Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 21:27
En rappelant la valeur du vouvoiement , Xavier Darcos vient de jeter un beau pavé dans la mare du politiquement correct !!

En rappelant que le respect commençait en classe, par une attitude verbale irréprochable, par une attitude vestimentaire correcte et par l'extinction du portable, Xavier Darcos ne fait que prolonger le discours inaugural de Nicolas Sarkozy : construire une France du respect.

Il n'en fallait pas plus pour que les vrais conservateurs de ce pays et les ex-soixanthuitards qui sévissent encore à l'Education Nationale, montent au créneau.

Leur argument massue est toujours le même : non, il n'y a pas de mauvais enseignants en France mais simplement un manque de moyen !!

Mon oeil !! Il y a de bons enseignants et il y a des feignasses !! Je le sais, j'en connais, je suis de la maison et j'en ai déjà rencontré  !!

Dire que tous les enseignants sont des modèles de vertus, de travail, de tolérance, d'abnégation... est un mensonge. Tous les corps de métiers ont leurs brebis galeuses. Pourquoi les enseignants y échapperaient-ils ?

Si tous les enseignants étaient les modèles décrits depuis deux jours, pourquoi 20% des enfants entrent en sixième en maîtrisant mal la lecture, pourquoi les cours privés font un tabac, pourquoi les gamins au collège sont de plus en plus "inciviques", pourquoi voit-on de plus en plus de jeunes devant des tribunaux.... Certes, les enseignants ne sont pas les seuls responsables mais quand on discute avec un prof qui vous balance "Tu sais, moi les mômes, du moment qu'ils ne m'emmerdent pas je leur fous la paix", on peut se dire qu'il n'a rien à faire à l'EN.

Le vouvoiement ringard ? Non, marque de respect. Je ne supporte pas les gens que je ne connais que depuis 30 secondes qui se mettent à me tutoyer. C'est une plaie de l'EN. Pour bien gonfler mon monde, je prends un malin plaisir à continuer à vouvoyer ces malpolis. Généralement, ils vont voir quelqu'un d'autre.

Et les enfants ? En toute logique, les plus petits enfants de l'école me tutoient. Y compris les CP dans ma classe (j'ai des enfants de 6 à 11 ans dans ma classe). Mais petit à petit et naturellement, sans que je leur demande , ils passent au vouvoiement. Là aussi, question de confiance et de respect.

Pour ma part, je tutoie mes élèves, et mes anciens élèves. Mais je vouvoie systématiquement leurs frères et soeurs plus âgés que je n'ai pas eu en classe. Je ne m'autorise que l'appel par leur prénom. Et quand j'interviens devant des enfants de collège , je les vouvoie également (sauf si l'élève en question est passé dans ma classe). Là aussi question de respect.

Je travaille avec la même collègue de Maternelle depuis 3 ans. Elle est plus jeune que moi mais je la vouvoie. Les Atsem de l'école ? Je les vouvoie également. L'assistante d'anglais ? Je la vouvoie. Elle me tutoie parfois car, anglaise, elle a encore du mal avec notre vouvoiement.

Où est le mal dans tout cela ? Xavier Darcos n'a fait que remettre en place quelques pratiques qui ont tendance à tomber en quenouille. Que les syndicats râlent ne fait que montrer qu'il a raison.

Le néoconservateur a une sainte horreur de la familiarité et de la vulgarité. Il ne peut donc qu'approuver cette petite mise au point.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
J'adore ce genre de propos : on attaque David en lui disant qu'il est du FN (ce qui est faux, y a qu'à lire son portrait de Royal où il tape sur Le Pen) et après on s'étonne de se faire dire qu'on est intolérant !!

Où est l'intolérance ici, si ce n'est dans les propos des duettistes de l'alphabet !!
Répondre
D
En quoi suis-je intolérant dans cet article ?
Répondre
E
Vous pouvez me juger intolérant, je ne nierai pas, j'avoue avoir du mal à garder mon alme et mon respect d'autrui face à des personnes qui n'en font pas preuve vis-à-vis des autres.La question est là: comment être tolérant face à des personnes qui n'en font pas preuve ?
Répondre
D
Nous sommes donc, avec e et d , en présence de beaux spécimens de personnes intolérantes, qui rejettent avec force les gens qui ont le culot de penser differemment !!

Pas grave, il est plus difficile de nager à contre courant que de se laisser porter par la vague du politiquement correct.
Répondre
E
En effet ,d n'a pas compris...Voyez vous d, nous sommes ici en en présence de beaux spécimens de Néocons...Des néocons français, certes, mais suffisemment américanisés pour en être comiques. Les Néocons, autrement reconnus pas une absence totale d'idéologie, ou encore un égoïsme individualisme forcené.Bref comment imaginer autrement que ces néocons se prosternant devant la carrure imposante de charisme du petit Sarkozy.Et oui, car le manque d'idéologie peut se compenser par la présence d'une forte tête au pouvoir, un maître à penser en quelquesorte...Mais bon dieux, qu'attendons-nous pour ressusciter Napoléon ?
Répondre