Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 08:45

Peut être avez vous entendu cette polémique sur les escortes policières dont bénéficient certains hommes politiques qui furent un jour en fonction dans notre pays (je ne parle pas de l'escorte féminine de Ribeiry !!) . Anciens ministres, anciens candidats à la présidentielle, ils sont donc protégés par quelques policiers. Et dans un cadre de réduction du train de vie de l'état français (totalement délirant et , hélas, jamais remis en cause par la gauche ou la droite, et ce, malgré les promesses des deux camps), ces forces de l'ordre seraient sans doute mieux employées qu'à faire le planton, voire les courses dans certains cas, devenant des majord'hommes de luxe !!

Mais l'enquête du Parisien à peine lancée, les noms cités dans l'article se sentent visés. En particulier Ségolène Royal, dont l'égo sur-dimensionné ferait passer celui de Madonna ou tout autre star planétaire pour un moine trappiste !!

Mme Royal estime qu'on ne doit pas lui retirer son escorte sous prétexte qu'elle serait en danger. Pensez donc, son appartement a été visité deux fois par des brigands, elle a reçu une balle dans une enveloppe (comme quasiment toutes les personnalités politiques de ce pays, mais bon). Il ne manque plus que les lettres anonymes menaçant de l'enlever et la liste sera complète.

Au delà de cette dame, il est clair qu'à gauche, on est encore et toujours dans "Faites ce que je dis, pas ce que je fais". Et surtout, on reste dans la garde de ces (petits) avantages qui facilitent tellement la vie.

Un peu comme le cumul des mandats que Aubry jurait vouloir éradiquer de la vie politique et démontrer qu'au PS, on était moderne, pas comme ces cumulards de droite, ces salauds qui ne pensent qu'à s'enrichir grâce à leur indemnité sur le dos de la nation.

Pas de chance, au nom de "l'unité du parti", la fille à papa Delors vient de reculer une fois de plus. Cette fois, ce sont une petite vingtaine de sénateurs PS qui l'ont recadrer. Soit dit en passant, comment pourra-t-elle gouverner 65 millions de Français si elle ne sait pas mâter 20 éléphants socialistes.

La reculade, Martine connait. Il y a 3 mois elle était pour le recul de l'âge de la retraite. Mais pour ne pas perdre la gauche de sa gauche, elle a dit que non, elle n'en a jamais parlé. Pour le recul sur le cumul, elle ose dire qu'elle fait de la "pédagogie" et qu'elle reverra cela après 2012 si le PS gagne la présidentielle. Ce qui veut dire qu'en cas de défaite, elle n'en parlera plus ?

A propos de 2012, la belle unité va bientôt voler en éclat. Mélanchon (le fan des "camarades chinois") et Duflot (la verte bobo qui ne supporte plus Cohn Bendit) ne veulent pas entendre parler de DSK, jugé trop à droite. Si ce dernier était choisi par des primaires , cela veut dire que la gauche de la gauche ne le soutiendra pas.

La gauche française reste décidément la plus archaïque d'Europe. A l'heure où Zapattero se met à l'heure de la rigueur, où la gauche grecque décide enfin de remettre le pays sur les flots, la gauche française se prépare, en cas de victoire en 2012, à remettre les emplois jeunes en route, à revenir sur toutes les lois qui ont allégé les 35 heures, à relancer la croissance par la "consommation" (en gros, par le déficit consenti aux ménages, financé par un déficit accru de l'état) et à accuser le FMI d'être responsable de la situation actuelle !! La gauche préfère casser le thermomètre que se soigner !!

Le chemin est clairement tracé.

Je termine ce bloc note par une réponse à un professeur des écoles (PE) qui n'a pas supporté que j'ose dire que, si les syndicats avaient choisi le 25 mai pour leur dernier jour de grève en date, cela aurait fait un week end de 4 jours et 5 pour les instituteurs. Son argument est le suivant : chaque enseignant dispose d'un employé au noir qui lui prépare ses cours, ses conseils de classe et ses corrections le week end. J'en déduis plusieurs choses :

Ce PE a des conseils de classe (on appelle cela conseil d'école, ou conseil de maître ou conseil de cycle) toutes les semaines. Je lui suggère donc de voir avec son IEN s'il n'y a pas maldonne quelque part.

Ce PE ne fait pas de corrections et de préparations de cours la semaine puisque son employé ne lui fait que le week-end. Là, je suggère d'étaler ce type de travail sur la semaine. Du coup, on est un peu moins bousculé le week-end. C'est ce que je fais depuis des années, et cela marche plutôt pas mal.

Ce PE emploie des gens au noir, et ça, ce n'est vraiment pas bien, c'est même malhonnête, non ?

Au delà de l'humour un peu facile de mes dernières lignes, je voulais souligner l'inutilité de cette grève (une autre est en préparation pour le 24 juin au fait). Par contre, et je pèse mes mots en le disant : il y a à l'éducation nationale un certain nombre de "ramiers" qui ont de très longs week end. Quand on discute avec d'autres enseignants, tout le monde connait au moins un PE qui se la joue "tranquille" et dont le travail hors de la présence des élèves est quasi réduite à zéro. Mais dès que l'on chatouille un peu un enseignant sur son temps de travail réel, il s'offusque et jure la main sur le coeur, que non, tout le monde fait au moins 60 heures par semaine.

Désolé de vous décevoir mais des "ramiers", il y en a hélas à l'EN, comme partout ailleurs. Et j'ai suffisamment râlé pour avoir rattrapé le manque de travail de certains de mes "collègues" pour le savoir.

Partager cet article
Repost0

commentaires