Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 10:02

Laurent Blanc n'est pas encore entraîneur de l'équipe de France (ci tant est qu'il le devienne en juillet) que déjà, il est victime de domenequisation, à savoir une chasse à l'homme délirante où le bon peuple sportif brûle ce qu'il adoré hier.

Petit résumé des faits : en 2007/08, Bordeaux termine 3e du championnat (au détriment de Nancy à qui on a infligé un pénalty imaginaire en faveur des Girondins, mais passons). En 2008/09, Bordeaux met fin à 7 ans d'invincibilité de Lyon en tête de Championnat.

Et jusqu'en janvier 2010, on se pose la question suivante : qui sera le dauphin de Bordeaux pour l'accompagner en ligue des champions l'an prochain. 

Et puis , patatras : Bordeaux perd la finale de la coupe de la ligue, Bordeaux s'écroule en championnat, Bordeaux se fait écarter des demi-finales de la ligue des Champions par Lyon, Bordeaux ne prend que 1 point sur 18 possibles depuis 6 semaines !! Et de la première place, les girondins glissent à la 6e place, avec 15 points de retard sur Marseille. Cruels, les supporteurs du club écrivent sur Twitter : prochaine défaite à Chaban Delmas, dimanche contre Toulouse. Réservez vos places.

Alors bien sûr, il faut un coupable. Et comme en France, on déteste le collectif, quoi de mieux que de cracher sur Laurent Blanc !! Celui qui a fait renaître la grande équipe des années 80 est désormais la cible de tous les sélectionneurs de France. Au moins, cela lui fera un entraînement s'il succède à Doménec !!

La réponse est tellement plus simple : si Bordeaux est dans cette mauvaise passe, c'est parce qu'elle joue mal. Comme quand l'Equipe de France lorsqu'elle se met dans les pires difficultés. Ce sont les joueurs et le reste de l'encadrement que l'on doit blâmer : pas l'entraîneur seul.

Sinon, que l'on m'explique pourquoi l'an dernier Bordeaux fut champion avec le même entraîneur.

La France aime passer d'un extrême à l'autre. Elle aime détester l'homme qui fut jadis providentiel. Les politiques en font tous les jours l'expérience.

Laurent Blanc ne mérite pas ce lynchage qui arrive. Je serais lui, je me barrerais entraîner une équipe à l'étranger, laissant se débrouiller ses "compatriotes" !!

Je termine ce billet par un petit mot à Mélanchon, le stalinien du Parti de Gauche qui a traité Merkel de paysanne !! Ce triste sire, trop occupé à se regarder le nombril, ignore qu'un paysan nourrit la communauté et enrichit la terre. Mélanchon n'est peut être pas un paysan, mais c'est un sacré abrutu !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Dave - dans Sports
commenter cet article

commentaires

David 07/05/2010 21:38



Ah Royer !! et Moutier !! Je les ai revus il y a quelques années dans un match de gala : les deux joueurs tiennent plus d'Obélix désormais !



tintin 07/05/2010 18:12



"Mais je suis né Lorrain, sur une terre où le ballon ovale n'a pas droit de cité. J'ai éprouvé mes premiers émois de supporteur avec Nancy et Platini (en 76-77-78 !!) . Difficile de s'en
débarrasser aussi.  "


La 1ère fois que j'ai vu jouer Platini, j'étais à la fac à Brest, un match amical entre Nancy et le stade brestois. Je ne suis pas sûr que Platini avait  été sélectionné en équipe de France,
mais on se rendait compte déjà qu'il avait une vision du jeu et une technique extraordinaires en distillant les ballons à "La Rouille" devant ... Nostalgie !



David 04/05/2010 22:45



Tout à fait d'accord !! La mentalité du rugby n'a rien à voir avec celle du foot. Mais je suis né Lorrain, sur une terre où le ballon ovale n'a pas droit de cité. J'ai éprouvé mes premiers émois
de supporteur avec Nancy et Platini (en 76-77-78 !!) . Difficile de s'en débarrasser aussi. 


J'étais au stade de France pour la demie entre la France et l'Angleterre (j'avais pu avoir des places réservées à des élus politiques que l'on m'avait refilé. C'est pas bien, mais bon, qu'on me
jette la première pierre) et franchement, au delà du spectacle total, c'était une sacré leçon pour les bleus que je supporte depuis 78 et la coupe en Argentine. Humilité, engagement, envie de
réussir... 


Pour Blanc, il suffit d'écouter certaines émissions sportives (Europe 1 notamment) pour voir que le "lynchage" a commencé. On est encore loin de Domenech mais cela viendra.


Cela dit, Lyon et Bordeaux ont tous deux gagné en championnat, histoire de relancer un peu course.



tintin 04/05/2010 21:51



J'aime bien Laurent Blanc mais on ne va tout de même pas le plaindre ce charmant garçon ... avec tout le pognon qu'il gagne. D'ailleurs, je n'ai pas vu de haro sur Laurent Blanc comme vous le
décrivez. Personnellement, même si je suis abonné dans un club de foot, je préfère 100 fois mieux l'esprit qui règne dans le monde du rugby. Quand vous voyez le courage d'Harinordoky sur le
terrain dimanche en demi finale de la coupe d'Europe avec un nez cassé, souffrant d'une fracture costale et continuant à jouer en surmontant sa douleur, eh bien je dis chapeau. Vous ne verrez
jamais un tel courage chez un footballeur.



David 01/05/2010 12:06



Oui, c'est bien la coupe de 2006. Cependant, Domenech avait un atout dans son jeu, dont il ne dispose plus : Zidane !!