Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 23:10
Peillon, ça rime avec con !! Point barre !!!

Ce roquet n'est qu'un abruti qui dit vouloir débattre mais qui refuse de s'y rendre, qui demande la démission d'Arlette Chabot parce qu'il refuse que France Télévision organise un débat sur l'identité nationale !!

Comme tous les émules du pétainiste Mitterrand, Peillon ne voit la démocratie que quand cela l'arrange. Le débat, pour lui, cela ne peut se faire qu'entre socialistes ou, à la limite, gens de gauche !! La droite n'est pas démocratique pour un Peillon et quiconque ose aller contre les idées du parti de l'ex-cagoulard n'est qu'un fasciste !!

On le sait, le PS est un parti ultra-sectaire : ceux qui le quittent sont alors victime d'un acharnement médiatique démentiel : on les accuse d'être des émules de Laval (cocasse quand on connaît le parcours collabo de Mitterrand), on les déclare hommes les plus détestés de France, on les traîne dans la boue et au final, on refuse de débattre avec eux, on refuse le débat démocratique. Bref, on se conduit en parfait fasciste !!

Le PS est un parti de facho de gauche, et Peillon n'est qu'un des petits soldats de cette armée de décérébrés qui, la bave aux lèvres, éructe la vérité révélée par sainte Martine (la dame des piscines à horaires islamistes de Lille) et ensuite véhiculée par la presse.

Car, en voulant faire croire qu'Arlette Chabot est à la solde de l'Elysée, Peillon fait plus que prendre les gens pour des cons, il insulte le bon sens du Français qui se rend bien compte que les médias sont bien loin d'être de droite.

Mais le pire dans cette affaire est l'attitude d'Aubry. La fifille à papa a osé balancé qu'il n'y avait pas de débat en France (rires) et qu'elle soutenait Peillon !! Aubry se comporte elle aussi comme une facho à deux balles, une opposante systématique qui n'a rien apporté à son pays, si ce n'est les 35 heures. Et comme à l'heure actuelle, elle se couche devant les islamistes pour récolter quelques voix, renouant ainsi avec la tradition collabo du PS (on ne dira jamais assez que c'est l'assemblée du Front Populaire qui vota les pleins pouvoirs à Pétain), elle montre elle aussi son degré zéro.

Peillon, c'est tout simplement le mec qui refuse le débat, qui entend relancer la chasse aux sorcières chère à Mitterrand. On le sait, quand Tonton arriva au pouvoir, sa première mesure fut de purger la télé de tous ceux qui avait le culot de ne pas être socialiste !!

Pour Peillon, même le mépris qu'il nous inspire, c'est déjà trop !! 
Partager cet article
Repost0

commentaires

C


La direction de France Télévisions s'est "indignée" "des propos injurieux et mensongers"
tenus par l'eurodéputé PS Vincent Peillon, qui, dans le Monde, a accusé
"certains" de ses dirigeants de "servilité", après avoir boycotté un débat sur l'identité nationale sur France 2.

"Depuis dix jours, Vincent Peillon multiplie les versions contradictoires sur les conditions et les modalités de sa participation à l'émission "A vous de juger" du 14 janvier 2010", réagit la
direction de France Télévision. "En déclarant aujourd'hui que sept émissions sur neuf organisées aux heures de grande écoute ont été consacrées à l'identité nationale, Vincent Peillon profère un
mensonge supplémentaire et inacceptable", poursuit-elle.

"L'appel à la démission des principaux dirigeants du service public de la Télévision ainsi que l'accusation scandaleuse de servilité+sont indignes de responsables politiques", précise le texte.
La direction de France Télévisions conclut en déclarant qu'elle "ne laissera personne mettre en cause son honneur et son indépendance".



Répondre
D

Oui, c'était prémédité. Et pas de bol pour lui, Arlette Chabot a gardé tous les faxs fixant sa participation !!


Répondre
D

Apparemment, il semblerait à coup sur que le désistassions de Peillon au débat de dernière minute était prémédité depuis longtemps. Alors que Peillon déclare le contraire que ce fut une décision
qui l'aurait pris depuis longtemps. Alors qu'une interview de Peillon par guillaume Durant 1 ou 2 jours avant le débat, Peillon confirmait sa participation au débat.

Il est clair que si Peillon aurait annoncé bien avant sa non participation, il aurait été remplacé et tout le monde l'auraient oubliés. Mais foutre la merde comme il la fait, lui fait une pub
d'enfer pour ses gogos d'électeurs de gauche.

D.J 


Répondre
D

Et dire que les socialistes suisses se sont influencés des socialistes français, plutôt que ceux d'Allemagne plus libéraux.

A par cela, deux billets sur mon blog : 2010 sera la décennie américaine; et également une possible défaite de l'islamisme radical, par l'islamisme radical lui même.

D.J


Répondre