Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 07:57
Ah, Ségolène Royal !! Dès que la politique fait mine de s'endormir, la voilà qui se charge de donner un bon coup de pied dans la fourmilière !!

Tout comme notre président (qui s'est quand même calmé), elle ne peut s'empêcher d'aller là où il y a une caméra (voire plus). Ainsi à Dijon, n'appréciant que modérément l'initiative de son ex-lieutenant Vincent Peillon, elle s'est invitée en grande pompe avec un aréopage de caméras histoire de ramener la couverture médiatique à elle. Peillon ayant modérément apprécié, la guerre verbale s'est enchaînée et le pays entier peut donc se tordre de rire à la lecture des communiqués vengeurs des deux artistes !!

Mme Royal n'a jamais compris sa défaite de 2007. Alors qu'un boulevard s'offrait à la gauche après le désastreux gouvernement De Villepin , ses reculades, sa gestion à la petite semaine et ses tentatives ridicules de contrer Sarkozy, Royal a réussi à tout gâcher et à cristalliser sur son nom un vote à minima, offrant une voie royale (désolé) à son adversaire.

Campagne hasardeuse, alliance à géométrie variable, discours improvisés à la dernière minute, lynchage des ex-amis du PS... tout cela n'a pas pesé lourd face à la machine UMP tout entière au service de Nicolas Sarkozy. La suite on la connaît.

Mais Royal continue à croire que c'est la faute des autres si elle a été battue. Elle agace tellement son propre camp qu'il cherche par tous les moyens à l'évincer,  en truandant lors de l'élection du premier secrétaire par exemple.

Alors Royal fait cavalier seul (avec l'argent de Bergé ?) et se rêve toujours un destin. Du coup, sa seule ligne de conduite est : on doit parler de moi, quoiqu'il se passe. Une commémoration à Berlin ? vite elle se précipite pour passer devant les caméras. Une investiture à Washington ? Vite, elle y fonce et finit par exiger d'être logée par l'ambassade car elle a oublié qu'il y aurait pas mal d'hôtels complets ? Un lieutenant de son courant qui réunit des composantes de toute la gauche sans lui demandé son avis ? Vite, elle débarque en force histoire de torpiller la réunion.

C'est cela Royal : une gesticulation permanente , un peu comme ces requins qui ne peuvent arrêter de nager sous peine de mort. 

Tout cela serait risible si une partie des militants n'étaient pas fascinés par le personnage. Ainsi va le PS désormais : à une opposition constructible et raisonnable, on préfère le systématique. Et les militants veulent du tape à l'oeil, du bling bling...

On verra ce que cela donnera aux régionales !! 
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
<br /> Royal, c'est le degré zéro à gauche de la politique française, une espèce de néant total qui jette un grave discrédit sur le PS.<br /> <br /> Soyons honnête, un pays a besoin d'alternance politique, mais il faut que cela soit fait avec des gens responsables, pas des clowns attirés par la lumière. <br /> <br /> <br />
Répondre