Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 07:09

Décidément, Chirac n’a honte de rien. L’ex-président a annoncé qu’il refusait de participer aux cérémonies du 14 juillet à cause de la présence du dictateur syrien, Bechar el-Hasad.

 

On peut comprendre cette décision.

 

Mais Chirac, quand il était président, assista aux obsèques du père, nettement plus malfaisant que le fils.

 

Mais Chirac, quand il était président, invitait tous les dictateurs africains à Paris.

 

Mais Chirac, quand il était président, poussa sa femme dans les bras du président chinois, tel un maquereau de bas étage, dans le seul but de consolider des contrats. Certes, j’exagère, ce ne fut que pour une valse.

 

Mais Chirac, quand il était président, défendit son ami Saddam jusqu’au bout, refusant ainsi la liberté à des millions d’Irakiens.

 

Mais Chirac, le candidat de 95, demanda à Séguin de laisser Castro s’exprimer à l’Assemblée Nationale…

 

Doit-on continuer ?

 

La morale est à géométrie variable en politique. L’opposant s’offusque que l’on bafoue les droits de l’homme mais s’en moque une fois élu !!

 

À méditer.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
C'est un bon article , je suis d'accord !
Répondre