Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 12:26
medium-Leg-greve.jpgInutile !! Le mot est simple à comprendre. Il s'applique à la grève  entamée depuis mardi soir par des pro de la  démagogie refusant de cotiser comme tous les Français durant 40 ans.

Pourquoi inutile ? Parce que le gouvernement a fait des concessions déjà (attitude idiote mais bon...)  : un agent embauché à l'heure actuelle  pourra quand même partir à la retraite avant 60 ans et ne cotiser que 38,5  ans. Pan sur l'égalité !!

Inutile parce que la CGT (enfin, Bernard Thibault) avait accepté dès mardi ce que le ministre proposait  et qui a été rendu public mercredi : des négociations  par entreprise !!

Inutile parce que la justice sociale implique que chacun soit à la même enseigne. Le privé a eu sa réforme en 93, le public en 2003, au tour des régimes spéciaux !!

Inutile parce qu'elle met dans la galère des centaines de milliers de travailleurs (oserais-je des vrais ?) qui faute de trains vont devoir perdre des heures de travail, voire des journées. Et contrairement aux pros du syndicalimse, ils ne seront pas forcément payés. Les grévistes , eux, pleureront toujours en fin de conflit pour se faire payer leurs jours de grève comme ils l'ont fait en 95 !! Pan sur la fraternité.

Inutile parce que menée par des dinosaures qui croient encore que la France vit dans les 30 glorieuses, cette grève n'a que pour but que de mesurer le rapport de force entre la CGT et SUD !! Et avec pour arbitre la CFDT et les autres syndicats !! Des millions d'euros gaspillés dans un concours qui s'apparentent à celui du "c'est moi qui pisse le plus loin" ou sa variante "c'est moi qui suis le plus à gauche". Et au final, c'est le contribuable (vous, moi) qui paiera !!

Dans les années 80, Ronald Reagan avait brisé la grève des aiguilleurs du ciel en virant des milliers, les remplaçant provisoirement par l'armée avant d'embaucher des gens motivés.  Mais hélas, nous sommes en France.

En France, des milliers de chômeurs aimeraient conduire des trains !! Les syndicats  l'oublient trop vite. Mais comme ils ne risquent rien.

Cette grève inutile nous ridiculise aux yeux du monde, prouve que la France est l'un des derniers bastions  tenus par les fachos de gauche !!

Mais tant que les syndicats auront leurs relais dans les médias et que les Français ne se léveront pas pour faire respecter leur vote de mai 2007, rien ne changera.
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 06:19
unef.gifDécidément, en France, on est vieux de plus en plus jeunes. Témoin, ces hordes d’étudiants encartés à l’UNEF (l’anti-chambre du PS !!) qui veulent bloquer les universités à cause d’une réforme pourtant bien timide. Et qui, soit dit en passant, a déjà fait l’objet de négociations en leur faveur durant le mois de juillet.

Comme tous les staliniens, les méthodes des syndicats étudiants sont classiques : AG bidons où l’on vote à main levée (c’est plus intimidant qu’un bulletin secret), blocage par la force des bibliothèques, des salles de cours (et tant pis pour ceux qui veulent bosser), démagogie à tous les étages dans le discours (ouais, heu, on lutte parce que les étudiants y zont du mal à se loger, et pis, y zont pas de blés)….

Archaïques étudiants !! des vieillards en puissance, des lobotomisés de 20 ans qui parlent comme les abrutis gauchistes de 60 !! L’UNEF refuse tout en bloc, espère un nouveau Mai 68 et n’a qu’une idée simple : prendre la remorque des « mouvements sociaux » et foutre le plus de bordel dans ce pays.

Dur de gouverner un pays de gauchistes !! Les universités en sont un bel exemple. Depuis des années, démagogie des 80% de bacheliers oblige, elles sont devenues de véritables poubelles où s’entassent des zonards incapables d’aligner trois idées sur une copie, à l’orthographe désastreuse, à la culture générale proche du néant. Admirateurs du Che (qu’ils ne connaissent que via leurs coûteux Sweat-shirts) et pourfendeur du « capitalisme sauvage » (qu’ils subventionnent pourtant à grand coup de gadgets hype fabriqués en Chine) , les z-étudiants professionnels de l’UNEF (Souvent à bac +8 mais en 2e année de Deug) n’ont pas supporté la défaite de Royal en mai dernier. Le 3e tour social qu’ils appellent de leurs vœux est une splendide occasion de rappeler au PS qu’ils existent. Après tout, les Municipales approchent et il y a des places à  prendre !!

Les vieux jeunes prennent en otage l’université depuis des années. C’est aux vrais étudiants de ne plus se laisser marcher sur les pieds . Entre plusieurs centaines de jeunes qui veulent bosser et une poignée de vieux jeunes, le rapport de force est évident. A eux de prendre leurs responsabilité et de défoncer les blocages , d’expulser les vieux jeunes.

S’ils veulent manifester, qu’ils aillent rejoindre la horde de nantis de la SNCF ou de la RATP. Mais qu’ils laissent les gens sérieux bosser !!
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 07:06
medium-Leg-greve.jpgJe sais , ce jeu de mots est bien éculé, mais franchement, il s'impose en ce "jeudi noir des transports" !! Ce n'est pas un jeudi noir, c'est seulement une énième démonstration de  force de syndicats débiles, accrochés comme des morpions à leurs privilèges , se foutant totalement des usagers et de la chose publique, le tout couvert par une bonne partie de la gauche, bien trop heureuse de prendre dans la rue sa revanche sur le scrutin du 6 mai.

La prochaine fois que vous aurez à prendre le train, faites une bonne action, donnez donc la pièce à tous ces cheminots qui sont si malheureux !! Et si vous rencontrez un agent sncf cégétiste, invitez le donc à la maison. Avec la misère qu'il doit gagner, il ne doit pas souvent manger à sa faim !!
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 12:30
che.jpgAprès 40 ans de mensonges, la vérité commence enfin à sortir sur  Le Che, l'un des plus célèbres assassins de cette planète,  un communiste brutal et sans scrupules, bien loin de la légende dorée que se sont fabriqués  des millions de boutonneux et d'adultes décérébrés à travers la planète !!


La pensée néoconservatrice avait déjà bien massacré l'image de cette ordure  en mars, dans un article intitulé La face cachée du Che. On m'avait d'ailleurs  accusé de désinformations dans un des commentaires d'ailleurs.

L'article avait repris (et augmenté) sur Histoires et Polémiques , mon autre site plus porté sur l'Histoire . Je prépare d'ailleurs un article sur l'arrestation des Templiers.

La vérité commence à sortir donc avec un livre notamment :« La Face cachée du Che », par Jacobo Machover (Buchet-Chastel) . Historia avait également publié cette année un gros dossier sur le soi-disant révolutionnaire, son rôle de boucher à la solde de Castro, ses échecs économiques...

Le livre de Machover enfonce le clou , nous apprenant que le Che avait paniqué à l'annonce de sa prochaine exécution  : " Ne tirez pas ! Je suis Che Guevara ! Je vaux davantage vivant que mort ! " . Pas mal pour un type courageux et modèle de toute un pan de la jeunesse bobo !!

Il rappelle aussi que le Che fumait le Havane tout en supervisant les exécutions et qu'il estimait que les preuves d'une culpabilité n'était que des "méthodes bourgeoises".

Bien entendu, tout ce que j'ai écrit dans mes deux articles sont dans ce livre qui ne manquera pas, on s'en doute, d'être honni par toute la gauche, caviar ou fasciste. L'autocritique étant une chose tabou chez nous !!

Ainsi , Morales, le président bolivien a rendu hommage à ce fils de p... . Comme quoi, on peut être président et très con !!

Pas grave, la vérité éclate enfin !!!

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 05:29
nuonchea.jpgNuon Chea,  l'un des collaborateurs  les plus proches de Pol Pot va-t-il répondre de ses crimes ?

Pour ceux qui l'ignorent , ou pour ceux qui font mine de le faire , comme , par exemple, les derniers sympathisans communistes en France, le régime de Pol Pot ne fut pas seulement l'un des plus sanguinaires de la planète, détruisant 1/3 de la population du Cambodge, ce fut surtout le plus cynique, le plus délirant et aussi, hélas, l'un des plus soutenus par les masses décérébrés des gauchistes européens.

Nuon Chea s'occupa de la prison de Tuol Sleng (S-21), une antichambre de l'enfer où les Khmers rouges torturaient, violaient, tuaient  tous leurs opposants. Et de 75 à 78 , au Cambodge, le simple fait de porter des lunettes ou de savoir lire pouvait faire de vous un opposant. Les intellectuels étaient forcément des esprits corrompus pour ces assassins.

Durant 3 ans, les Khmers vont enfoncer leur pays dans une folie sans nom. Décidant de repartir de l'année zéro, ils envoient les citadins à la campagne. Et tant pis pour les faibles, ils sont executés. Pol Pot, cet Hitler Khmer , s'appuie sur une armée de fanatiques, dont certains n'ont même pas 12 ans , qui lui obéissent aveuglément. La moralité n'existe plus. Le Cambodge se transforme en un vaste charnier pendant que les pacifistes en Amérique continue à fêter la défaite américaine au Viet-Nam.

La folie communiste n'a pas de limite. Les meurtres se succèdent. Contester un ordre, se plaindre de la fatigue, consoler un ami peut entraîner la mort. Pol Pot règne sur un océan de cadavre. Et Nuon Chea est l'homme qui orchestre cette macabre parodie de gouvernance. Et nul besoin de technique sophistiquée , un simple coup de pelle afin de briser le cou suffit pour faire l'un des plus grands génocides du XXe siècle. Après tout, les massacres au Rwanda n'ont eu besoin que de machettes.
khmer.jpg
Pendant ce temps, en Europe, les gauchos célèbrent Mao et admirent Pol Pot, l'homme qui a mis la bourgeoisie à genoux !!

Interdisant la monnaie, la propriété privée, les Khmers propulsent leur pays dans les limbes du sous developpement : la famine s'installe, l'économie plonge, n'existant plus. Athés intégriste, les Khmers liquident toute religion et détruisent sans disctinction les églises chrétiennes , les pagode boudhistes . Les croyants   , chrétiens, boudhistes, musulmans sont impitoyablement assassinés.

Il faudra l'intervention du Viet-Nam , pourtant l'allié de la veille, pour que le monde découvre l'horreur Khmer. Mais même là les scribouillards de l'Humanité détourneront pudiquement les yeux.

Pol Pot mourra tranquillement, sans jamais répondre de ses crimes. "Regardez moi, ai-je l'air d'un sauvage ? j'ai la conscience tranquille !". Voilà comme se dépeignait Pol Pot

Nuon Chea a moins de chance. Ce vieillard e 82 ans va donc passer en jugement. Cet adepte du marxisme leninisme coulait des jours paisibles de rentier du côté de Païlin !! De rentier !! Pour un homme qui se réclamait du communisme.

Puisse vivre-t-il encore assez longtemps pour répondre de l'horreur qui a mise en place durant ces années de terreur. Durant ces années normales dans un régime communiste.

L'horreur Khmer ne s'est pas arreté en 78 : http://khmercanada.site.voila.fr/atrocites.htm

Et encore


Partager cet article
Repost0
18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 06:26
Oui, je dis chapeau !! Avoir réussi à transformer une défaite cuisante annoncée en non-victoire tout en gagnant des sièges , je vous tire mon chapeau .

Je tire mon chapeau à Fabius qui , en débusquant la proposition socialiste de la TVA sociale dans les projets du gouvernement à trouver de quoi éclipser le vrai débat et les vrais questions .

Je tire mon chapeau à DSK qui a réussi à faire croire que cette idée , dont il était partisan en 2005 , était une mauvaise idée.

Je tire mon chapeau à certains médias qui se sont focalisé sur la forme plutôt que sur le fond faisant de cet entre deux tours à la fois une sorte de faux suspens (la Droite aura-t-elle plus de 400 députés ?) et une escalade de démagogie. on notera que seul Le Figaro était resté prudent lundi dernier. Logique, la rédaction du Figaro sait que les autres journaux obt une sacré capacité de nuisance.

Je tire mon chapeau aux candidats de gauche qui ont réussi à mobiliser leurs électorats plus fortement  que ceux de la droite, prouvant, une fois de plus, qu'une élection se finit à 20h, pas avant le vote. Il est vrai que les termes tsumani, vague bleue ... ont eu un effet désastreux sur les électeurs.  J'en profite pour dire aux gens de droite qui n'ont pas été voté hier qu'ils ont fait une erreur.

Je tire enfin mon chapeau à tous les gens de gauche et du modem qui sont passés sur les chaînes de télé hier soir : affirmer ainsi leur victoire alors que leur retard est de plus de 120 sièges, que le PCF perd son groupe, que le Modem et les verts ne seront que 4 chacun montrent les vertus de la méthode Coué !!

Au final , la Droite a gagné. Moins que ce qui était espéré. En voix, sur ce deuxième tout uniquement, on nous annonce même une gauche majoritaire : manip de génie qui consiste à ne prendre qu'une partie du vote en compte afin de continuer à faire croire aux gens une fiction certes plaisante pour le PS mais une fiction tout de même.

Le fait que la victoire soit moins forte que prévue va certes empécher le PS de faire sa rénovation. Mais cela , on le savait depuis dimanche soir. La rupture Hollande-Royal ajoute encore plus de "délire" à cette situation (ces deux là , en attendant, se seront bien foutus de la gueule du monde, rappelez vous le bisou d'avant meeting et leur déclaration sur les "calomnies à propos de notre couple". J'y reviendrai et je serai impitoyable). Ce qui risquerait d'arriver, et ce qu'espère le PS, c'est que François Fillon calme ses ardeurs réformatrices.

A l'écoute de son discours d'hier, je le pense pas .

Cependant, cette situation n'a pas que des désavantages : le PS ne pourra pas jouer la victimisation . Il devra tout de même affronter une situation interne compliquée. Il devra expliquer pourquoi, pour la première fois depuis 1978 une majorité sortante est réélue et pourquoi il perd les élections majeures depuis dix ans.

Je ne m'inquiète pas pour cela : les médias de gauche, les plus nombreux, vont prendre le relais d'un PS qui croit avoir retrouvé de la voix. L'opposition sera toujours aussi stérile (on l'a bien vu hier dans les échanges Delanoé-Bertrand).

Je salue le courage de la droite qui a osé dire, entre les deux tours, que le gouvernement n'augmenterait pas le smic hors inflation, d'avoir osé dire que certaines réformes seront dures... Cela leur a fait perdre des députés c'est clair mais au moins, ils ont été francs, à la différence de la gauche qui a fait un nouvelle non-campagne .

Cependant, a majorité moins forte , majorité plus soudée. Désormais, Nicolas Sarkozy sait qu'il devra encore convaincre, convaincre pour avoir une vraie rupture.

Au final vraie victoire , plus courte mais incontestable. Et la preuve que la gauche n'a pas changé, qu'elle ne changera pas.

(La sanction envers Juppé me semble très injuste. La gauche s'est offert sa tête. Et a privé le pays d'un homme de valeur. C'est sans doute cela l'opposition constructrice)



Juppe
envoyé par lefigaro
Partager cet article
Repost0
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 08:28
(Merci à Rico , pour l'info)

A quelques jours du second tour des élections législatives, les socialistes ont choisi de faire campagne sur l’unique thème "votez socialiste, votez contre la TVA à 24,6%". « C’est une mauvaise mesure », a froidement déclaré sur France 3 Dominique Strauss-Kahn.

Mais l’ancien ministre de l’Economie n’était pas de cet avis il y a peu ! En 2005, il écrivait : « la TVA est l'impôt de loin le plus "productif" et […] il introduit une  forme de progressivité de la taxation selon les modes de consommation. […] Mon idée est d'utiliser les "points forts" de la TVA pour poursuivre des objectifs clairs et précis. Premier objectif: la lutte contre les conséquences des délocalisations et la défense de l'emploi. […]Deuxième objectif : la défense de la santé et de l'environnement.»

Ce  comportement électoraliste désespéré et parfaitement intolérable témoigne une fois de plus de l’incapacité des socialistes à formuler des solutions pour lutter contre les délocalisations, à part de celles qui consistent à abaisser le temps de travail et augmenter les cotisations.

Qu'on se le dise, discutant hier avec un ami contrôleur aux impots, élargir l'assiette est la seule manière de faire rentrer des recettes indispensables à notre économie et moins faire payer le travail salarié est la seule manière de rendre plus équitable les prélèvements.

Après tout, un couple de rmiste qui achète plusieurs DVD par mois participera enfin à la vie sociale de son pays.

Je carricature ? Pas vraiment, si j'en crois ce que je vois autour de moi.
Partager cet article
Repost0
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 13:04
Marie Bobo pête les plombs en direct sur France 2. L'ingrate !!

Ségolène Royal - France 2 [11/06/2007]
envoyé par omar95

A pleurer de rire. Après un reportage sur le deuxième tour des législatives, Royal a donc déclaré :"Le reportage que vous venez de passer est assez scandaleux" !!

Diantre, scandaleux !! Pourquoi ? Parce que France 2 a cité plusieurs fois le nom de Juppé mais pas celui de la candidate PS . Cette dernière a pourtant eu la parole et son nom apparaissait à l'écran. Mais cela , Marie Bobo s'en tape. Elle s'insurge aussi quand on ose dire que certains de ses proches sont en ballottage défavorable . Il est vrai que quand on croit avoir gagné avec 47% des voix....

Ingrate candidate du PS !! Alors que France Televisions avait pris fait et cause pour sa candidature (comparez l'émission de Chabot avec elle et avec Sarkozy !!), Royal ose l'accuser de rouler pour la droite. Qui veut-elle convaincre ? Ses amis en ballottage défavorable ? Ses groupies qui continuent à la vénérer comme une messie ? la gauche caviar qui refuse de voir la défaite ? Les adeptes de la non victoire ?

Non seulement, elle continue à se montrer sectaire, agressive, intolérante, ennemie des libertés élémentaires mais en plus elle attaque ses alliés journalistes. Tout faux donc !!

Il est clair aussi que ce coup de gueule, aussi "spontané" que sa comédie sur les handicapés était surtout là pour faire oublier son flop d'avec le Modem. Royal qui est en train de casser le PS est finalement notre meilleur atout pour une vraie vague bleue. Que dis-je ? un tsumani bleue !!
Partager cet article
Repost0
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 18:54
Loin de moi de ne pas m'être interessé aux Legislatives. Mais les sujets n'ont pas manqué. Cela dit, il faut désormais faire son travail et appeler à une nouvelle non-victoire du PS !!

Le 6 mai , Segolène Royal a obtenu la plus belle non-victoire de l'histoire de son parti . Certes, une personne saine d'esprit et vivant dans le monde réel aurait parlé de raclée mais pas Marie-Bobo. Cette femme est dans un déni de réalité proprement hallucinant . C'est Néo dans le monde de la Matrice. Sauf qu'elle refuse de revenir dans le monde réel.

Les 10 et 17 juin, il faut transformer l'essai et obliger le PS à se réformer. Et cette réforme passe par la non-victoire, la plus large possible, du PS.

Les adversaires de la France qui avance mettent en avance le danger d'un pouvoir monolithique et bleu !! En 81, la France était rose. Cela ne gênait pas le PS. Et puis, les gauchos oublient qu'ils détiennent les régions. Ainsi que pas mal de villes comme Lyon ou Paris. Et que cette clé n'est pas négligeable. Quelques exemples :

Certaines régions PS avaient prévenu , en pleine crise du CPE, que les sociétés qui auraient osé employer ce mode de contrat, se seraient vu "punies" : pas de subventions, adieux aux marchés publics... Oui , c'est un discours intolérants mais qui s'en soucient ?

Lors d'une discussion avec une personne proche de l'Inspection d'Académie de Lorraine, j'ai été surpris d'apprendre que les maires qui auraient l'outrecuidance de choisir un "mauvais candidat" à parainner pour 2007 auraient quelques petits soucis avec la Région à propos de leurs aides, leurs dossiers, leurs subventions.

Non, même avec une chambre bleue, la droite n'aura pas tous les pouvoirs. Les journalistes resteront à gauche, les associations style Mrap ou les syndicats seront toujours là, les rappeurs, y compris les plus nuls comme Diams continueront à cracher sur le pays, le racisme anti-blanc et l'antisémitisme seront toujours entretenus par les nouveaux réacs, Bush, Israël , Benoit XVI seront toujours cloués au pilori par les adeptes de la pensée unique.

Il faut donc une victoire la plus large possible de la droite. Le PS doit enfin comprendre qu'il ne comprend plus ce pays, que les vrais conservateurs , ce sont eux !!

Dimanche, il faudra donc voter massivement pour l'UMP et le nouveau Centre, afin que Royal, qui brigue la direction du PS , soit enfin renvoyée aux poubelles de l'histoire. Cette démagogue pourrait enfin dégager du paysage politique et donner une chance à son parti de se moderniser, de devenir une opposition raisonnable et non pas un ramassis d'idéologue prêt à toutes les compromissions avec l'extrême gauche fasciste et antisioniste !!

Et transformer l'essai dimanche 17 juin, jour de la fête des pères !!
Partager cet article
Repost0
3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 01:33
Cette note était destinée au départ à Histoires et Polémiques, mon site historique mais j'ai décidé de la publier déjà sur le blog. Elle sera donc étoffée la semaine prochaine sur Histoires et Polémiques (un exceeeeeellent site !! si , si !!) . Voici donc la version "Light"



Commençons par le début : Ernesto Guevara de la Serna est né en Argentine, en 1929, dans une famille bourgeoise argentine. Après avoir caressé l’espoir d’être ingénieur, il s’orientera vers la médecine en 1947 et sera infirmier en 1951 sur des cargos militaires.

En 1952, il fait le tour de l’Amérique du Sud en moto, avec un compagnon. De ce périple sortira 53 ans plus tard, le film Carnets de Voyage, navet que tous les bobos de la planète vont idolâtrer et le placer dans leur dvdthèque aux côtés de Farenlie 9/11 ou les films "politiques" de Georges Clooney.

Mais c’est également durant ce voyage que le Che va découvrir, selon ses dires, la misère et le socialisme : il va alors rompre avec sa famille et rejeter les valeurs de sa jeunesse dorée.

En 1953, il est diplômé en médecine (même si ce point est remis en question) et part à Mexico. C’est là qu’il est présenté en juin 1955 à un certain Raul Castro. Un mois plus tard, il rencontre son frère Fidel. Le Che tombe en admiration devant Castro et il le suivra sans état d’âmes et sans se poser aucune question jusqu’à la fin.

Le 2 décembre 1956, les troupes des frères Castro débarquent à Cuba. Le Che est bien sûr du voyage et il va rapidement devenir le maître de la province de Las Villas. Trop rapidement sans doute. Jaloux de ses succès trop rapides, Fidel Castro va vite ramener sur terre le jeune Argentin. Il ne lui permet pas d’entrer en premier dans La Havane : c’est Camille Cienfungos, moins charismatique qui le fera. Le Che encaisse, comme il encaissera plus tard la mort accidentelle (si l’on en croit la thèse officielle de La Havane) de ce même Cienfungos et la prison à vie de son ami Matos.

En 1960, il se rend en URSS et en revient ébloui. L’idylle ne durera pas, mais cette visite va le conforter dans son radicalisme.

On peut reprocher quantité de choses à Guevara mais pas son aptitude à la lutte armée. En 1961, il participe avec succès à la bataille de la Baie des Cochons, Cuba mettant en échec la tentative de débarquement de la CIA afin de restaurer un régime plus démocratique dans l’île.

Mais la crise des missiles russes  va faire voler en éclats une partie de ses illusions. Voyant que l’URSS ne va pas jusqu’au bout de son affrontement avec Kennedy, en refusant une guerre nucléaire (!) , Le Che se détourne de ses anciens alliés. Avec la haine de l’amoureux déçu, il commence par se désoler de cette attitude timorée puis se répand en propos de plus en plus violents contre l’URSS. Au séminaire afro-asiatique d’Alger en 1965, il insulte carrément les représentants russes.

Il commence à devenir gênant pour Castro qui décide de l’envoyer en Afrique.

Entre-temps, Le Che a eu des responsabilités écrasantes sur l’île. Il a été responsable de la prison de La Cabana où il va acquérir un nouveau surnom : el carnicerito, le petit boucher. En effet, l’idole des bobos va superviser l’exécution de 200 opposants. Fusillant sans relâche, le Che met toute son énergie à partir du 3 février 1959 à éradiquer toute opposition. Mais en plus de tous ces meurtres d’états, il effectue des simulacres d’exécutions, des tortures, des services moraux comme faire passer 40 heures à des prisonniers sans eau, sans nourriture, sans sommeil. Pour info, la note de Wikipédia , pourtant élogieuse , parle elle de 55 à 550 personnes !!

Certes, le Che n’est pas seul dans cette politique répressive. Raul Castro se flatte d’avoir fait fusiller 68 personnes en une seule journée à l’est du pays. Mais maillon essentiel de la chaîne, le Che est l’un des plus convaincus, des plus fanatiques. Pour lui la répression doit être sans faille, sans pitié.

 Ainsi il écrit le 5 février 1959  « Les exécutions ne sont pas seulement une nécessité pour le peuple de Cuba mais également un devoir imposé par ce peuple ». Vu sous cette angle, on n’a quand même du mal à comprendre l’auréole que certains alter mondialistes tressent à un tel assassin. Dans le même ordre d’idée, la presse cubaine reprend les idées du Che avec des titres tels que « les exécutions éviteront davantage de sang » ou « suspendre les exécutions reviendrait à irriter le peuple ». Grand admirateur de la Terreur de 1793, Guevara ne peut qu’approuver une répression sans faille.

On pourrait penser, naïvement, que ces massacres ne seraient qu’une erreur de jeunesse. Mais en 1964, il persiste et signe : « Nous avons fusillé et nous fusillerons tant que cela sera nécessaire. Notre lutte est une lutte à mort ». Djeunes, quand vous enfilez votre sweat à capuche Che, pensez donc à ses paroles.

Ernesto Guevara fut aussi l’instigateur du système cubain de camps de travail forcé, ayant créé le premier de ceux-ci à Guanahacabibes afin de « rééduquer » les opposants à la révolution cubaine.

Mais la supervision de la Cabana n’est pas sa seule implication dans la politique de l’île. Il a également des responsabilités économiques. Sa politique socialiste de réforme agraire, de mise en commun des terres et d’éradication de la propriété privée est un échec total. L’armée contrôle tout, y compris la distribution de semis, mais, dans le même temps, le déficit est multiplié par 26 !! L’objectif du Che était que l’île soit totalement autosuffisante. En 1965, c’est le retour à la monoculture de la canne à sucre. Cuba devient une île sous perfusion, ne survivant que grâce à l’aide des pays frères.

De plus en plus embarrassé, Castro décide de se débarrasser du Che. Il l’envoie chanter la bonne parole révolutionnaire en Afrique puis en Bolivie. Pour brûler les vaisseaux de son ex-compagnon, il fait lire une étrange lettre où le Che déclare renoncer à toutes fonctions à Cuba. Étrange car sujette à caution, si certains passages sont du pur Guevara, d’autres semblent soit dictés voire carrément réécrits. Quoi qu’il en soit, le Che est effondré quand il apprend que sa lettre qui devait être posthume a été rendue public par Castro.

Sans doute se rend-il enfin compte que le bourreau de Cuba l’a manipulé pendant des années ?

Au Congo, il tente de mettre sur pied une guérilla efficace mais confronté au paludisme, à des hommes totalement inefficaces (qui absorbe une drogue qui les rend « invincibles ») et à des conflits interethniques entre militants congolais et rwandais, l’expédition est un échec. Toujours aussi élégant, il estime qu’il dirige « une armée de parasites ». Les admirateurs des marxistes africains apprécieront.

Il ne réussira pas plus en Bolivie, où il rencontrera des « combattants » étrangers comme Régis Debray. Là aussi, il tente d’organiser des guérillas, d’allumer « un, deux, trois Vietnam » mais lâché par tous, y compris les paysans qu’il est censé représenter, le Che tombe dans une embuscade et est abattu le 9 octobre 1967.

Castro s’empare alors de l’image de son ex-compagnon de route et en fait une sorte de martyr politique. Les bobos et les gauchos de toute la planète, en rupture de messie vont alors faire le reste : occulter toutes les actions négatives de ce vulgaire psychopathes, évacuer sa désastreuse politique économique et l’élever au rang d’icônes.

Le commerce n’aura alors plus qu’à faire le reste. Voilà pourquoi des milliers d’abrutis boutonneux se rassemblent avec le portrait de leur idole, le plus souvent en connaissant juste son nom. Il est vrai que connaître le vrai Che leur demanderait un minimum de culture et de travail. Et comme tout le monde le sait, un alter mondialiste est surtout une tête vide qui ne demande qu’à se remplir avec la propagande politiquement correcte.

Le Che n'est donc au final qu'un vulgaire pantin castriste, vrai tortionnaire, un assassin et une brute. Il a échoué quasiment partout, ruinant la vie de milliers de cubains. Son "culte" n'est pas qu'indécent. Il est surtout la preuve que l'inculture et la bêtise mènent hélas un monde devenu totalement aveugle.

On notera qu'en décembre 2006, la revue Historia a écrit un dossier relativement bien fait afin de mettre "en valeur" le vrai Che. A lire absolument !!

 (L'image illustrant cette note est la couverture du livre d'Humberto Fontonova . Vous pouvez en savoir plus sur le site d'amazon.)
Partager cet article
Repost0