Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 06:59

Je viens en Amérique avec une mission. Tout ne va pour le mieux dans le vieux monde. Un énorme danger nous menace, et il est aujourd’hui difficile d'être optimiste. Nous pourrions nous trouver dans la phase finale de l'islamisation de l'Europe. Ceci constitue non seulement un danger flagrant et immédiat pour l'avenir de l'Europe elle-même, c'est également une menace pour l'Amérique et la survie même de l'Occident.

Considérez les États-Unis comme le dernier bastion de la civilisation occidentale, face à une Europe islamique.

 

Je vais d'abord décrire la situation sur le terrain en Europe. Ensuite, je vous parlerai de l'Islam.

L'Europe que vous connaissez est en mutation. Vous avez probablement vu les monuments et points de repère de nos pays. Mais dans toutes nos villes, parfois à quelques pâtés de maison de votre destination touristique, il y a un autre monde. C'est le monde de la société parallèle créée par la migration massive des musulmans.

 

À travers toute l'Europe, une nouvelle réalité s'impose: des quartiers entiers musulmans où très peu de citoyens de souche résident, ou sont même présents. Et s'ils le sont, ils pourraient le regretter. Cela vaut également pour la police. C'est le monde des foulards islamiques, où les femmes se promener sous des tentes informes, avec des poussettes et une ribambelle d’enfants. Leurs maris, ou les propriétaires d'esclaves si vous préférez, marchent trois pas devant. Avec des mosquées à de nombreux coins de rue. Les magasins ont des enseignes que vous et moi ne pouvons pas lire. Il vous sera difficile de trouver une quelconque activité économique. Ces ghettos musulmans sont contrôlés par des fanatiques religieux. Ces quartiers sont musulmans, et ils poussent comme des champignons dans toutes les villes à travers l'Europe. Ce sont les fondations d'un contrôle territorial d'une part croissante de l'Europe, rue par rue, quartier par quartier, ville par ville.

 

Il y a maintenant des milliers de mosquées dans toute l'Europe. Avec des congrégations plus nombreuses que dans les églises. Et dans chaque ville européenne, il est prévu de construire des méga mosquées qui surplomberont n'importe quelle église dans la région. De toute évidence, le signal est: nous dominons.

 

De nombreuses villes européennes sont déjà à moitié musulmanes: par exemple, Amsterdam, Marseille, Bruxelles et Malmö en Suède. Dans de nombreuses villes, la majorité des moins de 18 ans sont musulmans. Paris est maintenant entouré d’une ceinture de quartiers musulmans. Mohammed est le prénom le plus populaire chez les garçons dans de nombreuses villes.

 

Dans certaines écoles primaires d'Amsterdam, les fermes ne peuvent plus être mentionnées parce que cela évoquerait les porcs, et ce serait une insulte pour les musulmans.

 

De nombreuses écoles et prisons en Belgique et au Danemark ne servent plus que de la nourriture halal à tout le monde. Dans la ville autrefois tolérante d’Amsterdam, les gays sont agressés presque exclusivement par des musulmans. Les femmes non musulmanes sont régulièrement traitées de putes. Les antennes paraboliques ne pointent pas vers des stations de télévision locales mais vers des stations dans les pays d'origine.

 

En France, les enseignants sont invités à éviter les auteurs considérés comme offensants pour les musulmans, y compris Voltaire et Diderot. Pareil pour Darwin. L'histoire de l'Holocauste ne peut plus être enseignée en raison des sensibilités musulmanes.

En Angleterre, des tribunaux de la charia font maintenant officiellement partie du système juridique britannique. De nombreux quartiers en France sont des zones interdites aux femmes non voilées. La semaine dernière, un homme a été roué de coups par des musulmans à Bruxelles parce qu'il buvait pendant le ramadan.

 

Les Juifs fuient la France en un nombre record, fuyant la pire vague d'antisémitisme depuis la Seconde Guerre mondiale. Le français est maintenant couramment parlé dans les rues de Tel-Aviv et de Netanya. Je pourrais vous citer de telles histoires sur l'islamisation pendant des heures.

 

Un total de cinquante-quatre millions de musulmans vit aujourd'hui en Europe. L’université de San Diego a récemment calculé que pas moins de 25 pour cent de la population européenne sera musulmane dans à peine 12 ans. Bernard Lewis a prédit une majorité musulmane avant la fin de ce siècle.

 

Bien sûr, ce ne sont que des chiffres. Et les chiffres ne seraient pas une menace si les immigrants musulmans avaient le désir de s'intégrer. Mais il y a peu de signes de cela. Le Pew Research Center a signalé que la moitié des Français musulmans considèrent leur loyauté à l'islam comme plus importante que leur loyauté à la France. Un tiers des Français musulmans ne s'opposent pas à des attentats suicide. Le Centre britannique pour la cohésion sociale a constaté qu'un tiers des étudiants musulmans britanniques sont en faveur d'un califat mondial. Les musulmans exigent ce qu'ils appellent le «respect». Et c'est ainsi que nous les respectons. Les jours fériés officiels de l'État incluent désormais les jours de fête musulmans.

 

Notre procureur général chrétien-démocrate est prêt à accepter la charia aux Pays-Bas dès qu’il y aura une majorité musulmane. Nous avons des membres du cabinet avec des passeports du Maroc et de la Turquie.

 

Les exigences des musulmans sont appuyées par des comportements illégaux, allant de la petite délinquance et de la violence aléatoire, par exemple contre les ambulanciers et les chauffeurs de bus, aux émeutes locales. Paris a connu des soulèvements dans les banlieues à faible revenu. J'appelle les auteurs des «colons». Parce que c'est ce qu'ils sont. Ils ne viennent pas pour s'intégrer dans nos sociétés, ils viennent pour intégrer notre société dans leur Dar-al-Islam. Par conséquent, ce sont des colons.

 

Une grande partie de la violence de rue dont j'ai parlé est dirigée exclusivement contre les non musulmans, forçant un grand nombre de personnes ‘indigènes’ à quitter leurs quartiers, leurs villes, leurs pays. En outre, les musulmans constituent désormais une masse de votes à ne pas ignorer. (que nos politiques et leurs partis obnubilés par les résultats du scrutin ne voient que leur ascension sociale personnelle aux dépens des intérêts des citoyens du pays qu'ils dirigent et qu'ils sont sensés représenter et défendre).

 

La deuxième chose que vous devez savoir est l'importance de Mahomet le prophète. Son comportement est un exemple pour tous les musulmans et ne peut pas être critiqué. Or, si Mahomet avait été un homme de paix, disons un mélange de Gandhi et de Mère Teresa, il n'y aurait pas de problème. Mais Mahomet était un chef de guerre, un tueur en série, un pédophile, et avait plusieurs mariages - en même temps. La tradition islamique nous raconte comment il a combattu, comment il a tué ses ennemis et même exécuté des prisonniers de guerre. Mahomet lui-même a exterminé la tribu juive de Banu Qurayza. Si c'est bon pour l'islam, c’est bon. Si c'est mauvais pour l'islam, c’est mauvais.

 

Ne laissez personne vous tromper en vous disant que l'islam est une religion. Bien sûr, il y a un dieu, et un au-delà, et 72 vierges. Mais essentiellement, l'islam est une idéologie politique. C'est un système qui impose des règles précises à la société et à la vie quotidienne de chaque personne. L'islam veut dominer tous les aspects de la vie. Islam signifie ‘soumission’. L'islam n'est pas compatible avec la liberté et la démocratie, car son objectif est la charia. Si vous voulez comparer l'islam à quelque chose, comparez-le au communisme ou au national-socialisme, ce sont toutes des idéologies totalitaires.

 

Maintenant vous comprendrez pourquoi Winston Churchill a appelé l'islam «la force la plus rétrograde dans le monde» et pourquoi il a comparé Mein Kampf au Coran. …

 

Des soi-disant journalistes étiquettent volontairement quiconque critique l'islamisation d’«extrémiste de droite» ou de «raciste». Dans mon pays, les Pays-Bas, 60% de la population voit l'immigration de masse des musulmans comme l’erreur politique numéro un depuis la Seconde Guerre mondiale. Et un autre 60% voit l'islam comme la principale menace. Pourtant, le danger ne se limite pas aux attaques terroristes: il y a également le scénario de l'Amérique comme dernier bastion de notre civilisation. Les lumières pourraient s’éteindre en Europe plus vite que vous pouvez l’imaginer. Une Europe islamique, c'est une Europe sans liberté ni démocratie, une économie en déroute, un cauchemar intellectuel, et une perte de puissance militaire pour l'Amérique - lorsque ses alliés se transformeront en ennemis, des ennemis avec des bombes atomiques. …

 

Chers amis, la liberté est le plus précieux des cadeaux. Ma génération n'a jamais eu à se battre pour cette liberté, car elle nous a été offerte sur un plateau d'argent par des gens qui ont combattu pour elle. À travers toute l'Europe, des cimetières américains nous rappellent les jeunes garçons qui ne sont jamais plus rentrés chez eux et dont nous chérissons la mémoire. Ma génération ne possède pas cette liberté, nous sommes seulement les bénéficiaires. Nous pouvons léguer cette liberté durement gagnée aux enfants de l'Europe dans le même état dans lequel il nous a été remis. Nous ne pouvons pas conclure une entente avec les mollahs et les imams. Les générations futures ne nous pardonneraient jamais. Nous ne pouvons dilapider nos libertés. Nous n'avons tout simplement pas le droit de le faire.

Nous devons prendre les mesures nécessaires pour arrêter cette stupidité islamique de détruire le monde libre que nous connaissons.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sylvie RG 09/02/2010 16:41


En Suisse on ne va pas se laisser faire ...


Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo