Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 07:03

Ce que les spécialistes du terrorisme redoutait est finalement arrivé : Boko Haram vient de faire allégeance à Daesh, c'est à se placer sous la coupe de l'Etat Islamiste qui martyrise la Syrie et l'Irak.

 

Ce rapprochement est évidemment une catastrophe pour les démocraties, mais aussi pour les pays d'Afrique et du Moyen Orient. Beaucoup de gens l'ignorent, mais Daesh possède un trésor de guerre énorme, plus d'un millard d'euros, qu'il tire de revenus pétroliers. De plus, ils maîtrisent parfaitement la communication moderne. Ce n'est qu'une anecdote mais cela en dit long : les islamistes ont mis en ligne une vidéo de recrutement en langage des signes !! La famille Bélier version djihad en quelque sorte !

 

Si Boko Haram se met sous leur coupe et reconnait l'autorité du "calife" de Daseh, c'est donc également pour profiter de leur savoir faire, de leurs moyens. Cela leur permet aussi d'enclencher une dynamique de recrutement plus importante : les apprentis djihadistes seront naturellement attirés par le groupe le plus fort. Car qu'on ne s'y trompe pas, ce n'est pas uniquement pour les beaux yeux du prophète que les jeunes s'engagent en masse. C'est aussi parce que Boko Haram promet nourriture, logement, travail à leur famille. Avec des moyens accrus, Boko Haram pourra faire "mieux" encore.

 

Il est vraiment temps que les démocraties se réveillent. Car ceux qui espéraient une "guerre civile" entre factions islamistes en sont pour leur frais. C'est tout le contraire qui se profile , avec à terme, le retour du califat espéré et programmé !

 

Les destructions de Mossoul ne peuvent pas être l'arbre qui cache une forêt bien plus noire : l'internationale islamiste est bien plus dangereuse que feu l'internationale rouge ! Parce qu'elle est présente dans nos cités, au coeur de l'Europe, de l'Amérique.

 

La catastrophe de ce rapprochement doit être prise très très au sérieux. On ne peut pas la balayer d'un revers  de main comme les démocraties l'ont fait jusqu'à présent.

 

Le premier responsable de cet état de fait, Obama, doit s'expliquer puis prendre ses responsabilités. Il doit impérativement redéployer l'armée américaine en Irak. Les démocraties européennes doivent également cesser de ménager les islamistes sur leur sol et frapper militairement Daesh et Boko Haram. 

 

Fini le temps de Munich, celui de Londres doit venir !

Partager cet article

Repost 0

commentaires