Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 08:29
Bon ça y est ? C'est fini ? On peut passer aux choses sérieuses ?

Bayrou a eu son débat d'entre deux tours. Ceux qui l'ont regardé (je serais d'ailleurs curieux d'avoir les taux d'audience) ont pu voir qu'hormis la détestation de Sarkozy et une volonté de "renover " la République (avec des mesures logiques qui interdirait aux députés qui ne sont pas en séance de voter, ce qui, soit soit dit en passant, était souvent de cas de Mme Royal) , les deux battus du 2eme tour ne sont pas d'accord sur grand chose : 35 heures, retraites, questions économiques..... Tout ça donc pour ça : arriver à une conclusion que l'on savait depuis longtemps.

Royal a balancé vouloir faire un "bout de chemin avec Bayrou" mais sans en préciser la longueur : accord pour les législatives ? (c'est ce que semble indiquer plusieurs cadres du PS ainsi que l'énervement de certains membres historiques comme Emmanuelli) syphonage de 2eme tour ? (hypothèse la plus probable) ? Accord de gouvernement (les deux ont démentis..)

Bref, le débat a surtout masquer le vide abyssale du projet Royal, a permis à Bayrou et son égo de continuer à occuper le devant de la scène malgré son échec de dimanche dernier (JE serais au 2eme tour !!) et à distiller les rumeurs sur les connivences de Sarko et les milieux médiatiques. Bayrou a même osé un "je n'ai pas de preuves mais j'ai des certitudes". Il me semble que c'est cette phrase qu'avait choisi pour se défendre l'ex-juge d'Outreau.

Maintenant que cette mascarade est presque derrière nous (je dis presque parce qu'on va encore s'en taper l'analyse lundi), il est temps de commencer la campagne de 2eme tour .

Quid des projets ? Sarkozy a expliqué clairement le sien mercredi et jeudi à la télévision. Et même si ses projets en matières de politiques extérieures me laissent très sceptiques, il a au moins le mérite de dire ce qu'il ferait. Et puis, pour ceux qui ont suivi attentivement la campagne, on sait désormais que son premier ministre sera Borloo.

Chez Royal ? On ne sait toujours pas l'orientation de sa politique : à gauche toute ? au centre ? Qui sera son premier ministre ? DSK ? Hollande ? Besancenot ? Bayrou ? Bové ? je balance des noms au hasard car on est vraiment dans le flou total.

A part répeter qu'elle est une femme (debout, solide...) pour ceux qui ne l'avait pas encore remarqué, qu'a-t-on vu de la politique de Royal cette semaine ? Rien. Ses déplacements ? Personne n'en a parlé ? Son analyse du 2eme tour et son avis sur l'effondrement des alliés naturels de l'ex majorité pluriel ? Nada.

Dans le même ordre d'idées, on peut se demander pourquoi les médias serviles au service de Sarkozy n'ont pas plus commenté les révélations de Besson à propos de la mission anti-Sarkozy dont on l'avait chargé .

Pourquoi aussi il fallait aller sur le site de Sarko pour suivre ses déplacements de campagne ?

Comment se fait-il que le ralliement d'une grosse partie des députés de l'UDF à Sarkozy ne soit analyser que par Le Figaro ?

Pourquoi les médias ont-ils totalement oublié Le Pen et sa chute vertigineuse ? Le Pen qui etait , d'après la presse, LE danger numéro UN , a largement perdu à cause de la parole decomplexée de Sarkozy . Seul I.Rioufol a osé le dire !!

Pourquoi aucun journaux (quasiment) n'a pas été fouillé dans les déclarations d'avant le 22 avril , ces déclarations du style "Bayrou, c'est pire que Sarkozy", "Bayrou est un homme de droite" ? Oubli pudique !!

Comment se fait-il qu'aucun médias à la solde de Sarkozy n'est analysé l'agressivité de Royal envers Arlette Chabot mercredi soir ?

Pourquoi ne lit-on quasiment rien sur les dissensions énormes au PS ?

Comme je l'ai écrit, la campagne médiatique de merde s'est attachée à une couverture style IVeme République avec ses combines et autres arrangements.

Il serait temps que les médias serviles (je suppose que Libé, Télérama, Canal + et les guignols, les Inrocks, Marianne, l'Humanité, le Nouvel Observateur, France Info... sont à la botte de Sarkozy) retrouvent un semblant d'honnêteté et d'impartialité !!

Ne nous leurrons pas trop : la diabolisation va continuer. Déjà le premier mai, on nous annonce des défilés anti-sarko dans toute la France, comme en 2002, quand la gauche déniait au peuple français son droit de vote.

J'attends le débat du 2 mai : on verra qui a vraiment la capacité à diriger. Mais là aussi, je ne me fais guère d'illusions  : la presse servile nous expliquera que Royal a gagné ce débat, quoiqu'elle dise, quoiqu'elle fasse.
Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Ségo est la candidate des médias même les socialistes se sont laissé abuser par la manoeuvre journaleuse.<br /> Certains s' en mordeent les doigt sauf "Jack tout sourire" qui se voit déjéà en premier ministre.<br /> Dieu nous garde!<br /> Grandpas
Répondre
R
J'attends le VRAI débat du 2 mai avec impatience ...
Répondre
D
Je ne suis pas un fan des sondages mais celui ci me semble interessant car il intervient après une semaine de polémique :<br /> <br /> Le candidat UMP remporterait le second tour avec 52% <br /> des voix, selon un sondage TNS-Sofres pour Le Figaro, RTL et LCI.<br /> Si le second tour s’annonce toujours serré, Nicolas Sarkozy semble reprendre de l’avance sur Ségolène Royal. Le candidat UMP gagnerait l’élection présidentielle avec 52% des suffrages (+1) contre 48% à son adversaire socialiste (-1), selon le dernier sondage de l’institut TNS-Sofres. <br /> Fait notable : les indécis seraient de moins en moins nombreux. 17% des sondés n’expriment pas d’intention de vote contre 20% lors de l’étude précédente. Au centre des attentions, les électeurs de François Bayrou hésitent encore : 41% voteront pour Ségolène Royal, 32% pour Nicolas Sarkozy, et 27% n’ont pas exprimé d’intention de vote. <br /> Interrogés sur l’influence du débat qui opposera le 2 mai les deux finalistes, les sondés n’attendent pas de coup de théâtre. 37% d’entre eux pensent que l’affrontement final aura une influence importante sur le résultat de l’élection, tandis que 62% estiment qu’il n’aura que peu d’influence
Répondre
D
La diabolisation marche moyennement :<br /> <br /> Nicolas Sarkozy est jugé par les électeurs plus "solide", "cohérent" et "capable de rassembler" que Ségolène Royal, qui apparait en revanche plus "sympathique" et plus "proche" des préoccupations des citoyens que son rival, à en croire un sondage CSA pour le Parisien et I-télévision. Plus des deux tiers (65%) des personnes interrogées jugent le candidat UMP "solide" (contre 24% pour la candidate PS), 48% "cohérent" (contre 36%) et 48% "capable de rassembler (contre 41%). Ségolène Royal est jugée à 44% proche des préoccupations (contre 43%) et 57% sympathique (contre 29%).<br /> <br /> Bon, à part le sympathique , y a pas photos !!<br /> <br /> Maintenant, si les français veulent un candidat "sympa"....
Répondre
D
Pour clore la polémique :<br /> <br /> La PQR nie toute pression de Sarkozy<br /> Michel Comboul, président du Syndicat national de la presse quotidienne régionale (SNPQR), nie avoir subi des pressions de Nicolas Sarkozy pour renoncer à l'organisation vendredi du débat Royal-Bayrou et assure que c'est la candidate socialiste qui a inventé l'affaire.
Répondre