Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 08:29
Pour John McCain, la raison de l'absence de visite d'Obama aux blessés US en Allemagne est simple : il n'y avait pas de caméras !!

Et pour confirmer les craintes du candidat démocrat, le dernier sondage Gallup ne lui laissent plus que 4 points d'avance au lieu de huit !! (Source Newsmax)

"And now, he made time to go to the gym, but canceled a visit with wounded troops,” the ad says. “Seems the Pentagon wouldn’t allow him to bring cameras. John McCain is always there for our troops.”"

Et là, il a eu le temps d'aller au gymnase mais a annulé une visite à nos soldats blessés. Il semble que le Pentagone ne voulait pas l'autoriser à emener des caméras.

John McCain est toujours là pour nos troupes

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 09:24
Trouvé sur le blog franceforjohnmccain ce superbe portrait !!

John Mc Cain est un homme dont le passé a permis aux Américains de reconnaitre une certaine gratitude, un certain respect et une admiration pour ses héros militaires blessés par les meurtrissures morales de la Guerre du Vietnam, alors que dans les années 70, tout soldat qui s'était battu pour l'honneur de son pays était presque considéré comme un criminel de guerre.

Parmi les hommes qui avaient fait la guerre au Vietnam, 58000 y avaient perdu la vie, 270 000 furent blessés et 21 000 revinrent handicapés. 5000 permirent un ou plusieurs membres.

Pendant ce temps, parmi les 27 millions d'hommes en âge de faire leur service militaire et d'être envoyés sur le front, 16 millions, soit 60% trouvèrent des moyens de se faire exemptés ou réformés. On peut comprendre l'amertume de ceux qui eurent à souffrir sur le plan moral comme sur le plan physique de cette guerre.

John Mc Cain eut toute sa vie à suivre l'exemple de son père et de son grand-père, qui étaient tous deux amirals et qui avaient été bardés de médailles et d'honneurs. Après son passage par l'école navale d'Arlington, il eut plusieurs fois la vie sauve, malgré des accidents. Ainsi, en Aout 1958, à l'école d'aviation de Pensacola, alors qu'il effectuait des tentatives d'atterrissage de son avion, son moteur eut des ratés, et son avion plongea dans la baire de Corpus Christi. Il arriva cependant à remonter à la surface, à s'accrocher à l'épave et à être récupéré par des sauveteurs sain et sauf.
 
Par la suite, le 29 juillet 1967, alors qu'il était l'un des pilotes du porte-avion Forrestal, un missile fut tiré par erreur, sur son avion skyhawk, touchant l'un de ses réservoirs, et il eut juste le temps de sauter de son avion avant que celui-ci prenne feu ainsi que la cargaison de bombes qu'il transportait. Il réussit néanmoins à échapper aux flammes, alors que les autres avions sur le pont prenaient feu. Ce jour-là, 134 hommes furent tués ou portés disparus, une des plus grandes catastrophes de l'armée américaine depuis la seconde guerre mondiale. 
 
Mc Cain réussit pourtant à reprendre les airs sur un autre navire, l'Oriskany, quelques semaines plus tard. Le 26 Octobre 1967, alors qu'il effectuait un vol au-dessus d'Hanoi, Mc Cain fut touché par un missile SAM sur son aile droite. Il fut obligé de plonger dans les eaux d'un petit lac au centre d'Hanoi, et de s'éjecter de son avion. Il perdit connaissance et fut récupéré par une foule de vietnamiens en colère.
 
C'est alors que commença cinq années et demi de captivité dans d'atroces conditions de survie. L'officier qui le gardait prisionnier, surnommé "le chat", permit, à des fins de propagande, qu'un journaliste français, François Chalais, accompagnant la croix rouge, le filme, révélant ainsi au monde entier le calvaire qu'i avait à subir, dans la prison de Hoa Lo, le pénitencier d'Hanoi.
 
A la fin de la guerre du Vietnam, le 14 mars 1973, il fut libéré avec les autres prisonniers de guerre, claudicant à l'aide de béquilles. Il fut accueilli comme un héros par le Président Nixon et par la presse américaine. Ainsi, il fit la courverture du New York Times, à sa descente d'avion sur le sol américain. Il écrivit ensuite, en mai 1973, un article retentissant de treize pages sur sa captivité dans le journal US News and World Report: "Comment les Prisonniers de Guerre résistèrent", avec comme sous-titre: "Trois générations d'une famille de marins célébres."
Par la suite, il devint attaché militaire chargé des relations publiques de la Marine auprès du Congrès américain, ce qui lui donna le goût de la politique. Puis, en 1982, il tenta sa chance, afin de devenir député, représentant l'état d'Arizona. Il réussit ainsi, dans une campagne effrénée de porte-à-porte, à rendre visite à 20 000 familles, ce qui assura son succès, lui permettant d'être élu. Il se présenta ensuite au poste de Sénateur et fut égalemernt élu.
 
A ce poste, il se montra une sorte de franc-tireur, indépendant, votant parfois avec les démocrates, des budgets militaires que le Président Clinton voulait faire passer. 
Par la suite, lors de la campagne présidentielle de 2000, il tenta sa chance, sans succès, et se rangea sous la bannière de Georges W. Bush. En 2008, alors que les démocrates Obama et Clinton se déchiraient le poste de candidat démocrate, il réussit à s'imposer sans trop de mal comme candidat républicain, pronant un assainissement de l'économie, et une attitude ferme sur les terrains de l'immigration clandestine et de la politique étrangère, tant en Afghanistan, qu'en Irak et que face à l'Iran.
 
Aujourd'hui, face à un candidat démocrate trés jeune, inexpérimenté, idolâtré, il représente une valeur sûre, rassurante d'un homme capable de prendre des décisions difficiles, alors que la sécurité du monde libre peut être facilement menacée, son livre de chevet étant "Grandeur et Décadence de l'Empire Romain", livre qu'il a pu lire plusieurs fois.
 
Son élection ne concerne donc pas seulement le peuple américain, mais tout démocrate qui pense que notre civilisation occidentale est menacée et que les théocraties qui la supplanteraient ne seraient pas idéales pour l'ensemble de nos contemporains.
 
Luc Gaubert.
http://franceforjohnmccain.blogspot.com/
Partager cet article
Repost0
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 20:09
Pierre Toullec, animateur du Gop France vient de mettre en ligne un site afin de soutenir la candidature de John McCain et de la promouvoir en France, histoire de faire contrepoids à la propagande hystérique pro-Obama chez nous.

Je laisse la parole à Pierre

Outre-Atlantique, la campagne Présidentielle générale s'est achevée avec la victoire de Barack Obama le 3 juin 2008. Le duel entre ces deux hommes commence. Au programme, quatre mois de campagne entre le 4 juillet et le 4 novembre 2008.

Le comité John McCain France a pour objectif à la fois d'expliquer la candidature et les valeurs du candidat aux Français, et montrer aux électeurs Américains que les Républicains sont soutenus aussi en France pour leur action dans le pays leader du Monde Libre.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2008 3 16 /07 /juillet /2008 15:57
La voilà, l'adresse du candidat Républicain et , on l'espère , futur dirigeant du monde libre !!

http://www.johnmccain.com/

Et le blog officiel :

http://www.johnmccain.com/blog/

Bonne visite !!
Partager cet article
Repost0
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 11:01
Le candidat démocrate n'est pas vraiment content du New Yorker, journal placé à gauche et qui l'a pourtant soutenu durant les primaires.

Pourquoi ?

Parce que, pour se moquer des déclarations de certains Républicains à propos du passé musulman d'Obama ou de certains de ses "soutiens" parmi les terroristes , le journal a mis en couverture cette carricature.


Problème, le candidat n'a pas vraiment aimé cette "dérision". C'est du moins la version officielle.

Pour ma part, je pense plutôt que ce dessin en dit nettement plus sur le vrai Obama que le personnage sympathique que veulent nous vendre les médias !! Et qu'Obama n'a pas vraiment envie que l'on renvoie une autre image que celle qu'il s'est construite...
Partager cet article
Repost0
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 08:33
Enfin !! Après 5 ans, les Républicains commencent à oser enfin afirmer que l'opération Iraki Freedom  a été le point de départ d'une nouvelle donne au Moyen Orient et la liberté pour 20 millions d'Irakiens !!

C'est ce qu'elle a déclaré à la chaîne Bloomberg , insitant aussi sur l'amélioration de la situation au Moyen Orient depuis l'arrivée à la Maison Blanche de Georges W.Bush !!

"Je suis fière de la décision de cette administration de renverser Saddam Hussein. Je suis fière de la libération de 20 millions d'Irakiens" avait-elle déclaré plus tôt dans la semaine à d'autres médias.

Rice a également estimé que des progrès en Corée du Nord et en Chine était une preuve de l'efficatité des avancées au cours des huit dernières années de l'administration Bush, qui prendra fin dans quelques mois.

Alors qu'en France, des gens de droite comme Coppé ont choisi de soutenir Obama (encore un qui vit dans un monde virtuel) , il est rassurant de voir qu'aux USA, les tenants du GOP assument pleinement la lutte de cette 4e guerre mondiale !!
Partager cet article
Repost0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 13:03

(Paru sur le blog Drzz, cet excellent article de Miguel Garroté)

Obambi vient de taxer un max de pognon aux vedettes de Hollywood. Quatre millions de dollars cette semaine. Pour lui. Et aussi pour Madame Clinton. Afin d’aider Madame à payer l’énorme dette générée par sa propre - et loupée - campagne électorale . De son côté Madame Clinton lance par e-mail sa propre opération de collecte de fonds pour solder sa dette électorale : 22 millions de dollars. La moitié – 11 millions de dollars – sortira du porte-monnaie privé de Monsieur et Madame Clinton. Faut dire que les deux ont les moyens sans en avoir l’air. L’autre moitié – encore 11 millions de dollars – et bien il va falloir que Madame Clinton les rende.

  

Obambi a donné instruction à ses propres collecteurs de fonds d’aider Madame Clinton dans son endettement de 11 millions de dollars. Pourquoi tant de générosité ? Pour obtenir le soutient électoral de Madame Clinton sans pour autant lui offrir la Vice-présidence. Je t’aide à rembourser et tu dégages de ma vie politique.
  
      

Dans sa toute récente tournée des superstars Obambi a mobilisé les acteurs John Malkovich, Dennis Quaid, Don Cheadle et Samuel Jackson, ainsi que des top models telles Cindy Crawford et Heidi Klum dont le mari le chanteur Seal , a lâché deux chansons – pas plus – au public select présent. Le ticket d’entrée au happening hollywelectoral d’Obambi and Seal à deux chansons s’est vendu la modique somme de 28.500 dollars par personne. Pour avoir le droit de participer à la réception qui a suivi les deux chants obamsealiens les invités se sont fait taxer 2.300 dollars supplémentaires par tête de pipe. Cela nous fait passé 30.000 dollars par couillon pour deux chants et quelques amuse-bouches. La démocratie version gauche caviar.

  

Miguel Garroté

Partager cet article
Repost0
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 07:04
Obama a le vent en poupe en ce moment. Mais pas forcément là où il le voudrait.

A La Havane, les frères Castro le soutiennent. Chavez ne dit pas non à un Obama à la maison blanche. Kadhafi non plus !!

Mais un nouveau soutien se fait jour, celui de Kim Jong II !! Le dictateur Nord Coréen a avoué préféré Obama à Mc Cain, considéré comme un clone de Bush !! On ne sait pas si l'intéressé apprécie !!

Décidément, après la gauche radicale US (qui est en train d'exiger d'Obama qu'il tienne ses promesses irresponsables) , le candidat démocrate est bien entouré !!


조선반도와의 관계에서 본다면 부쉬정권의 잘못을 엄하게 비판하고 조선의 지도자와 조건없이 만나겠다고 공언해온 오바마가 《부쉬의 아류》이자 네오콘의 허수아비나 다름없는 매케인보다 낫기는 낫다.

We will see a better relationship between the U.S. and the Korean Peninsula with Obama, who sternly criticizes Bush and who would meet the leader of Chosun without pre-conditions, than with the “Bush clone” and scarecrow of the neocons McCain. 

(Source : One Free Korea)

(Merci à Jean et Drzz pour l'info) 
Partager cet article
Repost0
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 06:28

Il est un phénomène étonnant qui se manifeste depuis quelque temps : le retour de la Cartermania et son corollaire, la disparition de l’ère Clinton !!

 

Résumons : Jimmy Carter fut président de 1976 à 1980. Avec lui, le monde a connu une avancée à Camp David avec les accords entre l’Egypte et Israël, mais le monde a connu des reculs partout ailleurs.

 

En Iran, avec la désastreuse révolution islamique que Carter n’a pas pu (voulu ? su ?) empécher !! On en voit encore les résultats près de 30 ans plus tard !! 30 ans d’obscurantisme, de régression sociale, d’exécutions sommaires, de délires négationnistes !! Il n’a pas réussi à empécher l’Iran de détenir des otages américains pendant des mois et sa tentative d’intervention par un commando a pitoyablement échoué !!

 

En Afghanistan, avec l’arrivée de l’Armée Rouge dans ce pays. Là aussi, Carter a échoué et sa non-intervention a laissé le champ libre à 7 ans de guerre ouverte, puis le conflit civil, puis l’intervention des Talibans et au bout du compte le 11 septembre (Ok, le raccourci est rapide, mais les erreurs, on le paye souvent très longtemps avant).

 

Battu sèchement par Ronald Reagan, Carter s’est ensuite reconverti au soutien aux dictateurs de tous poils, s’est découvert des points communs avec Castro…. Bref, de quoi faire plaisir à tous nos amis gauchistes, anti-américains…

 

Pourquoi une Cartermania ? Parce que Clinton n’est plus en odeur de sainteté. L’acharnement de sa femme à ne pas s’incliner devant Obama (la vilaine !!) a terni à tout jamais le nom de Clinton aux yeux du public français qui rêve de voir l’Amérique « qu’on aime » à la Maison Blanche. Du coup, on zappe l’ère Clinton et le dernière président démocrate a avoir démoli… Euh occupé la Maison Blanche est donc Jimmy Carter, que l’on surnommait le vendeur de cacahouètes à l’époque.

 

Hillary Clinton, qui a finalement cédé, alors qu’elle a gagné le vote populaire mais pas le nombre de délégués (comme Gore en 2000 mais cela n’a plus l’air de gêner les admirateurs démocrates) rejoint donc W dans les commentaires fielleux de ceux qui espèrent un grand changement en novembre.

 

Sauf que, et on peut en rire, Obama après s’être servi de l’extrême gauche US est en train de droitiser son discours , sur Israël notamment , provoquant l'ire du Hamas (entre autres) qui le portait aux nues il y a encore quelques semaines.

 

Revenons à Carter. On le voit désormais beaucoup plus dans les commentaires, chez les partisans d’Obama en France. Le plus souvent, la pauvreté de l’argumentaire montre surtout une ignorance totale des actions du personnage.

Carter est devenu une sorte d'ange, un exemple de "l'Amérique qu'on aime" (dixit les commentateurs), un grand politicien, un partisan de la paix...

Tout le monde a oublié dans quel état était l’Amérique en 1980, en déliquescence, sans projets, sans idées, économiquement plus bas que terre. 


Et qu'il fallu un Reagan pour relancer la machine !! 
Partager cet article
Repost0
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 08:48
Fin de partie pour Clinton !! La sénatrice a échoué dans ce qui était pourtant un boulevard pour elle : obtenir l'investiture démocrate. Ayant accumulé les erreurs et les bourdes, ayant commencé par mépriser son adversaire avant de l'attaquer durement, Clinton , qui a pourtant gagné plus de suffrages populaires en remportant les grands états , a dû s'incliner hier : elle ne sera pas l'adversaire de McCain en novembre prochain.

Il y a sans doute de l'amertume dans ce ralliement car Clinton avait tout au départ pour gagner cette course : un nom connu , de l'expérience, une équipe soudée, de l'argent...

La politique en a décidé ainsi. Et la presse également qui avait clairement choisi son camp.

Ceux qui pensaient qu'elle ferait durer le suspens jusqu'en août se sont trompés. Consciente que s'acharner ne ferait que retarder l'inéductable, elle jette l'éponge afin de réparer les cassures dans le parti démocrate.

Maintenant, reste à voir comment sera sa véritable attitude : soutien loyal ou soutien à minima, comme en 2004 avec Kerry.

Car il semble que Clinton espère toujours la défaite d'Obama afin de revenir en 2012 sur l'air de "je vous l'avais bien dit".

On ne sait pas encore comment vont réagir ses supporters : résignation ? Colère ? Soutien sans faille ?

En attendant, la campagne va enfin commencer et , disons le tout de suite, elle n'est pas gagnée. 

John McCain, désigné depuis plus de deux mois, a commencé la sienne mais il n'a pas encore de Vice Président. De plus, les médias s'étant axés sur la campagne primaire démocrate ont totalement ignoré la sienne.

Clairement, je ne pense pas qu'un boulevard s'ouvre devant lui. Il ne doit pas faire la même erreur que Clinton d'autant qu'Obama droitise désormais son discours (voir ses mots sur le Hamas, l'Iran, Israël...) . Gageons que dans quelques semaines il trouvera des intérêts à l'intervention en Irak.

La campagne qui s'ouvre sera dure et j'invite tous les amoureux de la liberté à ne pas se tromper de camp : Avec Obama , c'est sans doute le retour de la Carterpolitics...

Mais j'en reparlerais. 
Partager cet article
Repost0