Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 07:28

Un ami me demandait récemment : "A quoi sert Tweeter ?". Je lui répondis que pour avoir des infos rapides, des choses un peu décalées ou rester en contact avec les domaines qui nous intéressent, c'est plutôt pas mal. Et si on s'intéresse à la politique, on ne perd rien des petites phrases.

 

Mais j'étais loin de me douter que cela aussi pouvait servir de bombe dans une législative ! Car le tweet de Trierweiller, la maîtresse en chef de Normal 1er a mis un sacré bordel dans cette campagne, reléguant au 2e plan les rapprochements entre l'UMP et le FN dans certaines circonscriptions !

 

Soyons clair, il n'y a rien de politique là dedans. C'est juste la vengeance d'une femme envers l'ex de son Jules. De la comédie de boulevard à 2 balles que même le plus ringard des scénaristes n'aurait osé imaginé !

 

Mais le soutien de la journaliste de Match à Olivier Falorni pose tout de même le problème du parachatuge de Royal. Et du soutien incontitionnel du PS pour elle et donc contre un élu de terrain qui n'affiche pas des ambitions démesurées.

 

Car Royal se fout de La Rochelle. Elle veut le perchoir ! Elle veut être quelqu'un qui compte dans la République de Normal 1er. A défaut d'être première dame, elle veut être la première femme à présider l'Assemblée Nationale !! 

 

Et en ce sens, le tweet ne peut qu'aider Falorni à la battre ! Car on n'a vraiment pas besoin d'une Royal députée ! Elle a eu sa chance, elle l'a laissée passé. Qu'elle retourne aux poubelles de l'histoire !

 

Quand à Normal 1er, sa réaction très moyenne (je n'ose dire normale) montre, une fois de plus, que nous n'avons pas élu un président, mais bel et bien un type moyen et normal qui n'a pas du tout la carrure pour le job !!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

David 15/06/2012 23:59


le "nous" était un nous général. Mais il est vrai que "ils" était plus approprié.

pacoya 15/06/2012 14:04


Assez d'accord avec vous. En revanche je me désolidarise totalement du "nous" à la fin de votre texte. "Ils" ont élu.....Qu'ils assument.