Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 22:56
C'était en 1995 !! Etudiant en 2eme année d'histoire, j'avais eu la chance de rencontrer dans la fac ultra gauchisée de Nancy II quelques condisciples de droite. Nous formions un petit groupe (et même un groupuscule) mais on était culottés, sans peur et surtout sans complexes.

Bien sûr le duel Chirac/Balladur nous avait quelque peu éloigné. Pendant que deux camarades et moi nous amusions à insérer des tracts "Croire en la France" de notre doudou préféré (c'était le surnom que nous donnions à Balladur) dans les dico et encyclopédies à la page "Président" , nos trois amis chiraquiens recouvraient systématiquement nos affiches .

Affiches qui, de toutes façons, qu'elles soient Balladur ou Chirac ne duraient même pas le temps d'un intercours !! Il ne faut pas oublier que les rouleaux compresseurs Hue, Laguiller ou Jospin ne nous laissaient guère d'espaces politiques. De plus , et en flagrante contradiction avec l'esprit de neutralité d'un espace public, le candidat PC et le barbu du PC bénéficiaient , via les locaux de l'UNEF ID et l'UNEF SE, d'un relais bien visible.

A chaque rencontre, on se racontait nos meetings . Chacun se gargarisait d'avoir pu serrer la main de son champion. Je l'avais fait à Paris où je m'étais rendu compte que Sarkozy (que l'on pressentait pour être premier ministre) était à peine plus grand que moi !! Nos potes, eux, nous agaçaient avec leurs distributions de pommes et , il faut l'avouer, nous jalousions la popularité de Chirac dans les guignols de l'Info.

Chaque sondage donnait lieu à une foire d'empoigne. Et bien sûr, le débat était vif. On s'engueulait, on se traitait de démago, on se cherchait des poux dans nos têtes mais au final, on savait bien, sans oser le dire, que le véritable adversaire c'était Jospin. Et que de toutes façons, il faudrait passer par les fourches caudines de la réconciliation.

Mais pour aller au second tour,on devait gagner le premier. Et tous les coups étaient permis. Surtout du côté des chiraquiens (ne croyez pas que je sois impartial mais ma mémoire me fait défaut parfois, et jamais au grand jamais, je n'ai entendu d'attaques contre Chirac durant cette campagne. Peut être une petite pique !! Par contre , de l'autre côté qu'est ce qu'ils nous foutaient dans la gueule !!)

Nos héros étaient Sarkozy, Veil, Barre et Bayrou. Hé oui, à l'époque, ils étaient dans le même bateau et allaient dans le même sens. C'est révolu certes puisque l'un d'entre eux à mis la barre à gauche toute mais en 95, on se disait qu'on avait une belle dream team. De l'autre bord, il y avait Séguin, Juppé, Madelin.... Tous les barons du RPR . Et la faveur du Figaro !!

A la fac, on étudiait quand même sérieusement, mais on ramenait tout à ce duel : La 3eme croisade , cela ne pouvait être que Chirac dans la peau de Philippe Auguste se carapatant vite fait bien fait de la terre sainte  tandis que le preux doudou-Richard coeur de lion obligeait Saladin à la trêve. Comparaison n'est pas raison mais cela nous permettait de nous évader un peu.

On disait n'importe quoi mais on se prenait au sérieux. Et surtout, on lisait les programmes. Par comme en 2005 où l'on a l'impression d'une élection star'ac , où des "djeunes" disent carrément voter uniquement sur la tête du candidat.

Evidemment, on a déchanté le soir du 1er tour. Malgré tout le boulot, les nuits à coller les affiches, les journées à tracter partout, on était 3eme . Et je me rappelle ,incrédule avoir vu Balladur appeler à voter Chirac dès 20h20 !! Je me sentis trahi. Quoi tout ça pour ça !!

Le lendemain, on s'est retrouvé à la fac . On s'est regardé en chien de faïence pendant 10 ou 15 secondes. Puis l'un d'entre eux a sorti un carton de ... pommes.

On a éclaté rire. Nous aussi nous allions pouvoir en distribuer des pommes. 12 jours de folie où enfin on se retrouvait. Et au final la victoire. On a tracté pour Chirac, on a collé pour Chirac. On l'a fait joyeusement même si on avait espéré autre chose.

En 95, le 3eme homme avait du courage, le courage d'admettre sa défaite. Il ne chercha pas à s'immiscer dans le débat. Et même si Balladur n'a pas été récompensé de son aide, il a gardé l'aura d'un grand.

On était jeune, on avait le sens de l'honneur, on aimait notre pays, on était prêt à tout !! Bien sûr, les 12 ans qui ont suivi ont été très loin de nos espérances mais quand on voit ce que fut la période 97-2002, on se dit que Jopsin au pouvoir , cela aurait été une catastrophe.

Dommage que 12 plus tard, certains centristes préfèrent négocier avec l'ennemi !! L'honneur s'est définitivement perdu du côté des pyrénées.
Partager cet article
Repost0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 07:06
48h après le premier tour, il est intéressant d'en tirer quelques enseignements.


1 - La tentative de diabolisation de Sarkozy par la quasi totalité des candidats n'a pas marché. Malgré les attaques sur son origine hongroise, sur son dragage des électeurs frontistes, sur sa "dangerosité" , plus de 31% des électeurs ont porté leur choix sur eux. Du jamais vu depuis Pompidou en 69. Le lynchage politique et médiatique (les 14 pages de Marianne qui lui ont valu des records de vente par exemple) a même tendance à faire l'effet inverse, si l'on en croit Yvan Rioufol.

Ce qui est sûr, c'est que , dès le soir du premier tour , la gauche continuait dans cette voie : Sarkozy est dangereux, Sarkozy c'est Le Pen, il faut voter contre Sarkozy (Besancenot, Bové...) . Royal n'a plus que cette carte à jouer : devenir un rempart contre le soit disant fascisme de Sarkozy. Un responsable socialiste (Moscovici , je crois) a même osé dire que Sarkozy suivait la même trajectoire que Berlusconi. Et quand on sait ce que Berlusconi représente pour la gauche française, on se dit que la diabolisation va continuer bon train. Espérons juste que les français feront la part des choses. Mme Veil a déjà donné un bel exemple de résistance en remettant en place un Fabius qui lui donnait du "Simone" mais qui, selon l'ancienne ministre UDF, insultait 30% des français.

2 - Sarkozy remporte son pari haut la main : il voulait être en tête, avec plus de 30% des voix. C'est fait. Il se paye même le luxe de battre sa rivale de 5,5 points. Du jamais vu depuis Mitterand en 88. Là aussi, sa campagne efficace lui a permis un score historique.

3 - Segolène Royale réussit à se qualifier au deuxième tour , malgré des rumeurs bidons d'élimination par Bayrou voire Le Pen (cf : le soi disant sondage des RG que Le nouvel Observateur , pro-Royal je le rappelle, avait mis en ligne). Royal avait pris soin de déminer le terrain en négociant avec la gauche non communiste de Chevenement et de Taubira. Car, et la presse oublie de le dire, si ces deux là avaient été présents, son score aurait été amputés d'au moins 2 ou 3 points. Elle aurait été toujours en course, le rapport de voix droite/gauche aurait été le même mais l'effet psychologique aurait été encore plus grave. Car, le PS a beau crier victoire, la tronche de ses responsables était plutôt crispée mardi soir.

4 - Bayrou est 3eme mais il  a échoué. Vendredi encore, il disait "je serai au 2eme tour". Ce n'est pas le cas. Il a été loin d'être modeste. Et il est désormais au centre (dans tous les sens du terme) d'un dilemne. S'il choisit l'un des candidats, il perd une partie de son électorat (en gros 46% à gauche, 54% à droite), s'il ne choisit par, il est déjà accusée par Royal d'être celui qui fera élire Sarkozy !!

D'autres part, les responsables UMP ont rappelé que RPR-UDF ont marché de concert durant des années, que pas mal de députés UMP ont des suppléants UDF et que ce parti a été créé par Giscard comme un parti de centre droit. Difficile de penser qu'il pourra tenter de survivre comme une 3eme force sans choisir un camp. Bayrou est pris à son propre piège.

5 - Le Pen est le grand perdant : en voix, en pourcentage, en crédibilité... Il a cru surfer sur la vague mais au final se ramasse totalement. Et que ceux qui pensent à un syphonage des voix frontistes par Sarko méditent ce chiffre : seul 1/4 des électeurs du FN ont été voir à l'UMP. Une parti est également reparti à gauche ou chez De Villiers !!

6 - Enfin, l'extrême gauche est en déconfiture totale : Le score cache-sexe de Besancenot ne doit pas faire oublier les 1 ou 2% de chaque gauchistes ultra-rouge. Le vote utile a certes joué mais aussi les Français commencent enfin à comprendre que les LCR et autre LO sont dangereuses !! On remarquera que, comme d'habitude, le PS accepter sans sourciller les voix de ces dangereux adversaires de la démocratie. Et leurs résultats minables ne peut pas les autoriser à espérer des concessions de la part de Royal.
Partager cet article
Repost0
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 00:23
Allez prolongeons un peu la fête avant de nous remettre au travail !!
(quelle belle invention que D.Motion !!)


Resultats premier tour
envoyé par gabma
Partager cet article
Repost0
20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 01:11
Attention : je me livre sans retenue et sans censure. Amateur de Marie-bobo, passez votre chemin. Je n'ai aucun scrupule et n'accepterai aucune critique. C'est mon avis et je le partage. Egocentrique ? Tout à fait mais j'assume !! Je ne suis pas là pour me faire des amis au PS , pas besoin de toute façon. Mais avant de taper joyeusement sur l'abrutie de Chamagne (je posterai demain le mot à pleurer de rire qu'elle a mis dans ma boîte aux lettres), je m'occupe également des autres guignols qui briguent vos voix dimanche.

Dans 3 jours, nous voterons pour l'avenir de la France. La France, ce pays qui depuis des années glisse petit à petit vers le tiers monde, la soumission aux nazislamistes, l'antisémitisme  , l'altermondialisme... Depuis 1981, nous nous sommes tapés 10 ans de mitterandisme, puis 12 ans de Chiraquisme. Certes, la période 86-88 puis 93-décembre 95 ont permis de sauver les meubles. Mais pour le reste....

Le choix de dimanche est crucial mais il semble que les français soient indécis. Comment peuvent-ils l'être ? Ont-ils vraiment regardé le choix qu'on leur offre :

Le candidat d'un lobby (les chasseurs) qui confond élection nationale avec concours de patronnage. La France doit être le seul pays où un lobbyste puisse se présenter à la présidence !! En 2012, on aura quoi ? Le candidat des joggers ?

6 (six !!) candidats d'extrême gauche dont trois trotskystes , une pastèque (vert dehors, rouge dedans), un faux paysan mais vrai repris de justice et une fossile vivante rescapée d'un parti totalitaire nommé PCF. Là aussi, la France doit être le seul pays, avec la Corée du Nord et Cuba a osé proposer autant d'adorateurs d'une idéologie qui a fait 100 millions de morts. Dans le tas, notons quand même le candidat de maires (rires) qui veut tout simplement faire sortir la France de l'Europe. L'autarcie, il n'y a que cela de vrai. Les coréens du nord qui crèvent de faim depuis les années 90 trouveront sans doute cela amusant.

De l'autre côté, nous avons droit à un vieux borgne de 78 ans, adepte de calembours foireux et de "détails" en tout genre, s'interrogeant sur le droit d'un fils d'immigré hongrois à se presenter  (et sans qu'aucun des autres candidats ne s'alarment soit dit en passant, comme l'a remarqué Jacques Attali) !! Ce vieux routard de la politique (plus de 50 ans au compteur) a réussi le tour de force en 2002 de voir se dresser contre lui 80% du pays. Il est vrai que parmi ses 80%, on comptait toute une armada de bobos, d'abrutis qui n'étaient pas allés voter, de gauchos, d'extrême gauchos... Toute une flotille de gens qui sont pour la démocratie ... tant que l'on vote comme eux. Quoiqu'il en soit, le borgne devrait encore faire un beau score. Et la France donneuse de leçon se ridiculisera encore aux yeux de la planète. Je jubilerai , cela dit, de le voir encore au 2eme tour. Pas par masochisme mais parce que j'aurais voté pour l'autre candidat, celui de la droite réelle. Donc, je ne sentirai pas atteint par les gauchos qui voudront me faire faire pénitence. Et que ce serait drôle de voir tous les djamel et autres Arditi nous refaire le coup du "Le fascisme ne passera pas !!"

Moins extremiste mais pas vraiment sympathique non plus, nous avons le nobliaud de service, portant haut les couleurs françaises mais dont le discours poujadiste n'est que la version light de celui du borgne. Reconnaissons lui cependant la gestion de son fief, où les gens semblent l'adorer. Mais rappelons nous qu'un vicomte n'a pas forcément l'etoffe d'un roi. Bosson , comte de Provence qui voulut être Empereur au IXe siècle pourrait vous en raconter.

Au centre (droit ? gauche ? on s'y perd) , se trouve l'essuie-glace béarnais, le type qui a trahi sa famille politique et qui voit les anciens de son parti (De Robien, Santini, Veil, Giscard !!) le lacher pour Sarkozy, écoeurés par sa démagogie, sa suffisance, ses alliances à la mords moi le noeud : Bayrou qui, s'il était élu, se taperait d'entrée 5 ans de cohabitation avec un premier ministre de gauche. Autant voter Royal directement, on gagne du temps. Le champion du vote utile dont le seul programme se résume à "empécher la civilisation américaine de débarquer chez nous" (imaginez le tollé s'il avait remplacé américaine par musulmane) et qui n'a qu'un crédo, "seul contre tous, surtout Sarkozy, mais les autres je veux bien finalement". Le type qui a un avis sur tout, surtout si c'est dans l'air du temps. Un rigolo de première qui veut créer la surprise. Espérons que la surprise sera mauvaise pour lui. Je le verrais bien derrière Le Borgne.

Sur Sarkozy, je ne dirais rien. Après tout, vu que je vais voter pour lui, malgré mes réserves, pas la peine de lui casser du sucre sur son dos. La presse, les 11 autres faux-culs le font très bien.

Et enfin, le pire politique jamais vu : une femme d'une suffisance, d'une incompétence rare. Une mythomane de première qui affirme avoir écrit les discours de Mitterand pour les sommets de chefs d'état étranger alors que tout le monde sait que c'est faux, une folle furieuse qui brise tous ses jouets et qui change d'avis comme de chemise(50% de centrales nucléaires en moins . Heu, non, 20%. Oh et puis si 50%).

Elle veut que chaque français ait un drapeau , drague sur les terres du FN (comme Sarkozy si l'on en croit la définition de la presse de gauche) mais elle défend les casseurs de la gare du nord. Une imbécile de première qui va faire de la lèche aux ordures du Hezbollah, qui ne comprend pas le mot nazi (ça se prononce en arabe comme en français), qui se fait pieger par un comique imitant un hypothétique premier ministre du Quebec (cela n'existe pas), qui va en Chine habillée couleur du deuil, qui parle encore du "régime des talibans" alors que ce régime est tombé en novembre 2001, première victime de l'action salvatrice de Bush. Une mystificatrice qui efface son CV du site Charentes-Poitou pour éviter que des petits malins mettent leur vilain nez dedans.

Royal est non seulement une manipulatrice qui a mis en place des débats participatifs bidons pour faire croire qu'elle écoutait les gens alors que son projet était celui du PS. C'est également une lâche qui refuse d'honorer ses interviews, une grippe sou qui exploite ses employé(e)s jusqu'à la corde, une mégalo qui se voit déjà changer le G7 avec Merkel (alors que les deux femmes sont opposées sur à peu près tout) et qui se la joue "La France présidente" sur ses affiches, une ingrate qui se demande "qui connait Mr Besson ?" alors que ce dernier s'est dévoué pour son projet de m... pendant des mois.

Royal qui refuse de saluer ses adversaires comme Mme de Pannafieu, qui dit ne jamais vouloir serrer la main de Bush, président pourtant démocratiquement élu. Royal qui encaisse un salaire de député mais qui ne met pas les pieds à l'assemblée nationale !!

Royal qui improvice le CPC, pâle copie du CPE, qui veut faire voter des lois qui existent déjà (les femmes battues, par exemple), qui a comme soutien quasiment toute la gauche caviar qui soutenait déjà Mitterand (auquel je dédie cette chanson "Fous ta cagoule" !! Les connaisseurs apprécieront ), les Noah, Arditi, Lambert, Miller, Ruquier... et toute une clique télévisuelle pétée de thunes mais prête à tout pour les garder. Royal qui manipule ses soutiens comme, par exemple, celui des présidents d'université.

Royal qui veut un état économe mais qui fait exploser les impôts de sa région. Royal qui met à pied tout ceux qui font des plaisanteries sur son jules . Royal qui annule ses débats à la dernière minute, qui fait pleurer les militantes du MJS qui ont le tort de ne pas être d'accord avec elle.

Royal et Hollande n'aiment pas les riches. Ils le sont pourtant. Leur ISF est un véritable gag. Leur salaire en un mois représente, en gros, celui que je me fais en 18 mois. Cela dit, je ne suis pas jaloux, j'ai assez pour faire vivre ma famille, partir en vacances, nous acheter des livres, jouer de la guitare....

La France présidente (ça c'est du slogan coco !!) ne serait pas seulement une catastrophe mais un retour en arrière phénoménal. Certes, si elle n'est pas élue, elle a déjà prévu des émeutes dans les banlieues, un troisième tour social (décidément, la gauche n'aime pas perdre). Avec Royal, c'est le retour des vieilles lunes socialistes, de la gauche plurielle, des 35 H, des emplois jeunes, du Smic à 1500 euros net (ou brut, elle ne se rappelle plus). C'est de nouveau Lang à l'éducation ou à la culture. C'est toujours plus de laxisme malgré ses prétendus camps militaires pour jeunes sauvageons. Royal, c'est Jopin et Mitterand en pire.

Royal est une femme. On m'accusera donc de sexisme envers cette mégère que même Hollande n'arrive plus à apprivoiser. Tout faux !! Royal est incompétente, pas parce que c'est une femme, mais parce qu'elle est mauvaise, mytho, elle nous ridiculise à l'étranger, elle prend les gens pour des gogos, elle se croit à la fois assistance sociale, mère fouettarde, maîtresse d'école. Elle joue de sa féminité , se disant la seule dans cette élection alors qu'il me semble que Dominique, Marie-Georges ou Arlette ne sont pas des prénoms masculins (Ok, pour Dominique, cela se discute).

A bas Royal donc. Il est clair qu'elle ne doit pas survivre au 6 mai. Renvoyons là dans les poubelles de l'histoire. Et que les 20-24% qui s'apprètent à voter pour elle réfléchissent un peu !!
Partager cet article
Repost0
19 avril 2007 4 19 /04 /avril /2007 01:41
Trouvé sur le net , cette excellente parodie de la chanson de Renaud (tiens, pour qui va-t-il voter au fait ?) intitulé Les gauchos. Je ne pouvais que vous la faire partager.

On les appelle les gauchistes
Ou bien gauchos pour les intimes
Ils se prétendent antifascistes
Mais le sont bien plus que Poutine
Ils se disent proches d’la populace
Mais sont plus bourges que prolos
Descendent des trotskos, mais plus classes
Je vais vous en dresser le tableau
Ils se regroupent en syndicats
Surtout dans certains boulots
La fonction publique, les médias
Disent les riches paient trop peu d’impôts

Les gauchos, les gauchos
Les gauchos, les gauchos

Ils sont pour l’égalité
Tout le monde a droit à sa chance
Bien que dans la réalité
Ils favorisent leur descendance
Z’ont des enfants bien élevés
Chez les jésuites ou en pension
Qui vont dans des écoles privées
Privées de racailles, je me comprends
Et quand faut placer les enfants
On fait jouer les relations
C’est bien le piston d'temps en temps
Faut bien qu’ça serv’ d’êt’ franc-maçon

Les gauchos, les gauchos
Les gauchos, les gauchos

Ils contrôlent le Monde et Libé
Les Inrocks et Télérama
Toujours les mêmes positions
C’est Miss France à chaque fois
Ils aiment s’écouter parler
Et décider ce qui est bien
Disent: "faut aider les étrangers"
Les Français, franchement ça craint
Il faut reloger les immigrés
Par des moyens pas très légaux
Pendant c’temps là on laisse crever
Les Blancs qui dorment dans le métro

Les gauchos, les gauchos
Les gauchos, les gauchos

Comme ils sont dans l’ camp des gentils
Ils sont toujours sollicités
Du Che ils font l’apologie
Votent PS, Verts ou Laguiller
Soumis à la démagogie
Ils sont de gauche à la télé
Mais avouent préférer Sarkozy
Autour de la machine à café
Ils n’ont pas d’idéologie
Sont seul’ment là pour leur promo
Pour un livre ou un nouveau film
Chez Ardisson et son pot’ Marco

Les gauchos, les gauchos
Les gauchos, les gauchos

Ils sont pour la démocratie
Sauf quand on vote pas comme eux
Si au s’cond tour y a Jean-Marie
Ils manifestent contr’ les bouseux
Pour l’droit d’ vote des étrangers
Même s’ils jacassent que leur argot
Mais contre 6 millions de Français
Faudrait avoir un droit d’veto
J’veux dire avant qu’ça s’termine
Pensez avec votre cerveau
Et sachez lire entre les lignes….
Rejoignez pas l’reste du troupeau

Les gauchos, les gauchos
Les gauchos, les gauchos

(le site original : http://www.byebyechirac2007.com/article-6407998-6.html)
Partager cet article
Repost0
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 01:20
Plus l'élection approche, plus la démagogie se fait ouverte !!

Petit florilège :


Mr Bayrou veut supprimer l'ENA. Cible facile que l'ENA dont on sait bien que la qualité de ceux qui en sortent , c'est comme dans n'importe quelle école : il y a les bons et les moins bons. Supprimer l'ENA, ce n'est pas supprimer un problème, c'est tout simplement casser un outil mal utilisé. Mais c'est plus facile de supprimer que de réfomer.

Mme Voynet veut régulariser tous les sans papiers !! Là on fait dans le pathos, dans le facile. Mais cette démagogie est tout de même assez curieuse puisqu'elle a gouverné avec Jospin pendant 5 ans. Un chef de pari sérieux aurait démissionné puisque cette mesure, qu'elle met soit disant au coeur de son combat depuis 10 ans, n'était pas appliquée par le gouvernement auqu'elle appartennait. Vérité dans l'opposition, mensonge au delà !!

Mr Schivardi, le candidat de maires (on saluera l'incroyable lâcheté de ceux qui ont refusé de sanctionner sérieusement ce type) veut carrément sortir la France de l'Europe. Retour au système isolationniste qui a si bien réussi à la Corée du Nord ou l'Albanie !! Plus démago que cela tu meurs !!

Mme Royal nous fait les gros yeux si on refuse de mettre un drapeau à la fenêtre mais excuse les émeutiers et prévient que cela va empirer. Si elle n'est pas élue ? Les paranos de mon genre qui voient la main de la gauche derrière les émeutes commencent à devenir chèvre.

Mme Buffet estime que le vote utile au premier tour (en clair, un électeur de gauche doit voter Royal) est une ineptie. La dernière stalinienne de France a sans doute envie de revoir Le Pen au 2eme tour, elle qui a été incapable de s'entendre avec ses "camarades" de la gauche extrême.

Mr Besancenot propose les 30 heures par semaine. On se doute bien qu'il y  a des facteurs qui ont des tournées crevantes mais là, on touche le fond. 30 heures, cela fait 5 heures par jour. Y a pas, un troskyste, c'est vraiment un ramier.

Le Pen , lui, estime qu'il n'a pas besoin de faire campagne et que les "évènements" jouent pour lui. Là aussi, on touche le fond.

Quand à Nicolas Sarkozy, s'il n'a pas besoin de draguer à ce point la naïveté des gens, on peut quand même s'irriter de le voir tourner le dos à son atlantisme. Au moins, son langage n'a pas varié sur l'insécurité (il a même réussi à la  remettre sur le devant de la scène). Reste que je suis sceptique sur son idée de ramener le taux de chomage à 5%. C'est possible, mais pas avec une politique gaulliste.

Partager cet article
Repost0
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 23:12
Royal drague les électeurs du FN !! Je sais, c'est très provocateur comme titre mais après tout, dès que Sarkozy utilise les mots "immigration", "identité nationale" , "ordre", "sécurité", les médias dociles et la gauche de tout poil nous dit qu'il  a "franchi la ligne jaune" et "drague les "électeurs du Fn".

Royal, elle, entre deux annonces bidons - la dernière étant de faire de l'éducation le poste le plus important du budget alors que cela fait des années, y compris quand elle était sous-ministre avec Allègre, que l'EN a le budget les PLUS important de l'Etat - a donc décidé de "récupérer" les symboles nationaux : elle fait chanter la Marseillaise dans ses meetings (chose que le droite fait depuis des années mais les médias dociles ne vont pas dans les meetings UMP ou RPR-UDF) , veut que chaque français ait son drapeau et qu'il le mette aux fenêtres les grands soirs (sans doute le 14 juillet et les jours de victoire de l'équipe de France de football sans doute) et surtout entend "ne pas laisser l'identité nationale à l'extrême droite".

"Ne pas laisser ...", c'est amusant car c'est exactement ce que dit Sarkozy depuis le début de cette campagne. Mais , comme d'hab, quand c'est le fils d'immigré hongrois ,qui le dit c'est pas bô !! Quand Marie-bobo drague les électeurs du FN, cela devient noble , une mission pour ramener les "brebis égarées du FN", etc , etc.... Cela en deviendrait presque comique si on oubliait que, quand Gilles de Robien a demandé aux enseignants de faire apprendre la Marseillaise aux enfants, le PS, le PC et toute la clique rouge d'extrème gauche a protesté comme un seul homme.

Je dénie à Royal tout droit de s'emparer des symboles de la République , cette République qu'elle veut détruire en en proposant une VIe. Elle veut expliquer les paroles de la Marseillaise alors qu'elle la méprisait il y a encore 3 semaines. Mais elle a compris qu'à gauche, ce n'est pas les 10% de voix des 6 autres candidats qui la feront gagner. Donc, elle drague à droite. Et les médias dociles marchent comme des pions.

L'imposture Royale continue : après s'être pris pour une assistante sociale, la voilà qui veut redevenir la mère de la nation.  Il est temps , vraiment temps, que le masque tombe et qu'elle apparaisse comme elle est : une arriviste prête à tout pour réussir, y compris à s'allier avec Le Pen !!

Provocatrice cette dernière phrase ? Bien sûr, mais l'enjeu est trop important : Marie-bobo ne doit pas devenir la prochaine présidente !!
Partager cet article
Repost0
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 07:38
Ah les accents du passé dans la campagne !! Entre Bayrou qui veut être le président du peuple et non du CAC 40 tandis que Royal estime que le même Bayrou n’a pas de programme et qui veut revenir à la IVeme République sous couvert de VIeme. Le projet ? y en a pas !! Un catalogue de mesure et une tactique « Tout sauf Sarkozy » , point barre !! Le projet pour le pays ? allez voir ailleurs . Les idées nouvelles ? On verra après.

Bayrou s’est découvert une nouvelle façon de faire de la politique : n’exprimer aucune question qui fâche , taper sur Sarkozy et Royal, faire de la démagogie à grande échelle, et surtout , surtout se dire au dessus des partis . La tactique Mitterand de 88 en somme.

Pour Royal, on est plutôt dans l’improvisation totale : je n’ai pas besoin du Ps. En fait si, je m’en sers. Finalement, je n’en ai plus besoin. Je suis de gauche. Je suis au dessus des partis. Je drague l’extrême gauche. Je suis écolo. Je le suis moins. Je signe le pacte de Hulot. . Je décide de réduire de 50% le parc du nucléaire en France. Finalement, ce sera 20%. Zut Hulot n’est pas content. Je tape sur Sarkozy. Je tape su Bayrou… Tactique pas vraiment clair, sauf sur les deux derniers points.

Le plus navrant est bien entendu l’attitude des médias. Ils se plaignent de la mauvaise tenue de la campagne mais s’attardent sur la faute d’orthographe de Royal (passionnant), le tracteur de Bayrou (fabuleux), le soutien mesuré de Chirac à Sarkozy (on s’en tape). L’analyse des programmes, il n’y en a quasiment pas. Trop fatigant pour des journalistes habitués à recopier les brèves de l’AFP. Mieux vaut faire dans le people, le croustillant, le truc qui fera bondir les ventes. Résultat, celui qui veut s’informer se tourne vers le net, sans savoir vraiment  si ce qu’il lit est vrai. Il lui faut donc recouper, analyser, comparer…. Bref faire le travail du journaliste.

A l’heure où la pensée unique domine (réchauffement climatique, désastre en Irak, le PC c’est sympa, il n’y a pas de problème d’immigration en France…) , le retour vers le passé de Bayrou et Royal est finalement bien dans l’air du temps : on ne change rien, on enterre les rares réformes, on fait de la démagogie à grand spectacle mais surtout, surtout on caresse le Français dans le sens du poil.

Amusant, seul Sarkozy sort de ce moule. C’est peut être pour cela qu’il fait la course en tête.
Partager cet article
Repost0
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 19:00
Ainsi, Royal veut proposer au peuple français une VIeme République !! Rien que cela . Désormais, Marie-Bobo se prend pour De Gaulle. On est au delà de la mégalomanie et ce type de discours augure bien de sa façon de gouverner : tout dans le JE, tout dans l'annonce et le grandiloquent et ce malgré les critiques de ses ex-collaborateurs , qu'ils soient simples assistants, ministres ou chiffreurs du PS.

Mais il y a une chose que Royal semble oublier, une élection ne se gagne pas avec un seul tour. Si elle passe le 22 avril, il lui faudra ensuite aller au 2eme !!

Soyons calculateur : l'ex-madonne des sondages est crédité de 24% (en moyenne) . Le reste de la gauche (Bové, Laguiller, Voynet, Buffet, Besancenot, Schivardi) oscille entre 0,5 et 2%. Allez soyons généreux, on arrive à 10%. 24+10 = 34% .

Il manque donc 16 à 17% à Royal pour ganger l'élection !! Et où va-t-elle les prendre ? Chez Le Pen ? Chez Devilliers ? chez les chasseurs ? Pas sûr !! Il ne reste plus que Bayrou .

Or, à force de lui taper dessus, Marie-bobo risque bien de s'aliéner son electorat (personnellement, je ne crois pas à une hypothèse de Bayrou au 2eme tour car je pense que le "peuple de gauche" va voter utile). Il va bien falloir qu'elle négocie.

Et Sarkozy , me direz vous ? Avec 28 % (hypothèse basse) , il lui faudra les voix de Le Pen, De Villiers et de Bayrou. Mais , sans faire de la politique à deux balles, malgré les consignes de leurs chefs, les électeurs de la droite nationale , des centristes et même des chasseurs voteront plus facilement pour Sarkozy que pour Royal.

Qui vivra verra mais je pense que mon analyse est loin d'être sotte .

Profitons en pour parler de Nicolas Hulot qui menace désormais de faire voter pour tel ou tel candidat. La naïveté est toujours jolie , même chez un adulte qui croit encore au père Noël. J'avais écrit en janvier que son pacte ne serait qu'un paravant écolo pour candidats qui signent un peu n'importe quoi histoire de s'acheter une conscience . Marrant, je ne me suis pas trompé.

Reste que ce chantage est un peu ridicule . S'il veut le pouvoir de changer les choses, alors Hulot aurait du se présenter devant le peuple de France !!
Partager cet article
Repost0
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 12:12
Sur les 11 candidats (12 si on y ajoute Bové , toujours en attente de ses signatures ), on ne peut pas vraiment dire que les pro-américains de ce pays soient à la noce. Si l'on met de côté Sarkozy dont l'attitude est assez ambigüe (je serre la main de Bush et de Condie aux USA mais je les critique en France pour faire bien devant le peuple), aucun candidat n'est pro-US et la plupart sont même carrément opposés à ceux qui nous ont libéré du nazisme et du communisme. On ne lira aucun soutien franc, bien au contraire.

Ainsi, la gauche et l'extrême gauche aligne 6 candidats (Voynet, Royal, Besancenot, Laguiler, Buffet, Schivardi  - sacrée brochette de blaireaux !!) : 5 se disent alter ou anti-libéral. Royal n'a jamais fait mystère de son anti américanisme primaire, allant jusqu'à dire qu'elle ne serrait jamais la main de Bush (Il est vrai qu'il n'est pas du Hezbollah et elle ne peut partager des valeurs avec elle).

Bayrou ne cesse d'attaquer "l'impérialisme américain et leur volonté de tout régenter" , Le Pen ne cache pas ses préférences pour les dictateurs arabes et ses partisans au FN se répandent en injures sur les forums  à propos des USA. De Villiers, qui soutenait la guerre contre la terreur a également bien changé son fusil d'épaule. Reste le représentant des chasseurs. Mais pour connaître son message de politique internationale.., bref... vous m'avez compris.

Bref, pas un pour relever l'autre. Les Français ont donc le choix entre 9 candidats anti-américains et un tiède !! Sacré choix pour les gens comme nous que de choisir entre la peste et le choléra. C'est bien pour cela que mon choix ne peut aller que vers Sarkozy, même si c'est un choix de raison et non du coeur. Au moins, en 2002 , on a eu Madelin.

Qu'on le sache, sans les USA , nous ne serions rien. Qu'ils nous retirent leur protection et l'Europe, déjà bien mal en point, s'enfoncera dans la catastrophe.

De même, aucun candidat n'est vraiment libéral. Des rouges aux nationalistes, en passant par les écolos et les gaulliste, le libéralisme est totalement absent : on en a eu une belle preuve avec l'affaire Airbus. Chaque candidat a fait surenchère de courbettes devant les syndicats , obligeant même Gallois à leur demander de ne pas intervenir dans le dosser.

Pas de candidat libéral, pas de véritable allié des USA : l'avenir s'annonce sombre.

Enfin, est-il normal que certains candidats comme Voynet, Royal ou Buffet (je n'ai pas les chiffres de Sarkozy) dépasset allègrement les 500 signatures, laissant des miettes aux autres. C'est cela la conception de la démocratie !! Royal a accaparé 4000 signatures, de quoi laisser le champ à 7 autres candidats !! Et il est amusant que la presse qui nous a gonflé avec les signatures de Le Pen n'ait pas trop parlé des "pressions " du PS pour que Bové ne les ait pas.
Partager cet article
Repost0