est pour attraper les parents par contre, cela me semble un peu léger. 
Répondre
D
Cher David,un peu hors sujet mais que pensez-vous de l'initiative d'un député libéral et medecin en Suisse qui veut introduire un test de dépistage du cannabis chez les écoliers?par pur prévention selon lui.D.J
Répondre