Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 06:38

A vouloir paraître trop intelligent, on finit par saluer le mouton, dit un proverbe africain. En l’occurrence l’onagre du désert, comme fit un certain Hussein Obama s’inclinant respectueusement devant le Roi d’Arabie, ou les leaders de J Call (1) et leurs mentors de J Street, et leurs féaux européens courant à perdre haleine sur les autoroutes médiatiques du mensonge et de la désinformation.

      Intellectuellement, ces zélés clercs à nuire et ergoter contre Israël devraient se souvenir de Cicéron avertissant ses censeurs : Que celui qui a l’habitude de mentir à aussi celle du parjure. En ce temps de troubles, de boussoles éperdues et d’amour du mensonge implanté dans les esprits des dirigeants et des leaders d’opinions publiques, la vérité est si obscurcie qu’à moins d’être décontaminé par le traitement-choc d’une guerre mondiale, on ne saurait la reconnaître.

 

      A propos du sens de vérité, je me réfère à la pensée de mon cher ami Léon Ashkenazi (alias Manitou) qui, lors de son dernier discours public en Israël (2) , cita la Guémara Sanhédrin, page 97. Il dit alors qu’il y aura un temps où la vérité disparaîtra, sera comme néantisée

      En fait, précisera-t-il, la vérité n’allait pas disparaître comme par magie, mais devenir des troupeaux différents, conduits par leurs bergers respectifs. C’est ce qu’on appelle les courants-tendances. Autrement dit, la vérité disparaîtrait lorsque se multiplieront les différentes tendances de la vérité.

Dès lors, il n’y aura plus de repères, il y aura des tendances vers la vérité.

Selon l’une d’elles, on pourra lire la Thora de manières différentes, en ce qui concerne la terre d’Israël, en fonction de l’opinion politique préalable du lecteur. Quel serait alors le critère ? L’opinion politique du lecteur ? Ce serait alors le signe qu’une des valeurs fondamentales – l’amour de la vérité – allait disparaître.

      Dans cette réalité trompeuse, on arriverait à un inversement de critères. Former des troupeaux, c’est se réduire à l’état de moutons. C’est souligner qu’on n’a plus de route ni de vrais bergers. Aujourd’hui, ce sont les troupeaux qui sont valorisés et non l’amour de la vérité. Nous nous trouvons à une croisée des chemins : l’eschatologie bienheureuse, ou l’eschatologie catastrophique. De même que pour mon ami Manitou, en regard de la montée en puissance du mensonge des Etats, des faiseurs d’opinions et des individus,  je suis très alarmiste sur l’a-venir de la vérité.

 

      Cette considération sur ce défaut de vérité qui se répand et prédomine, me ramène à penser que les terroristes (ou nazislamistes) actuels, animés qu’ils sont par l’amour du mensonge, vouent littéralement un culte à la mort, d’autant plus que leurs oraisons funèbres sont nourris d’incantations Hakbariennes et de Taqqyia coranique inamovible et immanente. Ce qui m’amène à considérer que pour être performant, le mensonge doit éblouir l’entendement naturel de quiconque s’en nourri quotidiennement, jusqu’à étourdir son simple bon sens de vivre.

 

      Nous savons à présent que l'islamisme militant est une idéologie politique armée du même type que le bolchevisme ou le maoïsme. Ils poursuivent un même objectif internationaliste consistant à éradiquer toute liberté individuelle et collective pour mieux neutraliser puis écraser nos démocraties ouvertes. Dans son effort conquérant, l'islamisme (sous peine de régresser mortellement) doit absolument renverser la civilisation occidentale afin d’étendre ses frontières, irrationnelles (mystiques) autant que géopolitiques ; s’emparer de nos économies (ses razzias d’antan) et, répandre l’écume de la peur dans les esprits dans le but de formater l’asservissement de nos populations enfin colonisées, soumises aux lois de sa cruelle Charia datant de plus de 1000 ans.

 

      Pour en revenir à cet épiphénomène tonitruant concernant ce que devint l’avortement de JCall / JStreet, il est affligeant de constater avec quelle diligence et tintamarre médiatique que des personnalités juives américano-européennes se mobilisent pour théoriser la capitulation d’Israël par un  Appel à la raison digne des mollahs de la pensée iranienne ; arguant que serait dangereux tout alignement systématique sur la politique du gouvernement israélien et soulignant d’un revers de plume perverse, le danger lié à l’occupation et à la poursuite ininterrompue des implantations en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem Est, qualifiée -sans mourir de honte- d’erreur politique et de faute morale.

 

      Cet empressement à nuire est révélateur. Ces arrogants signataires ont dé-voilés leurs arrières pensées et l’amour du mensonge qui les anime. Démasqués, ces munichois du XXIème siècle ne devraient-ils pas déchirer leurs vêtements et se couvrir de cendre ? Sachant que l’Etat terroriste du Hamas à Gaza a donné à Israël toutes les raisons de proclamer que les Palestiniens poursuivront leur guerre après avoir empoché leur Etat en Judée, Samarie et à Jérusalem ?

      Parmi les signataires de ce Jcall collectif, tous ne sont pas d’anonymes citoyens méconnus cherchant à se distinguer, non. Certains sont renommés et médiatiques, tels Elie Chouraqui, cinéaste, Daniel Cohn-Bendit, député Vert européen, Boris Cyrulnik, psychiatre, Elisabeth de Fontenay, philosophe, Georges Kiejman, ancien ministre et avocat, Bernard-Henri Levy, philosophe, Pierre Nora, historien, membre de l’Académie française, Elisabeth Roudinesco, psychanalyste, Maurice Szafran, PDG de Marianne. Elie Barnavi, Avi Primor, Zeev Sternhel, etc., conduisant quelques centaines de clercs entraînés par égarement dans leurs distorsions intellectuelles malignes...

 

      Sont-ils conscients et mesurent-ils à quel point ils ré-incitent les stratèges et tueurs palestiniens à redoubler d’assauts terroristes pour détruire l’Etat juif. Savent-ils combien dans les-dits territoires circule une pédagogie criminogène bien réelle qui va encore peaufiner l’enseignement qu’ils reçoivent de haïr même au prix de sa vie Israël, sous l’autorité des « modérés » du Fatah et de Mahmoud Abbas, homme de paille des arabo-européo-américano-onusiens, recueillant chaque jour la manne des idiots utiles de millions de dollars et d’euros, pour dégommer et effacer (au propre et au figuré)  la légitimité historique et spirituelle d’Israël ?

      Seuls des malfaisants congénitaux, des égarés à œillères d’acier et des leaders d’opinions mercantiles ne veulent pas entendre que leurs chers et pauvres palestiniens (en fait citoyens Jordaniens apostats) ne veulent surtout pas d’un Etat à côté d’Israël mais d’un Etat à la place d’Israël.

 

      Au-delà cette tentative tragi-comique de JCall et consorts, il y a la Torah, un livre infiniment plus digne de respect que toutes leurs manigances plumitives, leurs boulevards médiatiques, leurs tractations politiciennes et leurs humeurs d’élites intellectuelles, blablatants en verlan pour se faire comprendre des citoyens mal-pensants, sourds et malvoyants, autrement dit n’ayant plus le cœur à gauche depuis longtemps et la tête ils ne savent où, paumés qu’ils sont.

     

      Pour résumer un avertissement majeur de la bible, je rappellerais qu’il y a plus de 3000 ans, l’Eternel avait annoncé l’effondrement des empires et des nations qui se dresseraient contre Israël et contre son peuple… De nos jours, IL voit les événements auxquels nous assistons non sans incrédulité ou méconnaissance.

      A nouveau, l’Eternel admoneste le monde et en particulier les croyants et incroyants juifs, de même que les chrétiens associés par la foi et leurs convictions à leurs vocations.

      Je me fais humblement l’interprète de sa Parole : 

      Des nations et des peuples nombreux cherchent encore à effacer mon pays des cartes du monde, dit le Seigneur de Sion. Un pays que j'ai donné en héritage à Avraham et à sa postérité, par Ytz'hak et par Ya'aqov. Je ne le permettrai pas ! Les nations qui oeuvrent en ce sens subiront un jugement. Leurs systèmes économiques s’écrouleront ; elles seront saisies de vertige et de confusion et par là-même, s’engageront dans des conflits fratricides dévastateurs

     

      A titre personnel, j’ai l’intime conviction que l’Eternel révèle ces choses avant qu’elles n’arrivent, et nous n’en voyons que les prémisses… Je crois qu’il est temps pour les dirigeants et les leaders d’opinion de notre monde déboussolé, d’arrêter toute animosité haineuse et destructrice à l’encontre d’Israël et de Jérusalem, épicentre géo-spirituel du monde et prunelle de l’Eternel.

Quels Rois et Chefs d’Etats oseraient dresser le poing contre l’Eternel ?

Quels leaders d’opinions oseraient lancer une diatribe haineuse contre l’Eternel ?

Quelle star de la culture, des sports ou des arts oserait cracher sur le nom de l’Eternel ? Certes, des tas de noms renommés nous viennent à l’esprit… Certes, pour un petit scoop médiatique, combien nombreux seraient-ils à vouloir fanfaronner devant le monde !

 

En tant qu’homme de foi et serviteur de l’Eternel, je dois mettre en garde ces faux-bergers de troupeaux à tendances relatives et aléatoires, car le jugement de l’Eternel déversera sur leur tête les charbons ardents de sa colère. Il suffit de se pencher sur un livre d’Histoire pour lire la longue et tragique fin des innombrables insensés qui osèrent attenter au ciel et à l’Eternel, le D… d’Israël.  Mais, quelles que soient leurs origines, ethnique, culturelle, confessionnelle ou laïque, que l’Eternel bénisse les amoureux de la vérité.  

 

©François Celier. Pasteur et écrivain.

Post-scriptum

Le thème de l’addiction du plus grand nombre à l’amour du mensonge montre que ce fléau engendre la distorsion de l’éthique de vie élémentaire du bon sens, la perversion du beau et du vrai ainsi que moult conflits de toutes espèces. Son pouvoir aliénant nous habite tous, peu ou prou, parfois à notre insu, souvent à notre corps défendant.

Il obscurcie les mentalités et les rapports humains, l’entendement de chacun, par l’enseignement et la diffusion de la menterie, médiatique notamment, déformant notre histoire, nos traditions, nos pays et nos villes. Tel un virus subtil, il imprègne nos sociétés les plus avancées en éthique de la vie dans toutes ses composantes : politiques, économiques, culturelles et religieuses.

Le pouvoir du mensonge représente un haut risque pour quiconque, comme celui de m’égarer moi-même en traquant sa source. Il représente un fléau d’autant plus redoutable qu’il prend mille masques. Néanmoins, je compte ouvrir quelques pistes critiques pour plus savants que moi. Je suis convaincu que le haut mal du mensonge, d’Etat à celui de l’enfant, relève d’une source méphitique repérée par un sourcier de l’enfer.

Tout au long de l’histoire humaine, depuis l’ère du soupçon originel, issu d’une question insidieuse : Dieu a-t-il interdit de manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal… il est agit sans discontinuer. Cette simple phrase injecta un poison vénal dans le cœur du premier couple doté par l’Eternel d’un esprit et d’une conscience autre qu’animale ou d’humanoïde inachevé.

Nous en sommes génétiquement héritiers et infectés, jusqu’à fomenter et flirter de nos jours avec une terrifiante quatrième guerre mondiale. Si l’Eternel n’intervient à temps, celle-ci sera le triomphe du Père du mensonge ! (1)

Protéiforme et omniprésente, sa manne noire (analogue à un fleuve de vapeurs pétrolière) s’ingénie à avarier tous les rouages intellectuels, de la vie privée et des nations.

De même que dans ma série précédente : Au cœur du genre humain en quatre articles, veuillez envisager que l’angle métaphysique par lequel je développe cette réflexion n’est pas sans fondement.

 

F.C.

 

(1)      J Call est une émanation de J Street qui agit toujours en symbiose avec l’administration Obama.   J Street n’a formulé aucune critique, même courtoise, aucune réserve, même mesurée, sur quelque point que ce soit de l’action du président actuel. Par contre, J Street a toujours été critique à l’égard d’Israël et toujours bienveillant à l’égard des adversaires d’Israël. Cette organisation américaine est soutenue financièrement par des personnalités d’origine arabe ou musulmane, ou travaillent en tant que salariés pour des pays arabes ou musulmans.

(2)       La dernière conférence publique du Rav Askénazi, mardi 20 février 1996 à l’hôtel Windmill à Jérusalem.

 

(3   ) « Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. Vous avez pour père le diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fond ; car il est menteur et le père du mensonge ».

(Jean 8 : 43-44)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by F.Celier - dans Fight for Freedom
commenter cet article

commentaires

Claude 18/05/2010 06:28



Texte intéressant, mais un peu trop "contemplatif" à mon goût !



Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo