Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 12:24

C'est en visionnant le Blu-ray bonus de l'extraordinaire film de Steven Spielberg "Il faut sauver le soldat Ryan" que j'ai découvert "Filmer la guerre", un documentaire de 1H30 consacré aux reporters de guerre qui ont accompagné l'armée américaine sur tous les théâtres d'opération de la seconde guerre mondiale, de Pearl Harbor à Buchenwald, en passant par la Normandie ou le Pacifique.

 

Si les bonus du film sont déjà conséquents, couvrant magistralement la génèse et le tournage du film, l'ajout de ce documentaire, présenté par Tom Hanks (barbu, ce qui est assez étrange) justifie à lui seul le rachat du film (je l'avais en Laserdisc). Pourquoi ? Parce que, à la différence des innombrables documentaires sur la seconde guerre mondiale (et j'en possède des dizaines, en VHS, Laserdisc, DVD et Blu-Ray, sans compter mes captures de documents sur YouTube ou Dailymotion), il s'intéresse à ceux qui ont permis l'existence de ces documents !

Les reporters de guerre présentés peuvent être des cinéastes célèbres comme John Ford ou de parfaits inconnus qui risquèrent leur vie pour ramener quelques images. Certains étaient des soldats, des pilotes d'avion, des tankistes... Tous avaient conscience que filmer cette guerre, c'était lutter contre la barbarie nazie et servir la cause de la liberté autrement.

 

Du fait, les 90 minutes explorent des choses jamaies vues. On apprend que John Ford reconstitua l'attaque de Pearl Harbor avec l'aide des moyens techniques de la Fox, peu d'images originales ayant été tournées le 7 décembre 1941. On découvre avec stupéfaction des contrées rarement montrées à l'écran lors de cette guerre comme l'Inde ou les Philippines. On suit le parcours de ces héros anonymes qui n'hésitaient pas à risquer leur peau pour informer à une époque où Internet n'existait pas encore. Et surtout, on découvre avec émotion des journalistes pour qui les mots "patriotisme", "liberté", ou "impartiailité" n'étaient pas des gros mots. A comparer à notre époque où certains détenteurs de carte de presse s'en servent pour étaler leurs idées sans aucun scrupule ni respect de l'auditeur !!

 

Les images sont souvent inédites, certaines furent même censurées durant la guerre comme cette femme japonaise qui jeta son enfant du haut d'une falaise, ayant pris l'objectif d'une caméra pour un fusil. J'ai même appris certains faits comme le massacre de Malmedy où des SS massacrèrent une centaine de prisonniers américains lors de la contre-attaque allemande dans les Ardennes ou le martyr de la capitale des Philippines, où plus de 100 000 civils furent victime de la barbarie japonaise.

 

Le documentaire montre bien que les images étaient une arme destinée à faire comprendre aux civils la nécessité de gagner cette guerre. Il n'élude pas les procédés de mise en scène , comme la fameuse polémique du drapeau américain hissé à Iwo Jima. Enfin, on se rend compte du danger que courait ces hommes : le nombre de blessés et de morts caméra à la main en témoigne !

 

Filmer la guerre est donc un document fabuleux, qui mérite une large médiatisation. Et rien que pour lui, je le redis, acheter ou racheter le film de guerre de Spielberg est indispensable , pour peu que l'on s'intéresse à cette guerre si particulière. Où que l'on veuille transmettre un devoir de mémoire, comme c'est le cas ce jour, 8 mai, anniversaire de la fin de la guerre en Europe.

Partager cet article
Repost0

commentaires

T

En parlant de Pearl Harbour :


http://www.washingtonpost.com/national/kgu-honolulu-reports-live-on-dec-7-1941/2011/12/06/gIQApKq0aO_video.html


 
Répondre
D

Le massacre de Malmedy je l'ai appris lors d'une série de plusieurs épisodes sur la deuxième guerre mondiale filmé en couleur diffusé récemment sur France5. C'était un docommentaire
très complet sur tout les théatres des opérations.


 


J'ai trouvé excellent. J'ai pas bien compris pourquoi le journal des programmes " Télé cable satellite " ne mettait qu'une seul étoile d'appréciation sur un max de 5.


 


D.J 
Répondre