Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 08:23

L'affaire des lettres d'anthrax
 (octobre 2001) qui a traumatisé l'Amérique n'est pas terminée. Comme le blog drzz l'écrivait au printemps dernier, elle ne le sera jamais

Parce que le responsable des lettres d'anthrax se trouve être l'homme qui avait menacé les Etats-Unis, en 1998 qu'ils connaitraient un "attentat avec des Armes de Destruction Massive". L'homme, aujourd'hui, est mort, mais il continue d'embarrasser les organes de sécurité américain. Il s'agit, bien sûr, de Saddam Hussein.

Parce que nous voulons la vérité, "le blog drzz" avait cité ici l'article duJournal International du renseignement et du contre-espionnage datant du printemps 2007 et consacré aux attaques d'anthrax. Les auteurs, ayant consulté le dossier, ont conclu que l'Irak était "vraisemblablement" derrière cet acte de terrorisme biologique :  

L
e chef du groupe de recherche des Armes de Destruction Massives irakiennes, le Dr Kay, a affirmé : "l'Irak a réussi à créer de l'anthrax d'une pureté inégalée, que ce soit aux Etats-Unis ou en Union Soviétique, ce qui fait du régime de Saddam Hussein le meilleur producteur d'anthrax au monde." [...]

La piste domestique privilégiée par le FBI est ridicule. Elle s'éteint, lentement mais surement - particulièrement depuis qu'il a été démontré que les vieux stocks d'anthrax de l'armée américaine
 [à Fort Detrick] ne contenaient pas de silicone [au contraire de la poudre des lettres de 2001].  

Cet article, personne ne l'a lu en Europe. 

L'origine et la texture du poison prouvait instantanément la responsabilité du régime de Saddam Hussein. Les recherches d'après-guerre ont confirmé cette première impression. Mais personne, en Europe, n'a lu le rapport final des inspections remis au Congrès.

Le professeur Richard Spertzel, microbiologiste auprès de l'ONU, écrit à Laurie Mylroie en avril 2007 pour lui dire que lui aussi pense que l'Irak est derrière l'anthrax mortel. Son expertise n'a jamais trouvé d'écho. Il est même probable que les Américains eux-mêmes aient oublié l'affaire... 

Plutôt que dire la vérité au peuple (et reconnaître ainsi s'être fait berner par son premier ennemi), le FBI continue de mentir. Il prétend, envers et contre tout, que l'anthrax était indigène, et issu d'une entreprise de l'armée, Fort Detrick. Pas une preuve n'a jamais étayé une telle affirmation depuis sept ans !

A l'époque, en novembre 2001, le professeurStephen Hatfill, microbiologiste de Fort Detrick , a déclaré au FBI qu'il"perdait son temps en soupçonnant des scientifiques américains" alors que les attaques d'anthrax "avaient un lien avec Saddam Hussein et l'Irak", un lien que le Dr Hatfill prétendait "pouvoir prouver". L'homme a été licencié, jeté en pâture au public et mis sur écoute par le FBI. Une voiture qui le prenait en filature lui a même écrasé un pied ! Sa vie ruinée, le professeur a porté plainte. Un juge a tranché : Hatfill a reçu près de 6 millions de dollars de dédommagement parce que le FBI l'a harcelé sans n'avoir jamais eu la moindre preuve contre lui.    
    
Sept ans après la plus grave attaque biologique de l'histoire des Etats-Unis, le dossier n'est toujours pas clos. Personne ne réagit face à cette masse d'incompétence et de mensonges flagrants. Personne ne s'émeut d'un tel scandale. Qui saura faire le ménage de la corruption à Washington ?

 A LIRE Laurie Mylroie : l'histoire secrète de la guerre en Irak /

Et aussi Les lettres d'anthrax : le FBI se ridiculise / Les secrets de Saddam / Révisionnisme / La piste irakienne / Le dossier s'étoffe / Saddam-Al Quaeda : flashback 

(source : Le blog Drzz)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo