Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 15:38

Depuis quelques semaines, on nous fait croire que Nuit Debout est un mouvement sympathique, joyeusement anar et festif. Une partie des médias en rajoute une couche, même si quelques journaux font part de l'exaspération des riverains de la place de la République devant les dégradations, l'abus d'alcool, les agressions...

 

En creusant un peu (ce qui n'est pas bien compliqué, mais sans doute trop pour les journalistes professionnels), on peut facilement voir que le mouvement est "légèrement" plus complexe que cela et qu'il ne véhicule pas forcément les idées démocratiques censées être mises en avant.

 

J'ai ainsi découvert qu'un certain Frédéric Lordon, économiste de son état, intervenait lors de ces "Nuit debout". Déjà qu'un économiste intervienne dans un mouvement anti-capitaliste est assez ironique, mais pourquoi pas. De plus, alors que, si l'on en croit les géniteurs du mouvement, à Nuit debout, on parle...debout, Lordon lui est assis. D'un coup, je me vois relisant La ferme des animaux avec les porcs plus égaux que les autres animaux.

 

Mais ce ne sont que détails. L'important est dans les phrases prononcées par Lordon. En voici quelques unes. 

 

Je suis le représentant du courant l’université assise.

 

Nous voilà sommés d’être inclusifs, violence du capital et violence identitaire raciste, violence dont Finkielkraut est peut-être le propagateur le plus notoire.

 

Ces médias nous demandent d’accueillir Finkielkraut et bien non ! Pas d’animation citoyenne all inclusive comme le voudraient Laurent Joffrin et Najat Vallaud Belkacem !

 

Nous ne sommes pas ici pour être amis avec tout le monde, et nous n’apportons pas la paix, nous n’avons aucun projet d’unanimité démocratique.

 

Revendiquer est une nécessité, parfois même vitale.

 

Ceci n’aura pas de sens tant que nous ne mettrons pas en question les structures du néolibéralisme.

 

S’il n’y a plus d’alternative dans le cadre, il y a toujours possibilité de refaire le cadre. C’est de la politique, pas du revendicatif. On chasse les gardiens du cadre.

 

Il faut mettre des grains de sable partout.

 

C’est débouler dans une réunion d’Anne Hidalgo, c’est débouler dans la conférence d’une association d’étudiants à l’ESCP qui invite Florian Philippot.

 

C’est faire dérailler le cours normal des choses, les harceler, leur ôter toute tranquillité !

 

Je vous laisse juge de ces phrases. Pour moi, j'y vois la rengaine habituelle de l'extrême gauche fasciste : brutale, intolérante, manipulatrice.

 

(L'article complet qui m'a permis de trouver ces phrases http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france)

Repost 0
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 11:25
Quand l'Humanité faisait l'éloge de Staline

Il y a 60 ans mourrait Staline ! L'un de pires monstres de l'histoire humaine dégageait enfin de notre planète après avoir été à l'origine de la mort de dizaines de millions de personnes et avoir saccagé la vie de millions d'autres. 

 

La une de L'Humanité, ce torchon que l'on peut lire de nos jours d'un derrière distrait, de l'époque est éloquante. Alors que l'on savait bien que la vie en URSS était un enfer, les communistes français continuaient à vouloir faire croire que ce fils de pute était un saint !

 

Et maintenant ?

 

Sachez qu'il y a encore quelques gauchos qui estiment que , si Staline fut un monstre, il eut le courage de résister à l'Amérique, qu'il détruisit à lui tout seul l'Allemagne nazie (avec qui il fut allié, mais passons !) et que sans lui, l'URSS serait resté un état archaïque.

 

A l'heure où l'extrême gauche est toujours aussi puissante dans les médias, les écoles, la pensée, il est bon de se rappeler que cette tendance politique s'est régulièrement roulé dans la fange du mensonge, du meurtre de masse, de l'adultation d'ordures...

 

Staline hier, Poutine aujourd'hui (à en croire les réseaux sociaux, ce mec est en train de gagner la guerre contre le terrorisme à lui tout seul)... Décidément la France a un vrai problème avec les dictateurs !

 

Repost 0
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 10:00

D'après la jurisprudence "Morano", édictée par les censeurs de la pensée unique, le mot "race" est désormais interdit.

 

On ne peut donc plus dire "Cette race de chien est facile à dresser" !!

 

Inutile de préciser que vous élevez des "chats de race" dans le but de gagner un peu d'argent. Dites juste que vous élevez des chats.

 

Le jeu vidéo "Star Wars Racers" ? oubliez !!

 

Le mot racisme est désormais banni ! Nous vivons donc dans le meilleur des mondes où aucune personne ne se moquera d'une autre en raison de sa couleur de peau, qu'elle soit blanche ou noire.

 

Dire le mot "race" est puni par la loi. La sanction ? retrait de la nomination en tant que tête de liste aux régionales.

 

Même la droite s'y met ! Enfin, la droite. Disons la gauche qui est à droite du PS.

 

Bref, puis-je encore me permettre de leur dire d'aller se faire foutre ?

Repost 0
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 06:40

Une bonne partie de nos chers médias se sont extasiés sur le fait que le pape François se soit rendu à Cuba et surtout qu'il ait rencontré Fidel Castro.

 

S'il est vrai que dans le Notre père, il est dit "comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés", fallait-il pour autant  aller faire de la lèche à un dictateur responsable de la mort de près de 30 000 personnes ?

 

Que le pape François aille rendre visite au peuple cubain et aux catholiques de ce pays est une bonne chose. Après tout, les jeunes Cubains actuels ne sont pas responsables de la c... de leurs aînés qui ont laissé les Castro gangréner leur île. 

 

Mais qu'il continue sa messe alors que, sous ses yeux, des opposants étaient arrêtés ou qu'il soit comme une groupie devant Castro m'insupporte.

 

Jean Paul II et Benoît XVI n'avaient aucune tolérance pour ce genre de parasite humain. Jean Paul II a d'ailleurs failli le payer de sa vie quand on sait que sa critique dure du communisme a entraîné un attentat contre sa personne. Benoît XVI n'a jamais hésité à critiquer le totalitarisme islamiste (la fameuse controverse de Rattisborne), sans se soucier des cris des bobos de toute la planète.

 

François, lui, se comporte de plus en plus comme un pape de "gauche". Il se pâme devant Castro, va aux Etats Unis et dit à Obama tout ce qu'il veut entendre (la lutte contre le réchauffement climatique c'est bien ! vive le muticulturalisme forcé ! Vous avez bien fait de vous rapprocher de Cuba ) et enfonce encore le clou sur le scandale de pédophilie qui a secoué l'église américaine il y a plusieurs années. S'il est légitime de condamner fortement les salopards responsables de ces actes, et personnellement, je trouve que la justice a été quelque peu légère à ce sujet, François aurait pu délivrer un vrai message de fermeté à l'égard des dictatures rouges ou vertes qu'aimte tant Obama. Mais il est plus simple de faire dans le politiquement correct.

 

Même quand on est pape.

 

François me déçoit de plus en plus. J'ai bien peur qu'après son passage, l'Eglise soit devenu une sorte d'ONU religieuse, un machin qui n'osera plus se dresser contre les dictateurs, qu'ils soient politiques ou scientifiques, mais qui au contraire, accompagnera la société dans toutes ses dérives.

Repost 0
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 14:37
Momie de Lénine : l'ordure fascine encore !

Article intéressant paru sur Yahoo ce jour et nous narrant que la momie de Lénine, exposée au public place rouge à Moscou serait de "plus en plus belle" !

 

Que le corps de ce fils de pute ait été bien conservé, on s'en doute puisque plusieurs dizaines d'embaumeurs ont utilisé les moyens les plus pointus, au fil des années, pour arriver à un tel résultat.

 

Mais que cet article soit écrit au premier degré, sans aucun recul historique ni aucune notification des centaines de milliers de morts que Lénine a provoqué montre bien à la fois la bêtise, l'ignorance et l'ignominie de notre société dite "moderne" !

 

Bêtise car on ne glorifie pas un homme qui a lancé le concept de goulag, dont la guerre civile contre la révolution blanche a fait des dizaines de milliers de victime et dont la politique économique désastreuse a été plus meurtrière encore.

 

Ignorance car si on écrit un article sur Lénine, on a au moins le devoir de rappeler ces quelques vérités historiques. Un petit détour par Le livre noir du communisme permet de se rafraîchir la mémoire ou, dans ce cas, d'apprendre deux ou trois trucs.

 

Ignominie car au delà de la bêtise et l'ignorance, comment peut-on parler de la momie d'un dictateur comme s'il s'agissait de celle d'un pharaon ? Cette absence totale de recul et ce nivelage par le bas prouve que notre monde va mal.

 

Mais si l'article vaut le détour, certains commentaires sont pires encore !

 

Ainsi, on y apprend que Lénine a été l'une des premières victimes de Staline (encore un con qui le confond avec Trotsky) , qu'il a offert la culture pour tous aux Russes et l'égalité des sexes aux femmes. Si égalité il y a eu, c'est bien dans le tombeau, la Révolution d'octobre ne faisant pas de sexisme quand il s'agissait de massacrer bourgeois, Koulaks ou ennemis capitaliste....

 

Bref, la charogne fascine toujours dans un pays qui ne veut toujours pas voir que le communisme a tué trois fois plus que le nazisme et dont les méthodes de destruction de masse valent bien l'horreur hitlérienne !

 

Pas de quoi être fier !!

Repost 0
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 20:51

Décidément, les peuples n'apprennent pas grand chose de leurs erreurs ! Après avoir confié le pouvoir durant des décennies à deux partis qui ont précipité le pays dans le gouffre, les Grecs ont choisi Syrisa pour les gouverner !

 

Le soucis c'est que Syrisa c'est un parti légèrement à gauche de Mélanchon, un mélange de communisme pur et dur, de beaucoup de démagogie (tout ce qui nous arrive c'est la faute à la vilaine Europe qui ne nous versait plus de subventions sans contrepartie) et surtout d'un discours totalement délirant, mais qui séduit le gogo.

 

Y compris en France vu la réaction délirante des médias ! On avait l'impression que la Grèce se libérait du nazisme tellement les envolées étaient lyriques !

 

Le problème, c'est que les Grecs, inventeurs de la démocratie (bâtie sur l'esclavage) sont tout simplement tombés de Charybe en Sylla. Et qu'ils vont vite le comprendre !!

 

Car ceux qui promettent des lendemains qui chantent, qui rasent gratis ne peuvent que décevoir. En France, à un degré moindre, on a eu Hollande.

 

Les Grecs ont donc un coco pur et dur, admirateur d'une idéologie qui a tué 120 millions de personnes !

 

Les nouveaux fascistes rouges héllènes veulent sortir de la zone euro. Certes, la Grèce n'y est entré qu'en truquant ses comptes (ce dont l'électeur était parfaitement au courant). Mais vu l'état de leur économie, le remède sera bien pire que le mal.

 

Mais ce n'est pas grave ! Après le Vénézuela de Morales, la Bolivie de Morales, les bobos se découvrent un nouveau leader "charismatique".

 

Et quand dans quelques temps, le pays s'enfoncera encore plus dans la crise, ils le trouveront toujours aussi génial !

 

Oui, décidément, les peuples n'apprennent pas grand chose de leurs erreurs. Les prétendues élites non plus !!

Repost 0
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 18:24
Décidement, Chavez, l'idole des idiots inutiles français comme Mélanchon (président du Parti de Gauche) , prouve tous les jours que le mot démocratie ne veut plus rien dire au Vénézuela !! Après avoir accueilli le néo-nazi iranien et avoir apporté son soutien aux négationistes, après avoir accusé les USA d'avoir déclenché le tremblement de terre en Haïti (si, si , selon Chavez , les Américains auraient testé des armes sismiques en vue d'attaquer l'Iran), Chavez décide de fermer purement et simplement 6 chaînes de télé, dont RCTV. Leur crime ? oser le critiquer.

Quand on voit en France, des cons comme Peillon (ça rime en plus) accuser France télévision d'être à la botte de Nicolas Sarkozy , on se dit qu'en une dictature sarkozyste et une dictature à la Chavez, il y a encore une sacré marge !!

Chavez, qui a échoué à se faire nommer président à vie, a vraiment, lui, la mainmise sur les médias. L'émission à sa gloire, Allo Président peut durer plus de 8 heures et elle est présente toutes les semaines. Rien à voir avec les pauvres 90 minutes que l'émission de ce soir avec Sarkozy !!

Le Vénézuela s'enfonce dans la dictature, avec l'accord du reste du monde. Quand Chavez balance "Obama, envoie des vaccins, gamins, envoie des vaccins", personne ne réagit, surtout pas Mélanchon et Peillon.

Quand Chavez a fermé 30 radios en juillet dernier, personne n'a rien dit en France, surtout pas Mélanchon et Peillon !!

La gauche française, mais aussi une grande partie de la classe politique n'ose rien dire à ce bâtard de Chavez. La lâcheté française est hallucinante. Il est vrai qu'il est tellement plus facile de cracher sur Sarkozy que de critiquer Chavez et de perdre une partie de son électorat de décérébrés !! 
Repost 0

Présentation

  • : La pensée néoconservatrice
  • La pensée néoconservatrice
  • : Néocon ? Of course, man !!
  • Contact

La liberté


"Que Règne la Liberté"
Georges W Bush


 

L'Iraq en Vérité


Lisez le Rapport
sur l'Irak du Blog Drzz
Plus de 150 articles
pour vous réinformer sur l'Irak !

La Vidéo