Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 06:34
"Je nommerais un Premier Ministre de gauche" assène Bayrou. Le nom de DSK est alors murmuré en coulisse.

"Je ne serais jamais le Premier Ministre de Bayrou" nous dit DSK

"Il doit appeler à voter Royal au second tour" ajoute-t-il !!

Dans le même temps, les sondages à paraitre nous annoncent un Bayrou devant Royal !!

Le jeu de chat et souris continue. Le PS vient de comprendre, un peu tard, que l'ennemi principal n'est pas forcément Sarkozy mais bel et bien le Béarnais qui braconne sur ses terres. Quand il monte, Royal descend. C'est presque mathématique !! D'où l'offensive anti-Bayrou du PS qui flingue tout azimuth. DSK estime que son projet de gouvernance au centre n'a aucune chance de réussir. Il assène également que si au second tour Bayrou appelle à voter Sarkozy, c'est que sa rupture n'en était pas une.

Mais pourquoi une telle obsession du second tour ? Le PS est en train de se rendre compte que le 21 avril 2002 peut se renouveller. Mais pas à cause de la campagne de Bayrou , excellente au demeurant (même si je n'y adhère absolument pas) mais à cause de l'incurie de Royal. Et ça, DSK ne peut pas se le permettre de le dire.

Le voilà donc obligé de brûler ses vaisseaux et de faire des déclarations qui hypothèquent son avenir. Car en soutenant Royal comme la corde qui soutient le pendu, il se coupe de tout destin en cas d'échec de la gauche. A moins que cette stratégie ne reviennent qu'à espérer rassembler les morceaux et à créer un parti de centre gauche à la Blair, dont il parle de temps en temps en comité restreint.

On attend désormais la réaction de Bayrou.
Partager cet article
Repost0

commentaires