Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 06:41

C'était l'un des aspects méconnus du régime tunisien : les migrations étaient fortement contrôlées par le pouvoir et les clandestins se comptaient sur les doigts d'une main. C'est sans doute l'une des raisons qui ont permis à Ben Ali d'être "toléré" par l'Union Européenne.

 

Mais voilà, Ben Ali étant parti, la Tunisie va vite se réveiller avec la gueule de bois. Et comme souvent dans ces cas là, la grande majorité de ceux qui veulent quitter le pays sont ceux qui ne bénéficiaient pas des largesses du pouvoir. Le flux migratoire, qui pourrait se transformer en chaos rapidement, est donc en marche. Les Tunisiens qui quittent leur pays voient l'Europe comme un Eldorado. Ils ne veulent pas participer à la rénovation démocratique chez eux, soit parce qu'ils n'y croient pas, soit parce qu'on leur a déjà fait le coup. Et puis la tentation du "C'est mieux ailleurs" est tellement forte !

 

Quoiqu'il en soit, il est intéressant voire cynique de voir qu'une "révolution" censée ramener la liberté entraîne une émigration sauvage aussi forte. Et si le vrai problème du Moyen Orient venait de là : soit on cherche l'homme fort ou l'idéologie forte qui nous dominera, soit on cherche à venir dans cet occident honni !! Le sentiment de construire une vraie démocratie ? Sans doute encore trop étranger à la pensée moyen-orientale, hélas...

Partager cet article
Repost0

commentaires

D


Un blog interessant.


 


http://lebulletindamerique.com:80/


 


D.J


 


 



Répondre