Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 00:51


Des chercheurs ont montré que la planète rouge exhale des boufféesd'un gaz qui pourraitêtre d'origine biologique.

Le mystère de la présence de méthane sur la planète Mars connaît un nouveau rebondissement. En effet, il vient d'être démontré que des bouffées de méthane sont régulièrement lâchées par la planète rouge dans son atmosphère. Ce qui relance de façon spectaculaire la question de la présence de la vie sur Mars. Sans encore trancher définitivement. Car si, sur Terre, le méthane est à 90 % produit par les êtres vivants, les 10 % restants le sont par des réactions géochimiques (l'eau réagissant sur des roches chaudes).

Une équipe américaine du Goddard Space Flight Center de la Nasa a pu, en utilisant trois télescopes spectrométriques de l'observatoire de Hawaï, mesurer précisément à la fois la localisation et le volume des bouffées de méthane émises par la planète rouge (Science, 16 janvier). Les observations couvraient 90 % de la surface de Mars et ont duré trois années martiennes (soit sept années terrestres).

 

Grands panaches

 

On savait déjà, depuis 2003, que du méthane était présent sur Mars. On sait que cet élément est un gaz à durée de vie assez faible dans l'atmosphère. Les chercheurs viennent de démontrer que si du méthane était présent dans l'atmosphère martienne, c'est que la planète en produisait régulièrement. Qui plus est, qu'il était relâché sous forme de grands panaches, à partir d'endroits bien précis.

«Le fait que nous ayons découvert trois régions distinctes où Mars relâche en ce moment du méthane signifie que nous avons comme une fenêtre ouverte sur des processusse produisant sous la surface de la planète», a ainsi estimé Michael Mumma, l'un des auteurs de l'étude. Ce qui peut être très utile pour déterminer les sites où se poseront de futures missions spatiales.

Deux possibilités s'ouvrent pour les réflexions des chercheurs. Si le méthane est d'origine géochimique, les émissions du gaz doivent se limiter aux zones volcaniques. Pour Michael Mumma, «il faut cartographier l'ensemble de la planète, identifier les zones productrices de méthane, voir si ce sont les mêmes d'une année sur l'autre, essayer de mieux identifier le type de méthane, biologique ou géochimique, qui sort».

Car, d'un autre côté, il existe tout ce qu'il faut sur Mars pour que, s'il existe une forme microbienne de vie, celle-ci puisse produire du méthane. Ainsi, l'atmosphère martienne contient 95 % de gaz carbonique, un peu d'azote, de monoxyde de carbone et un fifrelin d'oxygène. On sait que l'eau est présente en sous-sol. Et du coup, les chercheurs pensent par exemple aux microbes vivant en profondeur et pouvant utiliser l'hydrogène pour vivre. Certains de ces microbes existent sur Terre et on sait que cette biochimie, qui produit du méthane est théoriquement possible sur Mars.

Deux missions, l'une européenne, ExoMars (lancement prévu en 2016), l'autre américaine, Mars Science Laboratory (lancement prévu en 2011), sont spécialement conçues pour rechercher des traces de vie sur la planète rouge. En particulier, pour différencier le méthane d'origine géochimique du méthane biologique. Encore un peu de patience.

(Source : Le Figaro) 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dave - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

UN chouka 29/01/2009 12:11

En tout cas, ça me rappel l'hypothèse Russe a propos de l'origine Abiotique du pétrole et du gaz,ce qui remet en cause le dogme occidental indépassable du pétrole exclusivement biologique et ses limites qui font tant fliper les actionaires inquiéts ?D'un autre coté,les gens qui pensent que "la vie" est une chose plus courante que le myte gotèsque que les sèctes veulent faire croire ou imposer aux naifs,en prend un bon coup dans les gencives ?A suivre donc ,puisque rien n'est joué ;-)

D.J 20/01/2009 19:31

"Car, d'un autre côté, il existe tout ce qu'il faut sur Mars pour que, s'il existe une forme microbienne de vie, celle-ci puisse produire du méthane. Ainsi, l'atmosphère martienne contient 95 % de gaz carbonique, un peu d'azote, de monoxyde de carbone et un fifrelin d'oxygène. On sait que l'eau est présente en sous-sol. Et du coup, les chercheurs pensent par exemple aux microbes vivant en profondeur et pouvant utiliser l'hydrogène pour vivre. Certains de ces microbes existent sur Terre et on sait que cette biochimie, qui produit du méthane est théoriquement possible sur Mars. "Ce qui prouverait,que la vie peut exister sans couche d'ozone.Les scientifiques nous l'ont assez dit,que sans cette dernière toutes vies disparaitraient sur Terre.Et la planète Mars en est dépourvu de ce sacré ozone.D.J

Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo