Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 16:42

mandela-celebre-l-organisation-de-la-coupe-du-monde-de-foot.jpgMandela est donc mort cette semaine. Fin de vie et longue agonie pour celui qui incarna la lutte anti-Apartheid puis l'Afrique du Sud en en étant président  avant de laisser les rênes du pouvoir à des gens qui n'auront pas su gérer son héritage : l'Afrique du Sud ne connaît plus l'Apartheid, mais les inégalités sont toujours là et elles ne sont pas forcément celles que l'on imagine. Ainsi, les Blancs payent désormais un lourd tribu à une politique défunte depuis 20 ans. Certains vivent assiégés dans leur ferme. Et même si l'on en n'est pas encore à la chasse au blanc comme au Zimbabwe, on est aussi très loin de la nation "arc-en-ciel", image d'Epinal totalement fausse que nous vend la presse.

 

Qu'on se le dise : loin de moi de glorifier Mandela. Loin de moi aussi d'en faire un monstre comme certains de mes "confrères" conservateurs. Je pense que ses erreurs de jeunesse, son engagement au sein du communisme international, son utilisation de la violence avec l'ANC, il a payé en passant 27 ans en prison.

 

Et il aurait pu, alors qu'il devenait l'homme le plus puissant d'Afrique du Sud, se venger, mettre la société blanche en coupe réglée. Il ne l'a pas fait et a tourné la page, si douloureuse était-elle.

 

Combien d'hommes politiques ont réagi ainsi ? Combien de chasses aux sorcières a-t-on vu dans nos démocraties exemplaires ?

 

Le fait de pardonner a fait bien de mal à Mandela le politique que les 27 années de prison. Une fois qu'il a découvert le pouvoir, il a aussi découvert les responsabilités. Et que son pays, ce n'était pas que les Noirs. C'était aussi les Blancs et les Métis. Un peu comme si Hollande, toute proportion gardée, découvrait qu'en France, il y a des gens qui ne sont pas socialistes et que l'on peut aussi les respecter.

 

Oui, Mandela aurait pu devenir un tortionnaire, il aurait pu appliquer les recettes violentes de sa jeunesse. Il ne l'a pas fait, alors que le monde entier lui aurait sans doute pardonné. C'est là, à mes yeux, sa plus grande victoire.

 

Alors que m'importe ses erreurs, ses errements, ses engagements douteux. il a su au carrefour crucial de sa vie prendre la décision la plus importante de son existence  : pardonner ! Et le faire sincérement !

 

Franchement, qui sommes nous pour condamner cela ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Dave - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo