Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 07:03

Depuis le début du conflit, on nous le claironne sur tous les toits : les Français sont solidaires de la grève et des grévistes, ils rejettent massivement la réforme.

Or, quand l'on discute autour de soi, on trouve toujours des gens se plaignant que leur enfant n'a pas pu accéder à son lycée, que tel voyage en train a dû être annulé à cause de la grève, que la pénurie d'essence à la station service du coin devient plus que problématique ou que le courrier qui n'arrive pas, on aimerait bien l'avoir quand même.

On sait que les syndicats truquent honteusement leurs chiffres (même Médiapart, pas franchement sarkozyste, obtient des résultats inférieurs à ceux de la police). On sait aussi que les images de casseurs encagoulés venus de banlieue exaspèrent les Français. On sait qu'ils ne supportent plus  non plus qu'une minorité qui n'est pas vraiment concerné par les retraites les prennent en otage : ils le disent entre eux, sur les radios quand on les laisse s'exprimer ou autour de la machine à café.

Les PME de sont pas solidaires de cette grève. Les parents d'élèves où les mairies refusent d'appliquer le service d'accueil (obligatoire selon la loi, mais il est vrai que les mairies de gauche peuvent se permettent de ne pas appliquer la loi) ne sont pas solidaires des enseignants. Les voyageurs bloqués ne sont pas solidaires de la SNCF. Les milliers de gens qui arrivent en retard à leur travail y vont quand même, malgré les embouteillages, les galères, la marche à pied ne sont pas solidaires de cette grève. Les artisans pour qui rouler est un besoin vital ne sont pas solidaires de cette grève.

Quand on parle d'empathie avec les grévistes, de compréhension des Français, on nous manipule. Une fois de plus. 

il est vraiment temps que les fonctionnaires de la République n'aient plus le droit de faire grève sur leurs heures de travail. Certains corps de métiers comme les sage-femmes doivent porter un brassard en grève. 

Il est vraiment temps que cesse la dictature de la rue : le temps des chemises noires, brunes, rouges est passé !!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

D.J 22/10/2010 18:29



Et c'est sans parler des grèvistes qui n'osent pas dire qu'ils désaprouvent la grève. De peur de se faire rétammer le portrait par les apparachiks syndicals. Des agressions
de grèvistes contre les antis, ça c'est déjà vu.


 


D.J



Claude 22/10/2010 18:21



Solidaire ? non, trois fois non !!!



Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo