Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 07:23
Une voix !! Une voix seulement pour que la réforme des institutions, la plus ambitieuse depuis 1958 soit adoptée !!

Une fois de plus, la gauche ultra conservatrice ne sort pas grandie de cette affaire. En refusant cette révision pour des raisons politiciennes, en refusant des réformes qu'elle avait pourtant annoncées, en parlant de dictature rampante alors que les droits du parlement sont renforcés, que le 49-3 est limité, la gauche a perdu, une fois de plus, l'occasion de sortir de la ringardise.

Mais surtout, en jetant l'opprobre sur Jack Lang, seul socialiste à avoir osé braver le "clan" Hollande en balançant, par la voix de Royal "Comme disait François Mitterrand, sur le chemin de la trahison, il n'y a que le fleuve de la honte à traverser", le PS montre surtout que s'il y a un parti qui pratique la dictature interne , c'est bien lui.

Hollande a beau jeu de parler de pression sur l'UMP, c'est bien lui qui a menacé des foudres les 12 députés PS qui voulaient voter lui. Ce sont les dirigeants socialistes qui parlent de trahison et qui insultent désormais Lang, tout comme ils l'ont fait avec Kouchner !!

Nicolas Sarkozy, en 2007 avec l'ouverture, espérait rénover la vie politique. Mais pour cela, il faut être deux. Le PS se moque de l'avenir, seul compte le "Tout sauf Sarkozy". Hier, ils n'allaient pas voter contre des réformes, mais contre un président. La politique du pire, en somme !!

A l'automne , le PS aura un nouveau dirigeant. Avec un peu de chance, ce sera un réformateur. Mais aux vues des choses entendues hier, il est clair que la ligne dure et antidémocratique va perdurer longtemps, très longtemps.

En attendant, Bravo Mr Lang . Grâce à vous , la réforme est passée. Courageux , mec !!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lewalis 26/07/2008 16:14

Ton article est parfait à mon sens, tu rejoins totalement l'article que j'ai fais à ce sujet sur mon blog!Donc bravo! Mais ceci dit, il faut absolument saluer le courage de Jack Lang qui a voté en ce qu'il croyait bon pour la France et il a bien raison! J'espère qu'aucune sanction ne sera prise à son égard.

Tonio 23/07/2008 08:13

"Avec un peu de chance, ce sera un réformateur"Là encore, comme je le disais dans un message prècédent, la droite nà pas intéret a voiur le ps se rèformer, ni le pays. C'est quand il est au sol qu'il faut achever le serpent..Pour le moment le ps n'a toujours pas touché le fond, même si il s'en rapproche de semaines en semaine.Laissons rever le serpent. Leur hypocrisie n'a plus de limite, la contradiction est de mise ainsi, leur vrai visage fait jour. Tant mieux, qu'ils continuent ! ! !ca fait mal de dire ça mais, c'est bien la seule fois que je puis dire merci a Lang! mdr

spqr 22/07/2008 23:45

Qu'attendre de ce d'un chef du PS  sectaire, aigri, rancunier ? qui n'aime pas les "riches" (pour lui, un couple qui gagne 4000 Euro par mois) ?
qui n'hésiterait pas à voter pour Besancenot ?
qui déclare “On n’est pas là pour être des protecteurs de nos citoyens”

Gerard 22/07/2008 12:35

Quelques heures après le vote in extremis de la réforme des institutions, les langues se délient au Parti socialiste. Quatre députés, parmi les dix-sept qui avaient déjà appelé fin mai - avant de se raviser - à voter en faveur du projet de loi dans les colonnes du Monde, s'en prennent cette fois directement à la stratégie adoptée par le PS. «L'adoption de la réforme constitutionnelle conduit à s'interroger sur la pertinence de la stratégie du Parti socialiste», écrivent ainsi Christophe Caresche, Jean-Marie Le Guen, Gaëtan Gorce et Manuel Valls dans une tribune à paraître mardi dans les colonnes du même quotidien. Ils dénoncent «une incapacité» du Parti socialiste «à s'abstraire d'une forme d'anti-Sarkozysme pavlovien qui le conduit à s'opposer systématiquement à tout projet émanant du président de la République». Le PS «n'aura été ni en capacité de faire échec» à la réforme de la Constitution «ni en situation de l'infléchir», ajoutent-ils.
Les quatre députés PS avancent deux explications. La première est d'avoir considéré «qu'il était possible d'infliger une défaite au président de la République ou, tout au moins, de ne pas lui donner une victoire», alors que «la majorité parlementaire disposait arithmétiquement à elle seule des trois cinquièmes des votes». La seconde concerne «le contenu de la réforme elle-même». Contrairement à l'argumentaire jusqu'ici utilisé par le PS pour justifier son opposition à la réforme, «le président de la République ne gagne aucun pouvoir nouveau hormis celui de s'exprimer devant le Parlement réuni en Congrès», jugent les quatre députés. «En revanche, un certain nombre des pouvoirs du président sont encadrés comme celui de nomination», notent-ils, et «cette réforme s'est attelée à revaloriser les pouvoirs du Parlement et à donner des droits nouveaux aux citoyens».
Mais les députés PS n'en regrettent pas moins le manque d'ambition du texte. Un point focalise leurs regrets : l'absence d'une «évolution du mode de désignation du Sénat». Une «occasion manquée» dont la responsabilité incombe cette fois, à leurs yeux, au «président et sa majorité». Par son opposition, «la droite a bloqué sur un point qu'elle savait essentiel, toute possibilité de discussion avec l'opposition», déplorent-ils.

Daffy31 22/07/2008 09:02

Je m'associe à cet article pour, moi aussi, féliciter Mr Lang; je n'ai pas toujours été d'accord avec lui, mais je respecte l'homme dans ses convictions et son réalisme; il vient de donner une belle leçon aux moutons du PS!..... il faut un certain courage pour s'opposer de la sorte à la pensée unique.... Chapeau bas, Mr Lang, vous sortez grandi de ce morceau d'histoire.....

Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo