Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 07:51

Ca y est !! Après des mois de campagne, le jour J des élections de mi-mandat est arrivé !! Un scrutin que redoute Obama et qui plonge une grande partie de la presse française dans une perplexité sans nom : comment le messie , le demi-dieu choisi par une Amérique en état de grâce a-t-il pu chuter à ce point ?

Pour 95% des journalistes, la réponse est simple : l'Amérique est redevenue raciste, entraînée par les ignobles Tea Parties et le retour des ultra-conservateurs liés à l'extrême droite !! Pas besoin d'analyser plus !! La ficelle avait déjà marché en 2002 quand Le Pen était arrivé au 2e tour des élections françaises. Personne ou presque ne s'était posé la question du comment, seul comptait la simplification à outrance : si Le Pen est là, c'est parce que 17% des Français sont de gros cons racistes. Inutile d'aller plus loin.

Reste que la réponse est bien plus complexe. En fait, Obama est victime de plusieurs facteurs, dont lui même. D'ailleurs sa campagne de 2008 où il a promis tout et son contraire. Très à gauche durant les primaires pour éliminer Hillary Clinton, puis au centre pour récupérer les voix des républicains modérés lors de la campagne proprement dite, Obama a surtout fait dans le meeting à grand spectacle avec des "Yes We Can" à tout bout de champ. Quand on lui opposait un vrai débat, il répondait par l'esquive ou par la formule magique "vous m'attaquez sur ma couleur". Cette argument du racisme lui a permis d'évacuer toutes les questions gênantes : son lieu de naissance, la religion de son père, ses liens avec l'ultra gauche américaine, son parcours scolaire frappé du sceau du black out, son manque d'implication en tant que sénateur. Il a promis qu'il sortirait l'Amérique de l'ornière et de la crise des subprimes, crise créée par des lois démocrates et a surtout réussi le tour de passe-passe de faire croire que tous les maux venaient de Bush. Enfin, il a répondu oui à tout ce que la gauche américaine voulait : on fermera Guantanamo, on évacuera l'Irak, on fera une sécu à la française, on réduira le port d'arme... Mais ces projets étaient noyés dans un discours verbeux, volontaire et, porté par les centaines de millions de dollars des généreux donateurs démocrates, Obama a vu son triomphe devenir planétaire. L'Amérique entrait dans une ère nouvelle , elle devenait adulte, elle tournait l'odieuse page Bush...

Mais à l'épreuve du pouvoir, Obama s'est révélé être ce que McCain et Palin avaient dénoncé : un être faible, incapable de prendre une décision rapide (la marée noire, la tuerie de Fort Hood, les tentatives d'attentats de Time Square), écoutant le dernier qui a parlé, faisant de telles volte faces sur l'Irak, sur l'Iran ou sur Guantanamo que même les plus avertis des observateurs n'arrivaient plus à définir sa politique. Plutôt que de réunir l'Amérique, il l'a divisé avec une loi sur la santé rejetée massivement par l'opinion. Plutôt que mettre clairement au jour les zones d'ombres qu'on lui reprochait, il a préféré les enterrer sous des écrans de fumée de plus en plus grossiers. Résultat, une part importante d'Américains croient qu'il est musulman (techniquement, il n'est que né de père musulman), qu'il est né au Kenya, que son parcours scolaire a été médiocre. Enfin, alors qu'un président américain soutient la liberté de par le monde, il a préféré tendre la main à Chavez, à Castro, à Morales tout en méprisant l'Europe qui l'admirait tant. Il s'est agenouillé devant le roi d'Arabie Saoudite.

La naissance des Tea Parties aurait du être un signal d'alarme important. Il l'a balayé d'un revers de main et ne reconnait pas d'erreur ou si peu durant ses deux premières années de mandat. Durant deux ans, tout ce qui va mal dans son pays était la faute de Bush ! Ce Bush qui est allé réconforté les marines à Fort Hood, geste que le grand Obama a refusé de faire. Ce Bush qui a toujours refusé de rejeter une quelconque faute sur Clinton malgré l'éclatement de la bulle Internet ou la montée en puissance d'Al Quaïda. 

Obama a passé plus de temps à jouer au golf la première année que Bush durant 8 ans. Il s'est comporté comme un nouveau riche alors que l'Amérique subissait la crise de plein fouet. Sa femme est désormais surnommée Marie Antoinette. Villipendant le déficit créé par Bush, il l'a multiplié ensuite par 3, mais ce déluge d'argent public n'a pas empêché la montée du chômage. En clair, Obama a échoué économiquement, il a bradé l'image de l'Amérique à l'étranger, il s'est affiché comme l'ami des dictateurs et il a méprisé le peuple américain.

C'est tout cela qu'il va payer demain. Pas à cause d'un retour du racisme, mais bel et bien parce que les pessimistes avaient raison à son sujet : dès novembre 2008, nous étions peu à prédire son échec ! Hélas, le temps nous a donné raison. Et même si le GOP gagne demain, Obama ne pensera qu'à une chose : se faire réélire !! 

Le vrai enjeu est là : il faut que 2010 participe de la victoire de 2012. Il ne faut pas qu'Obama réussisse le tour de passe-passe de Clinton. L'Amérique ne s'en remettrait pas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

D.J 02/11/2010 19:50



J'ai pas pu resister de poster cette article sur mon blog.


 


Tea Party extrême droite? Cela serai une première mondial qu'un mouvement d'extrême droite accepte des non blancs tel des noirs, métis, latinos ou asiatiques.


 


Le Tea Party est contrairement à l'extrême droite,  pas nationaliste, mais patriotique. Ce qui fait une grande différence.


 


D.J


 


http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/



Stogie 02/11/2010 18:13



Friends, this morning I went to the polls (in California) and voted for all of the Republicans and none of the Democrats!  


Today is payback for the leftist, socialist ruination of our country!  Throw the bums OUT!


 



Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo