Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 06:34
Le premier tour des régionales, c'est dans 9 jours. Et tous les médias, sondeurs, politiques et autres analysent pronostiquent une débacle pour l'UMP. A tel point que l'électeur de droite se demandent si cela vaut vraiment le coup d'aller voter puisque la défaite serait annoncée.

Et c'est là que le paranoïaque que je suis se pose la question suivante : et si les analystes, médias et autres accentuaient volontairement cette tendance pour dissuader l'électeur de voter ? On le sait, cette stratégie a bien marché aux USA en 2008. Laminés par une campagne pro-Obama dans 90% de la presse américaine, une partie de l'électorat Républicain, "aidé" en sus par une campagne trop terne de McCain, ne s'est pas déplacée. Pas une partie énorme, environ 4 à 5 millions de gens. Mais au final, ces quelques pourcent ont permis à Obama d'obtenir effectivement son triomphe. Avec le résultat que l'on sait à l'heure actuelle.

Autre point commun avec la campagne américaine, le refus de McCain de se réclamer de Bush, plombé par de mauvais sondages. Ironiquement, on constatera que, désormais, les Américains regrettent celui qui les a présidé pendant 8 ans. En France, la majorité des élus refusent de se servir de l'image du président, accentuant donc l'impression de défaite annoncée. Or, se passer de son image, c'est aussi se passer de ses succès (il y en a eu), du symbole de l'ouverture et à contrario, du refus sectaire de la gauche de tendre la main à ses adversaires. La droite est en train de perdre une chance historique de montrer à l'opinion que le parti du repli sur soi, le parti l'enfermement dogmatique et du refus de la main tendue, c'est le PS. La presse est d'ailleurs très discrète sur le malaise grandissant des autres partis de gauche, écolos en tête, qui sont en train de se rendre compte qu'ils ne sont, au mieux qu'un marchepied pour le PS. McCain n'a pas compris qu'il aurait pu se servir de succès de Bush, il a laissé un champ béant à son adversaires qui surfait sur le thème "puisqu'on veut changer tous les deux, autant voter pour celui qui en amènera le plus"

Alors, en France, risque-t-on un tel scénario américain ? Sans doute. L'électeur de droite, troublé par l'ouverture, matraqué matin midi et soir sur le "sarkozysme" rampant, assimilé à un nouveau totalitarisme (par ceux qui n'avaient d'ailleurs rien à dire ou presque sur le joug communiste des pays de l'est ou qui ferme pudiquement les yeux sur les pratiques anti-démocratique de Cuba ou du Vénézuéla) se dit "à quoi bon, la messe est dite".

L'abstention fait toujours le lit du camp d'en face, ainsi que la multiplication des listes. A gauche, si l'on regarde bien, les voix vont s'éparpiller au premier tour du fait d'un grand nombre de listes (7 en Lorraine par exemple). Puisque l'UMP  a choisi l'union dès le premier tour, l'électeur de droite a de ce fait, moins de choix et , en toute logique, la formation présidentielle peut arriver en tête au premier tour. Sans réserve de voix nous disent les médias ? Oui, si l'UMP continue de refuser de se servir de l'exemple sarkozyste de 2007 à savoir annoncer qu'elle gouvernera avec toutes les bonnes volontés.

La campagne médiocre est due au fait que l'UMP n'a pas compris où était son intérêt : plutôt que de montrer sa différence sur des points essentiels, elle préfère singer la gauche sur des points qui ne lui font pas gagner une voix, comme, par exemple, la dénonciation de la pomme de terre OGM par la ministre de l'écologie. Franchement, ce genre d'idées rétrogrades, autant la laisser aux verts intégristes. Par contre, dans ce débat, rien sur le matraquage fiscal des régions,  rien sur le refus de la gauche de débattre de l'identité nationale, rien sur une éventuelle gouvernance plurielle, aucune défense de la politique du gouvernement y compris dans ses succès.

Croire aux régionales ? c'est possible : il suffit juste de se rendre dans un bureau de vote, au lieu d'hurler avec la gauche anti-sarkozyste primaire. Une attitude  qui est d'ailleurs celle de nombreux site dit "de droite" mais qui font en fait le jeu de la gauche. On sait ce qu'il en coûte de se diviser.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fred 21/03/2010 18:38


David@

Refuser la pomme de terre OGM c'est "rétrograde". Bien

Vous devez donc avoir un argumentaire pour prendre sa défense. Quel est-il ?


D.J 05/03/2010 17:32



Désolé pour le hors sujet, mais je viens de lire dans le " Point " concernant l'installation du scanner corporel à Roissi. Le crétin de la chose et que  ce dispositif qui est le mieux
aguerri pour détecter des objets douteux ce que n'arrive pas toujours les dispositifs conventionnel  n'est pas obligatoire pour les passagers . Alors à quoi bon dépenser
des milliers de francs pour ça? . Les terroristes en possessions d' engins explosifs corporel ne vont pas être assez con pour utiliser un truc qui les trahira
automatiquement. 

D.J



Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo