Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 09:29

Point d’Obama aujourd’hui. Certes le bougre mérite la volée de bois vert que nous lui administrons chaque jour, mais là, je préfère vous parler du Vermont, état visité la semaine dernière par votre serviteur.

 

Le Vermont, c’est l’Amérique version « verte » : un état plutôt rural, où les villes ressemblent plus à de petites bourgades avec leur Main Street, leurs églises dédiées à toutes les confessions protestantes, un endroit où il fait bon vivre.

 

Après une journée passée à pantoufler sur le lac Champlain, à écumer la boutique de Comics ou à musarder dans les librairies bien achalandées de Burlington, petite nuit au Super8, le motel local et direction le musée de Shelburne.

 

Soyons clairs, si l’on m’avait dit le matin que je verrai dans la journée des tableaux de  Monnet ou de Degas, un bateau à roue typique du sud des USA, des motos incroyablement customisées ou l’intérieur d’un wagon 1ere classe, j’aurais ri.

 

Le musée de Shelburne est un endroit incroyable, un grand parc où sont installées une vingtaine de maisons, abritant chacune une collection particulière : jouets anciens, outils, atelier d’imprimerie, faïences, lampes en pâtes de verre (l’auteur s’est visiblement inspiré d’Emile Gallé, le leader français de l’art nouveau), animaux empaillés dans un décor reconstitué de baraque de trappeur, bronzes représentant la conquête de l’ouest (dont un superbe buste de Crazy Horse), œuvres d’un artiste qui a dessiné la 2e guerre mondiale… Un incroyable bric à brac que l’on visite à pied, ou en petit train. Le prix d’entrée ? 20 $ pour deux journées, à peine nécessaire pour tout couvrir tout cet immense domaine.

 

Le clou est la maison de l’ancienne propriétaire, une femme d’un goût certain qui collectionnait les impressionnistes. Dans sa maison, on peut admirer des Monnet, des Manet, des Degas, un Renoir, des Courbet… Des pièces superbes, dignes du musée d’Orsay, présentées dans un décor magnifique. Nous ne sommes pas dans un musée mais dans une demeure. Au mur, quelques représentations des anciens maîtres des lieux, qui ont légué leur domaine à leur mort mais surtout dans un coin, un certificat signé par le grand Abraham Lincoln. Le beau-père de la propriétaire fut son ambassadeur au Brésil. Quand à l’ameublement, inutile de dire que son raffinement va avec les peintures.

 

L’accueil y est royal : l’une des guides maîtrisant parfaitement le français nous met l’eau à la bouche et me convainc en prononçant le mot « Monnet ». Je suis un fou d’impressionnisme et rien que ces tableaux « inédits » valaient bien 20 pièces (comme le disent les Québécois). Toutes les maisons sont ainsi tenues par des guides impeccables, très serviables et passionnés, devançant même nos demandes de renseignements, nous indiquant les meilleurs angles pour les photos (sans flash, évidemment. Et là, on est content d’avoir un appareil à réglage manuel).

 

Si un jour vos pas vous emmènent dans le Vermont, consacrez une de vos journées à Shelburne, vous n’en reviendrez pas. Et pour vous remettre, direction l’usine Ben&Jenries afin de déguster d’autres nourritures… moins spirituelles.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dave - dans Voyage
commenter cet article

commentaires