Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 06:31
Le site GopFrance a publié cet excellent article, qui remet pas mal de pendules à l'heure. Je le mets ici en ligne. Nul doute qu'il fera grincer quelques dents mais après tout, un blog néoconservateur est également là pour lutter contre la désinformation.

Et comme l'Inde vient d'annoncer qu'elle refuserait de ratifier un accord contraignant sur les gaz à effet de serre, il serait peut être temps que le débat s'ouvre un peu au lieu de ressembler à une espèce de diktat où seuls les "avis autorisés" s'expriment.

Vous le savez peut être, les pays du G8 sont actuellement en phase de négociation à propos du sommet qui se prépare du 6 au 8 juin. Dans cet objectif, il semblerait que Angela Merkel, qui présidera cet événement, a dors et déjà proposé un projet à propos des gaz a effet de serre. L'Allemagne souhaite que l'ensemble de ces pays s'engagent a une réduction de leurs émissions de CO2 de 20% d'ici à 2020. Les Etats Unis auraient été les premiers à refuser cela.

Cela reste en effet cohérent avec la décision du Sénat, à 95 voix contre 0 (avec 5 abstention), de refuser le protocole de Kyoto en 1997. Pour comprendre ce raisonnement, il faut s'interroger sur la conception Américaine de la lutte contre la pollution. Que l'on soit en accord ou non avec la réalité du réchauffement climatique n'est en rien le problème. Car en effet, même ceux qui contestent ce réchauffement sont en accord avec le fait qu'il faut lutter contre la création de déchets et ce que l'on rejette dans notre atmosphère.

Quel est le projet de l'administration Bush, et de la majorité des Démocrates ? Le programme sur lequel le Président Américain a été élu en 2004 est très clair. Il n'est pas question de faire diminuer par la contrainte la consommation de CO2. Infliger des amendes aux entreprises est le meilleur moyen de sanctionner l'économie. Et c'est une économie en bonne santé qui assure la possibilité de développement technologique. Et c'est bien la technologie qui assure la diminution de consommation de CO2, et ce depuis des dizaines d'années. Ainsi aujourd'hui nos voitures consomment bien moins de carburant qu'il y a dix ans, tout en parcourant des distances bien plus importantes.

Alors comment faire pour lutter contre le réchauffement ? Car il est certain que des économies en mauvais état empirera la situation en empêchant le développement technologique. Le protocole de Kyoto et le projet de Mme Merkel sont donc en cela des cas d'école de mauvaises idées.

La solution est donc le programme de Bush en 2004, qu'il s'applique à mettre en place depuis. Le but n'est en rien de diminuer, dans l'immédiat et par une action Etatique, la consommation réelle de carburants rejetant des gaz à "effet de serre". Il s'agit au contraire, dans le cadre de la croissance économique, de favoriser les technologies propres comme les voitures à Hydrogène ou au bio éthanol ou simplement les voitures hybrides. Les Etats Unis sont le pays où ce genre de voitures fonctionnent le mieux en terme d'achats ! Car contrairement à l'image que l'on en a, les Américains ont une très forte demande de consommation de produits propres. Ainsi, des voitures 100% hydrogène ne sont en vente que aux USA. Le seul autre pays à en vendre est l'Allemagne, qui additionne moteur à essence et moteur à hydrogène. Et aux USA, l'autonomie à l'hydrogène est de 500 km avec un plein, alors qu'elle n'est que de 200 km avec la seule consomation d'hydrogène en Allemagne. Cependant, ce marché à beaucoup de mal à se développer pour cause du coût très élevé. Réellement très élevé. En revanche, les voitures hybrides sont un succès unique aux USA ! Et bien entendu, dans le cas des voitures au Bio-éthanol, il ne faut plus parler de succès. Il s'agit tout simplement d'un type de véhicules qui est en passe d'être une consommation totalement normale, avec 2,5% du parc Américain composé de telles voitures. Si le Bio éthanol demande toujours une consommation minime d'essence, elle la diminue tout de même de 85% pour les meilleurs carburants !

Cela nous permet d'aborder un point fondamental de l'action du gouvernement Américain contre l'émission des gaz à effet de serre. Quand la France organise de grands plans pour sanctionner les entreprises polluantes, les Etats Unis, dans une action coordonnée de l'Etat Fédéral et des Etats locaux, financent et encouragent le développement de pompes à bio éthanol, ainsi que (de temps en temps) à hydrogène. Cependant, ce second type de pompe est toujours extrèmement rare.

Cette action du gouvernement se base sur deux raisons. La première est que l'absence de pompes à bio éthanol n'encourage pas l'achat de voitures roulant avec ce carburant. Si un Etat veux développer cette consommation, c'est par le développement des infrastructures qu'il y arrivera. Deuxième raison, c'est le coût de ces technologies. Toute nouvelle technologie est toujours très chère pour le consommateur. C'était le cas pour les premières voitures très polluantes. C'était le cas pour les premières voitures hybrides. C'est le cas aujourd'hui pour ces nouveaux moteurs à hydrogène. Le but est donc d'ancrer ces nouveaux marchés très honnéreux dans l'économie et la consommation normale. Ceci étant partiellement réalisé, ces nouvelles voitures deviennent abordables, non pas pour les plus riches, mais pour tous les consommateurs. Et cela c'est une réelle protection de notre environnement.

Quelles sont les conclusions de ces politiques ? Et bien sous la présidence Clinton, le rejet de gaz à effet de serre par les USA augmentaient de 1% par an en moyenne, et ce jusque 2003 (sous l'administration Bush). Puis en 2004-2005, le rejet de gaz à effet de serre à encore augmenté de 0,4%. Enfin, depuis 2005, en deux ans, les rejets de gaz à effet de serre ont diminué de 2,5% ! Par comparaison, en France nos rejets de gaz à effet de serre ont augmenté de 0,4% par an en moyenne depuis 2004.

Verdict ? Quel fut le plus grand protecteur de l'environement entre Jacques Chirac et George Bush ?

La question finale à se poser est, dans ces conditions, pourquoi refuser de signer ces engagements comme Kyoto et l'accord de Merkel ? Parce que ces accords se basent sur des sanctions contre les entreprises qui polluent "trop". Or, toute la volonté des USA n'est pas de sanctionner les entreprises polluantes mais d'encourager les non polluantes, afin de conserver une croissance forte tout en imposant progressivement au Marché cette écologie afin qu'ils fusionnent. La conclusion est que George Bush a permis de combiner la plus forte croissance économique de ces quarantes années et la plus forte diminution de rejet des gaz à effet de serre de l'histoire ! 

"By encouraging cooperative conservation, innovation, and new technologies, my Administration has compiled a strong environmental record. This Earth Day, harmful air pollutant levels are down more than ten percent since 2001. Millions more Americans are drinking cleaner, safer water. We have removed hazardous fuels from more than 19 million acres of federal land. We have created, restored, or protected more than 2.5 million acres of wetlands, and we have conserved almost 200 million of acres of habitat through Farm Bill conservation programs. And we are taking positive steps to confront the important challenge of climate change. Our work is not done. We also have a responsibility to pass on to future generations our commitment to the environment."

-- President George W. Bush
April 20, 2007


La page "Environement" de la Maison Blanche vous donnera encore plus de précisions.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Avant la révolution industrielle, on vivait environ 30 ans (50 si on avalt la chance d'appartenir à la noblesse ou au clergé), 90% de la population était pauvre...2 à 5% savaient lire et écrire, la tolérance avoisinait le zéro...La pollution ? Cherchez donc pourquoi les tanneries, abattoirs , ateliers de cuir , d'étain... étaient à l'extérieur des villes. Ne soyez pas si prompt à dénigrer notre époque. 
Répondre
L
Ils n'en font qu'a leur tête parceque c'est le capitalisme, les entreprise qui dirige le monde, et qui dit entreprise dit consomation, avant la révolution industriel, on vivait naturelement de la terre, on ne la consomait pas et ne la poluait pas vitesse grand V comme au jour d'aujourd'hui ou les dirigeant via les media et tous les autres consommable on sut trés bien nous accoutumer et nous rendre dépendant de notre époque ou on ne peut même plus s'imaginer régresser, même pour penser sauver notre planète et le future de nos enfants.Moi le premier, et tous sa pour quoi ? Pour blinder de fric des gros porcs déjà trop plein de thune, qui en déborde et pèsent trop lour dans la balance de la fracture économique, égoiste qui n'ont de soiffent qu'une boulimie pérpetuel d'amasser du frique sans penser réélement aux autres et au monde ...
Répondre
O
J'aime bien tout ce bla-bla ; ca démontre que les hommes politiques ( quel qu'ils soient ) n'en font qu'à leur convenance .C 'est EXTREVEMENT grave pour la planète . Nos enfants comprendront , peut-être ...
Répondre
D
L'aide des USA contre le sida devrait doubler
Le président George W. Bush a annoncé aujourd'hui sa volonté de doubler l'aide américaine à la lutte contre le sida pour la porter à 30 milliards de dollars sur cinq ans.


Quelqu'un connait-il le chiffre de la France ?
Répondre
D
Un article est en préparation là dessus.
Répondre