Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 12:04

Au Bourget, Hollande a fendu l'armure ! Il a lancé sa campagne ! Il a forgé ses habits de président ! il a été formidable !!

 

Vous ne me croyez pas ? C'est pourtant ce qu'on nous dit depuis dimanche. On n'a pas vraiment eu droit à une analyse fouillée du discours d'Hollande ni sur son côté gauche rétrograde (mon ennemi c'est la finance !! Quand on gagne plus de 30 000 euros par moi, c'est certain) ni sur la pipolisation de l'évènement avec l'inégalable Noah en chauffeur de salle ! Noah qui avait promis de ce casser en 2007, mais dont seul le pognon a effectivement pris le chemin de l'étranger !! 

 

Il y a quand même quelques phrases qui ont retenu mon attention. Par exemple : Hollande n'est pas fasciné par l'argent, lui. Sous entendu, Sarkozy l'est. Fêter sa victoire au Fouquet et monter sur un yatch, cela vous fait un réputation à vie. Bien sûr, Hollande avec ses cumuls de salaires, sa villa dans le sud, sa piscine, sa copine journaliste (qui se faisait soit disant épier par les sbires du président) est un pur vertueux. L'argent ne compte pas pour lui. C'est pour cela que le showbizz qui vient le soutenir n'est constitué que d'artistes en haillons, ne gagnant pas un centime car chantant dans le métro. Ce n'est pas Hollande qui s'afficherait avec un tennisman millionnaire qui doit plus de 580 000 euros au fisc (en gros, 290 mois de mon salaire soit 24 ans et quelques) ! 

 

J'ai aussi aimé sa sortie sur le rôle de son père ! Celui ci était de droite (le salaud) mais comme il était généreux, il l'a laissé aller vers la gauche ! J'imagine les tourments qu'a dû endurer le jeune énarque Hollande par rapport à l'héritage familiale. Il est d'ailleurs amusant de voir que ce sont toujours les familles de droite qui laissent leur rejeton aller vers la gauche et jamais l'inverse. On est sans aucun doute plus tolérant à droite. Ou alors, les gens de gauche sont tellement merveilleux que jamais ils ne laisseront leurs enfants s'engager sur le chemin de la perversité et de la finance...

 

Passage très intéressant également sur ses mesures économiques. On savait que les années 80 fascinaient mais à ce point... Entre les emplois pour les jeunes (des cités), le retour de l'état sur l'économie, les profs recrutés à tire larigot (enfin, non, redeployés en fait) ou le retour à la retraire à 60 ans (enfin, pas pour tout le monde, et pas tout de suite), on sent bon le programme mitterrandien. On connaît la suite.

 

Je passe sur le fait que Hollande veut réduire le salaire du président de 30%, après avoir clamé qu'il s'était augmenté de 50 (cela fait toujours 20% de gagné. Pas mal pour un mec qui n'est pas fasciné par l'argent), qu'il veut supprimer Hadopi (à gauche, c'est bien connu, les artistes sont tellement généreux que leurs concerts sont gratuits, qu'ils offrent leur disque ou leur film...) ou qu'il ait totalement zappé son ex, Ségolène, dans la présentation d'avant meeting. Quoique ce point est intéressant car Hollande a vécu des années avec elle, lui  a fait 4 enfants avant de la laisser tomber pour une jeunette tout en faisant croire en 2007 que tout allait bien entre eux. On aura remarqué que la presse n'a pas été très curieuse à cette époque alors qu'elle a inventé l'affaire du faux SMS de Cécilia lors du mariage Carla/Nicolas. Bref, Hollande se comporte comme un muffle et même si la victime est Royal, on peut quand même trouver cela dégueulasse. Mais que peut-on attendre d'un type qui a couvert l'affaire Banon en 2003 ?

Le discours d'Hollande est à l'image de la gauche : c'est pop, colorée, très tendance, encensé par les médias. Mais honnêtement, cela reste de la gauche classique. Si les Français ont encore envie de se faire b... en mai prochain, tant pis pour nous.

 

Il sera le président de tous les Français nous dit-on ! Je parie donc qu'une fois élu, il fera appel à des ministres de droite, qu'il laissera la commission des finances de l'Assemblée à l'UMP ou qu'il refusera de favoriser uniquement son camp. Il est vrai qu'un président de droite n'est JAMAIS accepté par la gauche , il ne peut être président que d'une moitié de la France.

 

Mais quand on voit la gauche boycotter les voeux au monde de la culture du Président de la République, on a une petite idée de ce que sera la présidence Hollande : sectaire, gauchisante et cassante. Quand au côté économique... Amen !

 

(Ps : cet article est subjectif, tout comme ce blog ! Inutile donc de venir me faire changer d'avis. Pour ma part, je ne vais pas sur le blog de Libé et cie...)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Liberty 31/01/2012 21:32


I approve this message.


http://agora-mesure-conseil.typepad.com/mon-blog/

david 27/01/2012 18:08


Excellent commentaire Michele, je n'aurais pas fait mieux !!!

D.J 27/01/2012 17:33


" OUI, François Hollande l’a promis, il va faire augmenter les prélèvements obligatoires en France de 28 à 40 milliards d’euros annuels ".


 


En général les augmentations d'impôts se sont les seules promesses qu'ils tiennent.


 


D.J

michèle 27/01/2012 16:20


OUI, François Hollande l’a promis, il va faire augmenter les prélèvements obligatoires en France de 28 à 40 milliards d’euros annuels. Ils frapperont aussi bien les particuliers (on sait
que pour lui la « richesse », c’est 4 000 euros de revenus par mois pour un ménage) que les entreprises.


Dans ce pays exsangue à force d’avoir financé tant d’utopies socialistes – on en est déjà à plus de 56 % du PIB de prélèvements obligatoires de toutes sortes,
la France étant l’un des pays les plus matraqués d’Europe sur ce plan – il s’agit donc de continuer dans cette même direction en accélérant la course (ISF renforcé,
nouvelle tranche d’imposition à 45 % sur les hauts revenus, plafonnement des avantages des « niches fiscales », nouveau plafonnement du quotient familial). Hollande veut même
instaurer un prix progressif de l’énergie selon les revenus. A la pression fiscale s’ajouteront donc de nouvelles usines à gaz, de nouvelles déclarations, de nouveaux contrôles.


Et de nouvelles fuites de cet enfer fiscal, à la fois des entreprises et des particuliers.


Et de nouvelles charges sur les épaules des classes moyennes, comme le souligne le club des « économistes atterrés ».


Et un logique appauvrissement des plus pauvres. Car si l’argent de la consommation est encore davantage confisqué par l’Etat, ce sont eux qui souffriront vraiment du ralentissement
économique.


« Nous n’avons pas le choix », assure François Hollande. Il ose promettre que le déficit public sera réduit à 3 % du PIB en 2013. Tout en affectant
15 milliards de plus par an aux « nouvelles priorités ». Comme la réembauche de 60 000 personnels de l’Education nationale alors qu’on paie déjà les retraites de ceux qui sont
partis, et qu’une belle part des postes supprimés concernent des professeurs… qui n’enseignent pas.


On pourrait aller plus loin dans le détail de ce programme dément. Mais il vaut mieux s’intéresser au profil de celui qui le porte. François Hollande n’habite pas une HLM dans le 9-3, que non. Son siège de campagne n’est pas non plus à Barbès : c’est un immeuble cossu appartenant la Caisse des dépôts et des consignations, avenue de Ségur
dans le 7e arrondissement, où Jacques Attali avait naguère son QG avec la « commission pour la libération de la croissance française » (c’était réussi, tiens).


François Hollande, c’est au moins 21 000 euros de revenus mensuels de ses mandats électifs, sans compter les avantages de transport et autres bricoles qui rendent plus facile la vie
des élus. C’est – comme l’a révélé Minute – une société civile immobilière cogérée avec Marie-Ségolène Royal, au capital fixé à 6 millions de francs en 1990 : combien cela vaut-il, 20
ans plus tard – 3 millions d’euros, un pour elle, un pour lui, un pour M. et Mme Hollande ? Ce sont en tout cas des revenus de location pour de belles surfaces dans un immeuble de
l’avenue Duquesne, à trois pas du siège de campagne. Peut-être davantage puisqu’un appartement d’un quartier opulent de Boulogne (oubliez Billancourt, c’est trop populaire) entre aussi dans le
patrimoine du candidat des classes opprimées, celui qui disait : « Je n’aime pas les riches. »


ET quand on nous dit qu'il est déjà élu...on peut frémir !

D.J 27/01/2012 12:37


@ Michèle et David,


 


Moi j'aime bien " Le Point " les article de F-O G le direrecteur général du journal, Claude Imbert est son édotorialiste ou encore Pierre-Antoine Delhommais en passant Par Nicolas Baverez ne
sont pas vraiment copain avec la gauche. Même Clauda Allègre s'en démarque de plus en plus. Le Fig Mag est pas mal aussi.


 


Seul ombre au tablaeu reste l'Amérique conservatrice qui n'est pas trop le truc du " Point " de ce côté-ci; il vaut pas mieux que certains hebdos ou quotidiens de gauche.


 


moi j'ai une question?


 


François Hollande ça veut dire quoi? Serait-ce un patois de l'Exagone qui veut j'aime les impôts? Parce que cela semble être sont cheval de bataille de son programme économique.

Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo